“L'obstination est le chemin de la réussite.” ~ feat Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Léonora Oliveira

avatar



▌Crédit : Dean
▌Messages : 669
▌Année : 6e année

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: “L'obstination est le chemin de la réussite.” ~ feat Nathan Sam 17 Sep - 23:30:29

Le cours de soins aux créatures magiques venait de prendre fin, les élèves de sixième année quittaient l’espace des enclos pour rejoindre le parc, puis le château. Enfin, pour la plupart, qui, studieux, s’empressaient de regagner la bibliothèque pour amortir leur heure libre avant le cours de sortilèges de fin de journée. Léonora semblait en avoir décidé autrement.

Les cours de soins aux créatures magiques n’étaient vraiment pas ses préférés. Ex-aequo avec ceux de botanique. La Nature en général n’était pas son fort, surtout quand il s’agissait de mettre les mains dans la boue, ou dans les poils ou sur une peau visqueuse. Autant vous dire qu’elle venait de passer deux heures à s’ennuyer ferme. Et une Léo qui s’ennuie, c’est une Léo qui a ensuite de l’énergie à revendre.

Et deux heures, ça permettait d’évaluer les potentiels acheteurs. Qu’ils soient volontaires pour la supporter ou non lui importait peu… Enfin, pour être plus exact, elle s’imposait jusqu’à sentir l’extrême limite, subtile, où l’agacement risquait de glisser vers la haine totale. Un vrai don, même si certains vous diront surement qu’elle pouvait être vraiment lourde parfois. Elle ne l’était jamais sans raison, et si elle l’était, cela voulait aussi dire qu’elle estimait la personne. Difficile de comprendre son raisonnement, tellement elle pouvait imposer sa présence même au pire des cons si elle avait décidé qu’il était soit rattrapable, soit par vengeance.

Quoiqu’il en soit, ce ne fut pas vraiment le cas en cet instant, et c’est une scène bien différente qui attira son attention sur le bord du sentier qui repartait vers le grand hall de Poudlard. Et qui la décida. Ce serait Nathan Lehtonen le grand chanceux qui aurait l’honneur, que dis-je, le privilège de lui tenir compagnie jusqu’à retourner en cours avec Miss Meadow. Il venait apparemment de reconduire une jeune fille de leur classe. Une petite brunette timide, rouge comme une pivoine. Il était de notoriété publique qu’elle rougissait pour un rien, mais il n’en fallait pas plus à l’anglo-portugaise pour s’inventer le contenu de la conversation que, trop loin, elle n’avait pas entendu. Et pour décider d’aller asticoter un peu son réveur préféré. Le faire sortir de son mutisme et l’ignorance qu’il exerçait à son égard était toujours un vrai challenge.

Hey Nathan ! Attends-moi ! lui hurla-t-elle alors même que le jeune serdaigle s’éloignait du groupe, partant sur l’autre sentier, celui qui serpentait à travers le parc, surement pour s’isoler et lire au calme. C’était évidemment sans compter la ténacité de l’attachiante poudlarienne. Fuir ne servira à rien, rajouta-t-elle en le rattrapant, sans se soucier qu’il n’ai clairement pas ralenti, bien au contraire. Elle venait de lui courir après, et ne se préoccupait que de peu, du moins en apparence, de son avis sur sa présence aux côtés du calme bleu et bronze. Bien entendu, s’il lui disait de foutre le camp, elle le ferai… peut-être. Tu me dissuadera pas aussi facilement que Sonia… Elle est mignonne, t’es méchant de l’avoir éconduite quand même ! Oui, vous avez bien entendu. Elle sous-entendait qu’il venait de dire non à une demande amoureuse de leur camarade de poufsouffle. Alors même qu’elle n’avait strictement aucune idée des paroles qu’ils avaient échangés. Oui, la Oliveira était une chipie qui ne prenait pas toujours la peine de se renseigner, du moment qu’elle pouvait rigoler.
_________________
~

Boulot T.T
Revenir en haut Aller en bas
Nathan L. Lehtonen

avatar



▌Crédit : Blondie (ava)
▌Messages : 45
▌Année : 6ème année
MessageSujet: Re: “L'obstination est le chemin de la réussite.” ~ feat Nathan Lun 19 Sep - 17:55:14


