[Tricentenaire] De la tension dans l'air, pour changer ... ♥ Tahamiah ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Tahanie Weatherly

avatar



▌Crédit : .cranberry
▌Messages : 128
▌Année : 6eme

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: [Tricentenaire] De la tension dans l'air, pour changer ... ♥ Tahamiah ♥ Lun 23 Jan 2017, 17:29



Tahanie
&
Jeremiah

    Parmi tous les personnes s'étant déplacées pour profiter de la fête, élèves, professeurs, badauds en tout genre, il avait fallu qu'elle tombe sur LUI. A croire que le sort prenait un plaisir des plus sournois à se moquer de la petite Weatherly. Voilà plusieurs semaines, mois même, que la demoiselle avait pris grand soin d'éviter de se retrouver à proximité du blond. Et voilà qu'aujourd'hui, le hasard le remettait sur sa route comme ça, d'une bousculade malheureuse. Leurs regards se croisèrent. Si celui de Tahanie exprimait de l'exaspération mêlée à une certaine surprise, celui de Jeremiah était empli d'une lueur nouvelle, que la jeune femme ne lui avait encore jamais vu : de la rancœur.

    " Oh, tiens, Tahanie Weatherly, en chair et en os devant moi, j'ai du mal à y croire... "

    La demoiselle ne s'était pas trompée, elle avait en face d'elle un homme qui semblait lui en vouloir profondément. Mais qu'avait-elle fait qui justifiait un tel ressentiment de la part de Jeremiah ? Tahanie souffla. Elle se souvenait de leur dernière conversation, dans le parc du château. Elle se souvenait de la façon dont elle s'était livrée à lui, à quel point elle s'était sentie faible ce jour là. Il l'avait laissée, plantée là, avec en guise d'au revoir des paroles qu'elle avait gravées dans sa mémoire. "Ce ne sont pas les autres qui ne veulent pas de toi Tahanie, c'est toi qui ne veut pas d'eux ... Je ne suis pas comme les autres... J'aime ce que je vois maintenant." Et qu'avait-elle fait, Tahanie, la fille imperturbable incapable de ressentir quoi que ce soit ? Elle avait vomit ses tripes tandis que l'émotion venait la saisir à la gorge. Reflet de son dégoût pour elle-même et de la violence de ce qu'elle ressentait. Puis, Tahanie avait fondu en larmes tandis que Jeremiah l'abandonnait. Oui, elle avait vécu son départ comme un abandon, encore, presque celui de trop car pour une fois, la première fois même, elle s'étais mise à nue. Regrettable erreur que la demoiselle s'était alors jurée de ne plus jamais commettre.

    Tahanie avait tant bien que mal séché ses larmes, histoire de se donner une contenance, puis était elle aussi rentrée dans le château. L'Andalouse s'était dépêchée de monter jusqu'à la tour des Gryffondors, usant pour cela de passages secrets, et avait traversé en un éclair la salle commune. Une fois dans son dortoir, elle s'était dévêtue et avait filé sous la douche. C'est tout. Tahanie était restée là, assise, tremblante, le jet d'eau arrosant copieusement sa chevelure de jais, masquant ses sanglots. Le Choixpeau avait eu tort de l'envoyer chez les Gryffondors, elle ne le méritait pas. Elle n'avait rien de courageux, elle était juste faible et encombrante, comme son père s'appliquait à le lui faire comprendre. Elle n'était personne et comment quelqu'un pourrait-il vouloir d'une fille qui n'était rien ? Et d'ailleurs, pourquoi avait-elle fendue sa carapace devant ce garçon en particulier ? Ah il devait bien se moquer à présent, si les moqueries étaient aussi fortes que la honte que Tahanie ressentait pour elle-même, nul doute que les Gryffondors riraient ce soir là. Idiote, faible, dégoûtante, inutile. Voilà ce qu'elle se répétait sans cesse.

