Quand on joue avec le feu ... [Léonora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Tahanie Weatherly

avatar



▌Crédit : .cranberry
▌Messages : 128
▌Année : 6eme

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Quand on joue avec le feu ... [Léonora] Dim 11 Sep 2016, 18:18



Tahanie
&
Léonora

    En avril ne te découvre pas d'un fil, comme dirait ce cher dicton. Heureusement que Mai commençait à pointer le bout de son nez ! Toutefois, Tahanie n'avait pas attendu d'avoir l'autorisation par Saint Barnabé ou qui sais-je, un vieux truc de Moldus quoi, pour reporter tops sans manches et autres décolletés. Les avait-elle seulement quitter durant l'hiver ? Pas sûr ... Tahanie était le genre de personne à n'avoir jamais vraiment froid et pouvait porter un T-shirt alors que la température extérieure avoisinait les 0°C. Un genre de mystère de la nature pour les humains normaux, soit ceux qui attrapaient un rhume même en plein été. Les tenues légères qu'elle portait en toute saison lui avaient valu certaines remarques assez déplaisantes, quoique pas forcément fausses, sur sa vertu par les demoiselles du château. Quelle importance ? Depuis toujours, la petite Tahanie (eh oui, un mètre cinquante-huit au compteur c'est plus proche du minimoy que du géant n'est-ce pas) s'était amusée à piquer la jalousie des élèves de sexe féminin. Cela lui valait une solitude presque désolante durant ses temps libres, mais mieux vaut être seule que mal accompagnée.

    En parlant de temps libre, Tahanie avait justement une heure de trou après son cours de Sortilèges et Enchantements. Elle aimait bien cette matière, d'autant plus qu'elle y excellait. Bien qu'elle ne se détachait pas de l'éternelle moue qu'elle affichait en cours, on pouvait dire que c'était sans aucun doute l'une de ses matières préférées. La Gryffondor avait d'ailleurs obtenu un O à ses Buses et rien que pour les yeux ronds de ses camarades à la lecture de ce résultat, ça valait le coup. La demoiselle aux longs cheveux de jais cachait bien son jeu, scolairement comme "sentimentalement". Qui se doutait à Poudlard qu'elle était en perdition totale ? Personne. Sauf peut-être le corps professoral, alerté par l’internement de l'épouse Weatherly et les consultations forcées de Tahanie chez un psychomage durant l'été. Mais ça c'était une autre histoire.

    Tahanie sortit du cours parmi les premiers, comme à son habitude. Elle se mit à chercher dans son sac son précieux paquet de cigarettes et, le nez plongé entre ses parchemins et le bazar habituel qui composait son sac, elle ne regarda plus devant elle et percuta quelqu'un. La lionne releva les yeux, prête à incendier le malotru mais se radoucit soudain en découvrant le visage du garçon. Il était chez les Gryffondors, elle en était certaine. Il devait s'appeler ... voyons comment c'était déjà ... ah oui ! Nolan quelque chose. Tahanie connaissait vaguement le prénom du charmant jeune homme pour l'avoir aperçu en compagnie de Léonora Oliveira, son ennemie de dortoir entre autres. Ils étaient meilleurs amis, une connerie dans ce genre là. Tahanie sourit malicieusement, elle avait l'occasion de rendre la monnaie de sa pièce à cette harpie.

    - Oh excuse moi, quelle idiote je ne regardais pas où j'allais. Je ne t'ai pas fait mal j'espère ? Un si joli minois, ce serait dommage de l’abimer ...

    Tahanie passa innocemment la main dans ses longs cheveux, elle savait que ce geste avait un certain effet sur les hommes, pour l'avoir testé avec Jeremiah. Nolan ne fit pas exception et se mit immédiatement à rougir en balbutiant que c'était sa faute. Tahanie sourit, tout en observant du coin de l'oeil une silhouette familière tourner au fond du couloir dans leur direction. Léonora en personne, elle ne pouvait pas mieux tomber celle-là. Tahanie avait trouvé de quoi tromper son ennui pendant toute l'heure qui suivait.

    - C'est dommage quand même que nous n'ayons jamais pris le temps de parler toi et moi, tu as l'air si adorable ! Nolan, c'est ça ?

    Tahanie se mit alors sur la pointe des pieds afin de sussurer à l'oreille de sa nouvelle proie :

    - J'adorerais que nous fassions connaissance en détail, tous les deux.


    Apercevant derrière l'épaule de Nolan le danger Oliveira qui se rapprochait, la belle jugea plus prudent de clore pour l'instant leur discussion très prometteuse afin de la remettre à plus tard. Elle était bien décidée à mette le grappin sur ce charmant naïf, quoi qu'il en coûte. Une façon simple de joindre l'utile à l'agréable. Elle fit un bisou sur sa joue droite avant de prendre congé.

    - Je dois y aller, j'ai des trucs à faire. Ravie de t'avoir rencontré, j'espère qu'on pourra se voir plus tard ! Au fait, moi c'est Tahanie !