Je vis les sixièmes années s'éparpiller dans le parc telle une nuée d'oiseaux dont on aurait ouvert la cage et qui s'envoleraient vers la liberté dans un concert de piaillements. Je frottais légèrement mes mains l'une contre l'autre pour tenter de me débarrasser de la terre qui substituait dans mes paumes. Je m'éloignais rapidement du cœur du groupe de sixième année. Je ne suis pas vraiment intégré dans mon année, préférant ma bienheureuse solitude, mais alors quand je suis malade comme maintenant, c'est pire. En effet, je m'étais réveillé ce matin avec les oreilles comme bourrées de coton et un mal de crâne à se taper la tête contre les murs. Ouais, ben j'avais un rhume quoi. Pas de quoi fouetter un chat et pas non plus de quoi aller déranger l'infirmière. Du coup, je comptais bien profiter de l'heure de libre que j'avais pour aller m'étendre sous un arbre à profiter du soleil et du simple clapotis de l'eau. J'avais même pas la force de lire, d'ailleurs je doutais de ma capacité à comprendre les phrases qui défileraient sous mes yeux.

Tandis que mes camarades prenaient la direction du château et moi, celle des bords reculés du lac, j'entendis une voix m'interpeller. Je me retournais et découvris face à moi Sonia, une brunette de Poufsouffle, bien sympathique bien qu'ayant une certaine tendance à rougir pour tout et rien. Mais je suis mal placé pour la juger, n'est ce pas ? Elle me demanda mes notes sur la créature que nous avions étudier aujourd'hui et je les lui sortis rapidement. Elle me remercia, rougissante et fila sans que je n'ai eu besoin de prononcer un mot. Bah ça vaut mieux, j'ai pas super envie de discuter. Je reprenais mon cheminement lorsqu'une seconde voix m'interpella à nouveau. Je fermais les yeux en accélérant. Purée, pas ELLE ! Pas aujourd'hui ! Mais j'ai du être un serial killer dans une autre vie moi pour qu'elle me colle aux basques comme ça depuis trois ans. Trois ans purée ! Et elle s'est pas lassée ! C'est le pire je crois. Ne faisant visiblement pas grand cas de mon ignorance à son égard, elle accéléra pour me rattraper.

Je levais les yeux au ciel lorsqu'elle me parla de Sonia. Bah voyons... De toute façon, même si j'avais voulu qu'il se passe quelque chose entre nous, ça n'aurait pas était possible. Je n'aurais pas pu l'aimer. C'était horrible de dire ça, n'est ce pas ? C'était pourtant la stricte vérité et même si je dois faire parti des plus gros lâches de cette planète, je ne suis pas du genre à manipuler les gens pour mon profit. Hormis quand ils ont fait du mal à Leena mais ça c'est une autre affaire. J'accélérais, espérant encore qu'elle me lâcherait la grappe et qu'elle se trouverait quelqu'un d'autre à embêter. Cause perdue d'avance, mais il n'a jamais été interdit de rêver. Je parvenais finalement sous mon arbre et me retournais plus qu'agacé vers Léonora :

"-Tu n'as personne d'autre à embêter ?"


Dernière édition par Nathan L. Lehtonen le Jeu 27 Oct - 20:03:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léonora Oliveira

avatar



▌Crédit : Dean
▌Messages : 669
▌Année : 6e année

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: “L'obstination est le chemin de la réussite.” ~ feat Nathan Lun 26 Sep - 21:42:28

HJ:
 


Loin de louper l’agacement visible sur le visage de son camarade de classe ainsi que l’air blasé qui lui balaya le visage à son sous-entendu, Léonora ne se démonta aucunement, quitte à faire la conversation seule. Elle avait pris son rythme de marche, pourtant légèrement trop rapide à son goût. C’est que Nathan avait de plus grandes jambes, mais peu importait pour la portugaise. Ce n’était pas ça qui la mettrait hors d’état de nuire… enfin, elle nuisait à personne réellement, n’est-ce pas ? Elle était cependant bien inconsciente de l’ironie de sa remarque sur Sonia, et n’avait saisi ce prétexte que pour pouvoir taquiner le petit serdaigle timide.