    Cela avait bien duré plusieurs heures avant que la jeune femme se sente la force de sortir de sa cachette et d'affronter à nouveau le monde, les regards, les jugements. Tahanie avait réapparut dans son dortoir comme si de rien n'était, en tout cas elle n'avait rien laissé paraître. La brune avait pris une grande décision avant de couper le jet d'eau : elle allait ressortir plus forte de cette expérience. La fissure dans sa carapace allait être consolidée, pour rendre son armure plus résistante. Elle ne laisserait plus rien paraître, plus personne entrer dans son coeur. Tahanie Weatherly n'avait pas de coeur. Et c'est ainsi qu'avait commencé le jeu auquel la jeune femme jouait depuis plus d'un mois : éviter Firestone comme la peste. Plus elle restait éloignée du danger et mieux s'était pour elle. Tahanie s'était appliquée à ne jamais croiser le blond, à ne pas rester dans la même pièce que lui. Elle avait même poussé le vice jusqu'à ne plus poser les yeux sur lui, de peur de croiser son regard. Regard qui la fusillait sur place à présent.

    Tahanie ressentit une petite douleur à l'épaule qui la tira de ses pensées. De la provocation, encore. Mais ce n'était pas ça qui allait lui faire perdre son sang froid, elle avait déjà ressenti bien pire comme douleur. Alors qu'elle restait stoïque, le jeune homme poussa l'impertinence jusqu'à lui piquer sa cigarette et à la fumer devant elle. Mais non, elle n'allait pas répondre à sa provocation. Tahanie avait travaillé sur elle, sur ce qui se passait quand elle était en contact avec lui. L'Andalouse ne devait pas se laisser submerger par son impulsivité naturelle. Jeremiah cherchait clairement à lui faire comprendre qu'il n'avait pas apprécié son silence, voir son ignorance. Mais qu'attendait-il au juste ? Qu'après le coup du parc elle allait revenir vers lui, libérée de ses démons ? C'était bien mal la connaître.

    - Tu vas continuer ton manège encore longtemps ou tu vas te décider à cracher le morceau ?

    Le ton était ferme mais, contrairement aux échanges précédents entre les deux élèves, Tahanie ne cherchait pas à envenimer le conflit. Parce qu'elle ne savait que trop bien comment ça allait encore finir et il était hors de question qu'elle tombe aussi bas que la dernière fois. Et non, elle ne se mettrait pas hors d'elle pour une simple cigarette, au contraire : entre les lèvres de Jeremiah, celle-ci avait trouvé un charme nouveau aux yeux de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah B. Firestone

avatar



▌Pseudo : Jerem'/Ali'
▌Crédit : blondie (bazzart) & myself
▌Messages : 382
▌Année : 7ème année
MessageSujet: Re: [Tricentenaire] De la tension dans l'air, pour changer ... ♥ Tahamiah ♥ Ven 27 Jan 2017, 21:54

HRP : Tête vener <3:
 


La voir là, il l'avait espéré quelque part. Il l'avait cherché du regard, alors que les gens arrivaient progressivement au village pour les festivités. Lorsqu'il voyait des longs cheveux bruns, lorsqu'il entendait le son d'une voix vaguement familière, il regardait, cherchait, tentait en vain de la voir. Il s'en rendait compte maintenant qu'elle était en face de lui, à le fixer de ses yeux sombres. Pire encore, il réalisait qu'il avait passé les dernières semaines à faire ça au château. Dans le parc. Dans la salle commune. Dans des salles de classe vides. Jeremiah, inconsciemment, avait cherché à revoir Tahanie depuis leur dernière rencontre près de l'enclos des Niffleurs.

Et plus le temps passait à ne pas la voir ou l'entendre, plus il ressentait cette blessure, quelque part à l'intérieur de lui. Elle grandissait toujours un peu plus au fur et à mesure que le temps passait. Mais pourquoi ? Après tout, elle était simplement devenue... introuvable. Précisément après leur dialogue à cœur ouvert ? Non, cela ne pouvait pas être un hasard, une coïncidence. Lorsque Jeremiah en fut persuadé, cela devint plus difficile à accepter. Elle l'évitait, le fuyait. Lui, le mec hyper-sociable, gentil, un poil chiant mais toujours prêt à rendre service et à papoter avec le monde. Lui, le mec qui avait aimé la Tahanie qui s'était dévoilé sous ses yeux ce jour-là et qui le lui avait révélé, sans honte. Il avait pensé que peut-être... cela débloquerait quelque chose entre eux. Que cela ferait enfin disparaître cette tension étrange et terriblement tentatrice entre eux.