Qui n’était, semblait-il, pas d’humeur. Puisqu’il tenta vainement de la semer. Pff, c’était bien mal la connaître ! Même après trois ans, minimum, qu’elle l’asticotait régulièrement et plus ou moins longtemps. Parfois il suffisait juste d’une interpellation en plein couloir bondé…

Mais aujourd’hui, il l’avait sur les basques pour un moment. Alors même qu’il gardait le silence tout en avançant, elle avait comblé celui-ci de banalités de même importance que sa première intervention. Sans aucun interet mais le but étant de faire réagir le bleu et bronze, tout était matière à faire l’affaire. Neanmoins, ça ne sembla pas plus au goût du jeune homme puisqu’il se retourna vers Léo une fois arrivé à destination. Mauvais plan, il aurait du le faire bien plus tôt, puisqu’elle savait maintenant où il comptait se poser.

Euuuuuuuh, laisse-moi réfléchir… Non ! Tu es carrement mon préféré ! le défia-t-elle, avant de se mettre à rigoler puis ajouter : roh allez, fait pas cette tête, Il fait beau, et au moins le cours de soins aux créatures magiques est fini ! J’en pouvais plus ! Tu comptes rester là debout ?

Une erreur de débutante aurait été de s’asseoir la première, et de le voir s’enfuir en courant. Aussi, restait-elle alerte, prête à reprendre le trajet si monsieur changeait de cap.
_________________
~

Boulot T.T
Revenir en haut Aller en bas
Nathan L. Lehtonen

avatar



▌Crédit : Blondie (ava)
▌Messages : 45
▌Année : 6ème année
MessageSujet: Re: “L'obstination est le chemin de la réussite.” ~ feat Nathan Mer 9 Nov - 11:46:52


Je dû me retenir avec difficulté de lui balancer un commentaire bien cynique à la tronche agrémenté de quelques jurons. Les insultes ne sont pas mon pain quotidien loin de là, cependant quand j'explose, il m'arrive d'avoir un jargon... Fleuri. Ma cousine en a d'ailleurs prit conscience de la pire des façons. Elle ne semblait vraiment pas vouloir me lâcher. Rah, mais laisse moi tranquille ! Je suis malade, je suis fatigué et je ne peux même pas exercer mon activité favorite. Elle va pas en plus venir me les briser par-dessus le marché ? Bah visiblement si...

Bon faut que je me calme... Inspire, expire... Quand je vous disais que je pouvais devenir assez vulgaire quand je suis énervé... Et je sais aussi que le cynisme suit pas loin derrière. Un cynisme que je n'utilise qu'avec ma sœur et mon oncle dont je suis très proche. Pour moi, c'est comme un sentiment de familiarité, de foyer lorsque je verse dans le sarcasme. Ou alors que je suis très très agacé... Et devinez quoi ? Bah au bout de trois ans à m'embêter quasiment tout les deux jours, à me coller aux baskets, à parler encore et encore, elle commence à m'agacer très très sérieusement la Oliveira. Je remarquais bien vite qu'elle ne s'asseyait pas ce qui m'aurait permit de m'enfuir (même si à tout les coups elle m'aurait poursuivi cette folle...). Je soupirais et finit par déclarer d'une voix froide :

"-Ta vie doit vraiment être passionnante pour passer ton temps à faire chier le monde comme si t'étais tout ce que à quoi se résumait ton existence si pathétique."


... Je voulais pas. Je vous jure. Je voulais pas être méchant, je voulais pas dire le mot en C non plus, mais elle a pas choisi le bon jour pour me chercher. Surtout que je m'étais juré de l'ignorer et de ne jamais au grand jamais répondre à ses provocations. Alors pourquoi il a fallu que je m'emporte ? Mais je ne pouvais pas non plus m'excuser à ce stade... Je me mis à me ronger l'ongle en fuyant son regard. Elle n'est pas pathétique. Parce que là, c'est moi qui le suis.
Revenir en haut Aller en bas
Léonora Oliveira

avatar



▌Crédit : Dean
▌Messages : 669
▌Année : 6e année

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: “L'obstination est le chemin de la réussite.” ~ feat Nathan Jeu 24 Nov - 22:12:38