- Tu vas continuer ton manège encore longtemps ou tu vas te décider à cracher le morceau ?

Le Gryffondor cessa un instant de tirer quelques bouffées apaisantes sur sa cigarette.

" Que... Quoi ? Mais je... Non mais, il n'y a rien, va pas t'imaginer des trucs. Ça fait longtemps, c'est tout. "

Elle le prenait un peu de court. Il pensait qu'elle s'énerverait d'abord, qu'elle le frapperait en retour, qu'elle lui répliquerait de s'occuper de ses hippogriffes, enfin, un truc à la Tahanie quoi. La regarder devint soudain très difficile, aussi se mit-il à jeter des coups d'oeil derrière et autour de lui, faisant mine de chercher quelqu'un. D'ailleurs, si quelqu'un pouvait bel et bien faire son entrée pour le sortir de là... Tout le monde sauf Luke, évidemment.

" Je commençais à croire que les elfes de maison t'avaient pris pour un des leurs... reprit-il, sentant quelque peu les effets des mélanges de toniques et d'alcool à la Louis Hawthorne se faire sentir. Te forçant à bosser comme eux, prise en otage. Sérieusement, c'était comme si... tu n'avais jamais existé. Comme si je t'avais rêvé. "

Les yeux dans le vague, un léger sourire absent sur les lèvres, Jeremiah avait quelques problèmes de concentration, là tout de suite. Pourtant, c'était pas faute d'avoir attendu ce moment. Celui de la revoir enfin, même s'il ne l'avouerait jamais. Pour lui, elle représentait toujours ce danger et ce mystère épais, dans lequel il n'était toujours pas sûr de vouloir s'engouffrer. Ce n'est pas comme si elle l'avait invité à y entrer, d'ailleurs. Au contraire, à peine avait-il fait un pas en avant qu'elle le lui avait fait payer au centuple, l'ignorant superbement, disparaissant des radars de Poudlard et surtout du sien. Car peu importe ce qu'elle dirait, il savait très bien qu'il avait touché une corde sensible, qu'il avait déclenché quelque chose d'assez intense et... d'intime. Il regrettait. Il ne voulait pas aller si loin... Il voulait juste faire les choses bien.

" Bon, faut que j'y aille. On veut ma peau... On s'voit plus tard ? "

Jeremiah reculait déjà de quelques pas vers une ruelle discrète, histoire d'échapper à une foule toujours plus épaisse d'élèves mécontents et puants la mort, par sa faute et celle de Louis. Dans le fond, il ne voulait pas partir ou alors, il voulait qu'elle le suive. Dans le fond, c'était lui qui fuyait cette fois. Parce que plonger ses yeux dans les siens et la trouver à chaque fois encore plus belle et attirante que la fois précédente, cela lui faisait perdre pied. Et il détestait cette sensation de ne rien maîtriser, pas même ses battements de cœur et ses pensées lascives à son contact.

_________________

J.K.Rowling Ҩ « Comme dit le proverbe : Quitte à être pendu, mieux vaut que ce soit pour avoir volé un dragon plutôt qu'un mouton.© CJ.Pomme' »
Revenir en haut Aller en bas
Tahanie Weatherly

avatar



▌Crédit : .cranberry
▌Messages : 128
▌Année : 6eme

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Tricentenaire] De la tension dans l'air, pour changer ... ♥ Tahamiah ♥ Sam 28 Jan 2017, 21:33

    Tahanie et Jeremiah étaient entourés par la foule, pourtant la jeune femme avait l'impression qu'ils étaient seuls au monde en cet instant. Instant qui semblait durer une éternité, comme si le temps s'était arrêté alors qu'elle soutenait le regard dur que lui offrait le beau blond.Tahanie répondit à la remarque acerbe du jeune homme avec un calme olympien mais aussi une certaine autorité, sans cesser de le fixer. Quelle ne fut pas sa surprise quand elle vit Jeremiah, si sûr de lui quelques instants auparavant, perdre toute contenance et éviter son regard comme un gamin pris en train de faire une bêtise.

    " Que... Quoi ? Mais je... Non mais, il n'y a rien, va pas t'imaginer des trucs. Ça fait longtemps, c'est tout. "

    Ça fait longtemps ... Mais longtemps que quoi ? Qu'ils ne s'étaient pas agressés verbalement comme c'était le cas chaque fois qu'ils entamaient une conversation ? Qu'ils ne s'étaient pas vus ? Qu'elle l'évitait volontairement ... ? Oh, ça devait bien faire quelques semaines en effet. La Gryffondor avait essayé tant bien que mal de se remettre de leur dernier échange. D'abord, en enchaînant les garçons. Enfin ... encore plus que d'habitude. Mais rien à faire, c'était comme si aucun de ces hommes ne pouvait lui changer les idées. Quand elle était avec l'un d'entre eux, c'était le visage de Jeremiah qu'elle voyait. Ses cheveux blonds, ses yeux si bleus qui donnaient envie à la jeune femme de se noyer dedans, son visage d'ange, son sourire enfin ... Et à chaque fois, c'était comme si le vide qu'elle avait dans le cœur s'agrandissait davantage.

    Tahanie avait donc décidé de ralentir la cadence, niveau garçons. La rumeur grondait dans Poudlard qu'elle avait une baisse de régime. L'Andalouse avait même entendu une fois un groupe de filles médisantes la soupçonner d'être tombée enceinte : "Vous vous rendez compte les filles, si c'est le cas cette sal*pe ne doit même pas savoir qui est le père du gosse : ça pourrait être la moitié de Poudlard !" Commérages de bas étages. Si quiconque connaissait la situation familiale de Tahanie, il vous dirait qu'elle serait bien la dernière des filles à qui ça arriverait. Il était hors de question qu'elle fasse subir à un enfant ce qu'elle subissait elle même, jamais. Tahanie s'en était fait la promesse.

    Durant ces quelques semaines, il était arrivé à la brune de se demander à quoi pensait Jeremiah de son côté. Elle pensait qu'il était sûrement passé à autre chose. Après tout, c'était un garçon qui avait un cercle d'amis important et son cercle d'admiratrices l'était tout autant. Tahanie n'avait jamais songé une seule seconde qu'elle aurait pu manquer au jeune homme. Et pourtant ... n'était-ce pas justement ce qu'il était en train de lui avouer, sans le vouloir ?

    " Je commençais à croire que les elfes de maison t'avaient pris pour un des leurs... Te forçant à bosser comme eux, prise en otage. Sérieusement, c'était comme si... tu n'avais jamais existé. Comme si je t'avais rêvé. "


    La belle ne pu se retenir de sourire. En d'autres circonstances, elle aurait trouvé la tentative d'humour de Jeremiah des plus affligeantes. En même temps, quel genre de filles appréciait d'être apparentée à un elfe de maison ? Mais là, dans la bouche de Jeremiah, sa remarque était attendrissante. Lui qui d'habitude faisait tout pour repousser la jeune femme, il lui avouait aujourd'hui qu'il se préoccupait d'elle, en quelque sorte. Personne ne s'était jamais préoccupé de Tahanie, on la considérait plutôt comme un élément du décor qui pouvait servir occasionnellement. En cela, elle ressemblait effectivement à un elfe de maison.