Le point de rupture. Ce moment où l’on observe chez son interlocuteur ce subtil changement entre agacement et colère. Quand la frustration s’accumule au point d’exploser. Elle l’atteignait enfin avec Nathan, à l’instant même où elle avait posé sa question stupide. Avec les années et l’expérience, la jeune gryffondor savait que souvent, c’était une petite chose anodine qui faisait déborder le vase telle la goutte d’eau en trop. Mais concernant le serdaigle face à elle, Léo était forcée de reconnaitre qu’il avait les nerfs solides en tant normal ! Après trois ans… Dans le genre tête de mule sans aucune intuition, il se posait là quand même ! Il était pourtant évident quand on connaissait la chipie de savoir que sa manière de chercher les gens n’était souvent que pour les faire réagir, pour faire remarquer sa présence… Un psy dirait surement que c’était uniquement une manière d’affirmer son existence aux yeux des autres, comme ceux de sa mère n’étaient plus là pour la faire exister. Stupides psys…

Concernant Nathan…

Enfin il comprenait…

Ou seulement explosait.

Quelque soit la raison de cette pique pleine d’esprit, la réaction de la rouge et or n’aurait guère été différente. Un silence de quelques secondes. 1… 2… 3… Et un éclat de rire totalement naturel sortit de la gorge de l’enfant, bien loin d’avoir été vexée par la tirade et le ton employé. C’était bien mal la connaître que de l’attaquer sur cela. Elle la première aurait pu le dire d’elle même, dans cette façon auto-dérisoire qu’elle avait de se considérer. Ce n’était clairement pas son physique ou son attitude ses points faibles.

Pas mal, pas mal ! Je valide ! rétorqua l’anglo-portugaise sur le ton de la plaisanterie. Bon, tu fais chou blanc mais c’était bien tenté, il était temps ! J’ai bien cru que jamais tu aurais les tripes de me renvoyer bouler en bonne et due forme. Oui, elle lui avouait sans détour que son but était justement d’en arriver à cela. Léonora pouvait sembler souvent chiante, lourde, sans aucune compassion et même parfois bourrin sur les bords. Mais rien n’était plus faux. La jeune fille était observatrice et curieuse. Elle s’interessait aux gens qui attiraient son attention. Le pourquoi était souvent incompréhensible, même pour elle, comme totalement aléatoire… même si on ne pouvait nier que ses manières étaient réellement en mode bourrin. Cela n’empêchait pas de garder un oeil attentif sur ses interlocuteurs. Allez, fait pas cette tête, t’as tué personne ! ça soulage même, non ? voulut-elle le rassurer d’une voix plus douce. C’est qu’à se ronger l’ongle comme il le faisait, tout en évitant son regard, il allait bientôt attaquer la chair !

HJ:
 

_________________
~

Boulot T.T


Dernière édition par Léonora Oliveira le Dim 8 Jan - 19:27:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nathan L. Lehtonen

avatar



▌Crédit : Blondie (ava)
▌Messages : 45
▌Année : 6ème année
MessageSujet: Re: “L'obstination est le chemin de la réussite.” ~ feat Nathan Mar 29 Nov - 11:37:36


Je ne comprenais pas ce qu'elle me disait. Ce n'était pas clair. Ca ne voulait pas rentrer dans ma tête. Les mots, la phrase était claire, mais il était impossible que le sens ne m'échappe pas. Elle ne désirait uniquement que je répondes ? Mais je ne voulais pas moi ! Je ne voulais pas me battre avec elle, je ne voulais même pas discuter avec elle ! Je voulais juste qu'elle arrête de me faire chier comme elle le fait depuis trois ans ! C'était si difficile à comprendre ? Je voulais juste qu'elle me laisse tranquille. Pourquoi moi hein ? Juste comme ça ? Bah visiblement oui car je ne voyais pas de raison particulière pour laquelle elle serait venu me faire chier moi parmi la masse d'autres. Je finis par lâcher mon ongle et répondre enfin :

"-Pourquoi moi depuis trois ans ? Je me suis jamais montré désobligeant avec toi..."