    Comme si je t'avais rêvé.
    Vous imaginez le nombre de jeunes femmes étudiant à Poudlard qui auraient adoré que le jeune homme leur dise ces quelques mots ? Et pourtant c'était à elle, Tahanie, le parasite, le déchet, la petite rien du tout, qu'il disait cela. Avait-il seulement conscience de l'effet qu'il faisait à la jeune femme alors qu'il essayait maladroitement de répondre à sa question ? Pourquoi est-ce qu'il lui disait ça, à elle ? Ses copains lui avaient pourtant sûrement dit qu'il n'y avait pas besoin de prononcer de belles paroles pour obtenir le corps de la demoiselle. Alors s'il ne le faisait pas pour ça, que cherchait-il ? La tête d'ange au comportement de petit diable arrivait encore à s'engouffrer en dessous de la carapace de Tahanie. Il s'y faufilait toujours plus loin et s'il continuait, ce serait bel et bien son coeur qu'il atteindrait.

    " Bon, faut que j'y aille. On veut ma peau... On s'voit plus tard ? "


    Tahanie revint à la réalité, brutalement. Jeremiah s'en allait, il la quittait, l'abandonnait encore. Alors c'était ça son truc ? Arriver comme une bombe dégoupillée, exploser puis repartir comme s'il n'avait fait aucun dégât, aucune victime ? C'était trop facile. Le blond reculait et, à chaque pas qu'il faisait, Tahanie sentait que son corps réclamait celui du Gryffondor. Non, elle ne voulait pas qu'il parte. En fait, il lui semblait à présent que, si elle avait déployé tant d'efforts au cours des semaines passées pour rester loin de lui, c'était peut-être parce qu'au fond elle avait terriblement envie de sa présence. De lui. Et ça, c'était nouveau pour la jeune femme et ça la faisait terriblement flipper.

    - Attends !


    Premières paroles prononcées après de nombreuses minutes de silence. Jeremiah avait déjà atteint la ruelle qu'il visait pour, soit disant, "se cacher de ses ennemis". Tahanie le rattrapa et lui saisit la main. Elle avait tellement besoin de ce contact, il n'y avait plus rien de rationnel dans son comportement. Enfin, presque.

    - Tu ne croyais pas pouvoir encore t'échapper sans que je récupère ce que tu m'as pris, si ?


    Dit-elle avec un sourire, en se saisissant vivement de la cigarette que tenait encore le Gryffondor dans son autre main et en la portant à sa bouche. Son livre, sa clope ... Jeremiah ne lui avait-il vraiment voler que ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah B. Firestone

avatar



▌Pseudo : Jerem'/Ali'
▌Crédit : blondie (bazzart) & myself
▌Messages : 382
▌Année : 7ème année
MessageSujet: Re: [Tricentenaire] De la tension dans l'air, pour changer ... ♥ Tahamiah ♥ Mar 09 Mai 2017, 16:14


Jeremiah avait presque atteint le bout de la ruelle. Il avait secrètement espéré que Tahanie le retienne, lui dise qu'il se trompait, que oui, il comptait pour elle. Et en même temps, il avait espéré qu'elle ne le fasse pas, pour que ce soit moins compliqué. Le Gryffondor n'aimait pas les choses compliqués. Que les gens soient compliqués ou difficiles à cerner le rendait dingue. Et un peu parano. Parce qu'il avait l'habitude de lire dans le cœur des gens comme un livre ouvert. C'était aussi pour cela qu'il aimait tant être entouré en permanence, ne pas penser à ses propres soucis, sa propre tristesse.

Mais avec Tahanie, c'était tellement le bordel. Ses sentiments étaient contradictoires en permanence. Il avait à la fois envie d'être avec elle et de la fuir. Lorsqu'elle n'était pas là, il l'a cherchait, désespérément. Maintenant qu'elle était là, il voulait s'en aller, comme s'il était incapable de résoudre le problème de façon pacifique. Parce que oui, discuter avec Tahanie n'était pas un long fleuve tranquille. C'était même tout le contraire de simple. Mais c'était aussi terriblement excitant.

- Attends !