Ou alors je ne m'en souvenais pas. C'était possible, j'avais parfois un manque certain de tact et il m'arrivait régulièrement de vexer les gens... Sans même m'en rendre compte. C'était aussi pour cette raison que j'évitais de parler à tort et à travers avec ceux que je ne connaissais pas ou mal. C'est avant tout car je préfères ma bien-aimée solitude, mais c'est aussi car je suis maladroit dans mes paroles et que je ne veux vexer personne. Du coup, je ne sais même pas si ces trois ans à me faire chier sont justifiés ou non. J'aimerais répondre que oui. Pour comprendre enfin. J'aimerais répondre que non. Pour me dire que je ne suis pas responsable des trois longues années où elle m'a quasi-harcelé certains jours. Puis cette fille était teigneuse en plus... Elle avait jamais l'affaire bien que je n'ai jamais répondu, que je l'ai toujours ignoré. D'une certaine manière, elle avait fait parti de ma vie ces dernières années... Mais pas dans le bon sens du terme. Je n'aime pas avoir trop de gens autour de moi. Et encore moins des gens qui m'aiment pas. Après, ils apportent toujours une farandole de problèmes avec eux. Hors, je ne veux pas de problèmes. Jamais. Ou tout du moins, le moins possible. Je finissais par porter mon regard sur l'horizon profitant de ces quelques instants de calme pour apaiser ma tête douloureuse et toujours prise dans ce qui me semblait être un étau douloureux. Je fermais les yeux et sourit doucement en sentant le vent de printemps sur mes joues. Je souriais. Si seulement elle pouvait s'en aller, là ça serait vraiment le paradis sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas
Léonora Oliveira

avatar



▌Crédit : Dean
▌Messages : 669
▌Année : 6e année

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: “L'obstination est le chemin de la réussite.” ~ feat Nathan Dim 8 Jan - 19:25:21

Pourquoi lui ? Voilà une excellente question à laquelle elle n’aurait pu répondre de manière claire, précise et concise. Non. Clairement, elle ne fonctionnait pas comme ça. Non, c’est vrai, confirma-t-elle avec un ton bien plus calme que quelques instants auparavant. De là à savoir expliquer son attitude et son acharnement ? Cela était bien plus compliqué à formuler quand elle faisait les choses totalement à l’instinct. C’était en elle, cette façon de trouver une curiosité dans chaque être et de passer par ses chemins détourner pour confirmer une théorie, tenter une approche, créer une amitié. Son meilleur ami, Nolan, en était la preuve vivante. Jamais il n’aurait été son ami si elle ne l’avait pas asticoté pendant des semaines. Faut-il vraiment toujours une raison logique à tout ? Très sincèrement ? Elle savait que ses mots ne plairaient pas. Je ne sais pas, tu m’avais l’air sympathique mais un peu trop dans ton coin. M’aurais-tu parlé autrement ? Je ne pense pas… Je crois qu’au début j’ai juste voulu apprendre à te connaître… et ton entêtement à m’ignorer est devenu une sorte de défi personnel, conclu la jeune fille en haussant les épaules, comme si tout ceci coulait de source. Son regard était franc, son sourire presque insolent.

Sa confession faite, elle ne vit plus aucune raison de s’attarder près de son camarade de classe qui ne semblait toujours pas vouloir de sa compagnie. Et qui d’ailleurs avait surement besoin de digérer tout cela avant de se rendre à l’évidence que Léo dans sa vie était une bonne chose, et que cela lui manquerait bien vite. C’est ainsi que sans attendre de réponse, elle tourna ni plus ni moins les talons en le saluant de la main, dos à lui en commençant à partir vers le château. Allez, sans rancune ! On se verra au prochain cours en commun, en attendant, repose-toi bien, tu as une tête de déterré… t’es pas malade au moins ? Salut ! rajouta la friponne en se retournant, juste pour le plaisir de voir sa tête déconfite alors qu’elle le plantait là, au beau milieu du parc après lui avoir tenu un monologue de plusieurs minutes. Léo dans toute sa splendeur…

_________________
~

Boulot T.T
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: “L'obstination est le chemin de la réussite.” ~ feat Nathan

Revenir en haut Aller en bas

“L'obstination est le chemin de la réussite.” ~ feat Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium Incantatem :: THERE IS AN INSIDE AND AN OUTSIDE TO EVERY FORM. :: THE PARK-