Jeremiah se figea, instinctivement. Il n'était pas sûr que ce soit la voix de la belle brune. Il ne l'avait pas beaucoup entendu ces dernières semaines et leur échange une minute auparavant était un peu flou dans son cerveau. Merci Louis, merci le mélange de toniques. Lorsque Tahanie s'empara de sa main, il fut absolument certain que c'était une hallucination de son cerveau légèrement pollué par la fumette et l'alcool. Tout comme il avait cru avoir rêvé la jeune femme, il était en train de s'imaginer qu'elle avait fini par le rattraper. Alors qu'en réalité, il était allongé par terre dans une ruelle, dans les vapes, vaincu par ses multiples abus.

- Tu ne croyais pas pouvoir encore t'échapper sans que je récupère ce que tu m'as pris, si ?

Il sentit sa cigarette lui glisser entre les doigts. Il se retourna au même moment pour la voir lui adresser un sourire taquin. Mais lorsqu'elle la porta à sa bouche et qu'il eut tout le loisir d'attarder ses yeux sur ses lèvres charnues, au rouge à lèvre hypnotisant, Jeremiah eut comme un doute. Et surtout une envie. Celle de ne plus parler mais d'agir. Parce qu'agir était peut-être la meilleure façon de lui faire comprendre ce qu'il ressentait pour elle. Isolés, à moitié dissimulés par l'ombre de la ruelle, seule la cigarette qui rougeoyait lorsque Tahanie tirait dessus semblait indiquer que le temps continuait de défiler.

Toujours silencieux, il cessa à regret d'observer la bouche de Tahanie pour poser ses yeux droit dans les siens. Ce n'était pas la première fois qu'ils se regardaient ainsi. Mais pour Jeremiah, c'était la première fois qu'il lui faisait clairement ressentir cette tension sexuelle qui s'emparait de lui lorsqu'elle était à proximité. Elle n'était plus latente, exprimée à demi-mot, non, elle était bien là, dans les yeux du garçon. Il fit le premier mouvement vers elle. Il se rapprocha, prit doucement la cigarette des mains de Tahanie pour la seconde fois et la laissa tomber par terre. Tant pis pour l'écologie, il y avait plus urgent. Il voulait répondre à son envie. Fallait-il le faire ? N'était-ce pas une erreur ? Le voulait-elle aussi ? Ressentait-elle la même chose que lui ?

Jeremiah ne réfléchissait plus à toutes ces questions prises de tête. Il suivait son instinct. Il suivait le mouvement de sa tête se pencher un peu vers la belle brune. Il suivait ses lèvres qui souhaitaient ardemment se poser sur celle de la Gryffondor. Et lorsque ce moment survint, c'était encore mieux que ce qu'il avait imaginé. Parce que c'était juste spontané. Et très intense. Surtout coincés ici, dans une ruelle, où le secret allait avec les choses qu'on y faisait. Il aurait voulu continuer, peut-être même aller plus loin, ce n'était pas le désir qui manquait. Mais la réaction de Tahanie était plus importante encore que tout le reste. Il repensa à ce qu'elle avait dit.

" Dis moi Weatherly, souffla t-il... qu'est-ce que je t'ai vraiment pris ?

Oui, que lui avait-il prit au juste ? Son livre, un jour dans la salle commune. Une cigarette ou deux. Et elle, que lui avait-il prit ? C'était bien plus grand que des objets ou des engueulades passagères. C'était plus difficile à dire aussi et peut-être que Jeremiah se trompait. Mais au moins maintenant, il en aurait le cœur net. Au moins maintenant, il saurait s'il devait continuer de la chercher entre les murs de Poudlard ou la laisser repartir, aussi difficile que cela s'annonçait.

_________________

J.K.Rowling Ҩ « Comme dit le proverbe : Quitte à être pendu, mieux vaut que ce soit pour avoir volé un dragon plutôt qu'un mouton.© CJ.Pomme' »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Tricentenaire] De la tension dans l'air, pour changer ... ♥ Tahamiah ♥

Revenir en haut Aller en bas

[Tricentenaire] De la tension dans l'air, pour changer ... ♥ Tahamiah ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium Incantatem :: THERE IS AN INSIDE AND AN OUTSIDE TO EVERY FORM. :: HOGSMADE :: Le Village-