    Elle avait dévoilé son identité avec un clin d’œil, sachant pertinemment qu'il y avait 99% de chances qu'il connaisse son prénom. Surtout avec Léonora comme meilleure amie. D'ailleurs, en parlant de la lionne, la voilà qui se dirigeait en piquée sur Tahanie et elle était en furie, de toute évidence. Cela pouvait se comprendre vu les dessins que nourrissait Tahanie. Sans se défaire de son sourire satisfait, celle-ci se préparait à recevoir les foudres de sa camarade de dortoir, non sans une certaine impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Léonora Oliveira

avatar



▌Crédit : Dean
▌Messages : 669
▌Année : 6e année

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: Quand on joue avec le feu ... [Léonora] Lun 12 Sep 2016, 22:37

Le sang ne fit qu’un tour quand elle aperçut, au détour du couloir, le sourire de Tahanie Weatherly adressé à son meilleur ami. De dos, ce dernier ne la vit pas approcher, tout comme elle-même ne pouvait pas voir son visage. Etait-il blasé ? Envouté ? L’enjoleuse n’était pas une enfant de coeur, et ses prouesses plus vraiment un secret. Léo ignorait comment les garçons pouvaient encore se faire avoir à son jeu, mais le fait était qu’elle savait manipuler la gente masculine. Nolan en était. Et même si l’anglo-portugaise ne tarissait jamais de médisances sur l’autre gryffondor, qui pourrait dire s’il saurait résister ?

Elle serra les poings et se hata pour rejoindre au plus vite le jeune homme qu’elle savait sortir du cours de Sortilèges et Enchantements. Son sang bouillonnait à mesure de ses pas et des regards de sa camarade de dortoirs lui lançait. Mais l’avancée d’élèves sortant de cours et allant dans le sens contraire la ralentissait quelque peu. Argh ! La voir s’approcher ainsi du visage de son meilleur ami était une raison de plus de fulminer même si avec du recul ce geste pouvait paraître anodin. Cependant, elle avait croisé le regard de sa nemesis, et savait qu’elle-même l’avait vu. Rien n’était jamais anodin avec cette peste. Ni l’une ni l’autre ne loupaient une occasion de se voler dans les plumes, mais là, la croqueuse d’homme s’en prenait clairement à la mauvaise personne. Si le regard vert de la brunette avait pu tuer, il est clair qu’une certaine catin serait deja tombé raide.

Voilà qu’elle lui faisait un bisou maintenant ! Trop c’était trop ! Elle avait passé la barrière. Elle allait l’entendre. Cependant, malgré toute la hargne que lui inspirait la petite scénette, une part de raison la freinait encore. No', alors même qu’il n’avait toujours pas vu sa meilleure amie dans son dos. Pas sûre qu’il apprécie le coté furie jalouse qui tape un esclandre en sa présence alors même qu’il est 1) assez grand pour se défendre, 2) ni son môme ni son copain, 3) pas en position de danger de mort imminente… Encore que… si vous vouliez son point de vue, la calamité rouge et or était bien pire que cela. Et le romantique gryffondor n’était pas du tout le genre à ne pas s’attacher… elle le détruirait ! Alors que Tahanie semblait vouloir partir, et sachant que le brun allait se retourner pour venir à sa rencontre, elle se composa un visage souriant, prête à lui mentir.

Il ne serait pas dupe surement… mais après tout, peu importait. La pin’up payerait, et autant la prévenir immédiatement.

Oh, Léo t’es deja là… On y va ? s'empressa-t-il de demander pour couper court à toute question concernant la conversation qu'il venait d'avoir. Ou plutôt le show qu'il venait de subir.
Non part devant, je venais te prévenir que j’avais oublié un truc que m’a demandé Miller pour FAMES. Je le fais, et je te rejoins ! La voix de la gamine ne tremblait pas et paraissait enjoué. Mentir à son frère ou à d’autres l’avait bien entraînée. Je serais pas longue, c’est juste un petit truc qui ne peut pas attendre.

Nolan leva un sourcil et fini par obtempérer. Savoir ce qu’il se passait dans la tête de sa meilleure amie promettait souvent un mal de crâne et son cours avait été particulièrement compliqué. Son instinct le dissuada donc de fouiner plus loin, même s’il se doutait qu’elle ai vu sa rencontre avec la redoutable Tahanie. Il prit donc la direction par laquelle Léonora était arrivée avec un ok vaincu, alors que cette dernière reprit sa marche conquérante, bien décidée à rattraper la fouteuse de merde pour lui mettre les points sur les i. Celle-ci avait avancé sans grand entrain et venait de tourner à l’autre angle du couloir. Parfait, elles seraient hors de vue du gryffondor, raison du futur accrochage.

Hey, Weatherly ! Attends, faut qu’on cause.

La rattraper et la dépasser ne fut pas bien difficile puisque Léo, quoique encore en dessous de la moyenne féminine, faisait une tête de plus que l’autre brune et que cette dernière n’allait pas à un rythme soutenu. Elle se planta devant elle, les bras croisés et le regard incendiaire fixé dans les iris sombre lui faisant face, et n’y alla pas par quatre chemins :

Tu oublie Nolan. Tu l’approches pas. Tu poses pas tes mains dessus, il n’est pas pour toi.

Oui, elle osait donner ses ordres sur un ton calme malgré la colère bouillonnant en elle. Oui, elle avait conscience que même elle, dans une situation inverse, prendrait cela comme un défi. Et que Tahanie le fera sans nul doute également. Néanmoins à cet instant, elle n’était pas très rationnelle...

HJ:
 

_________________
~

Boulot T.T
Revenir en haut Aller en bas
Tahanie Weatherly

avatar



▌Crédit : .cranberry
▌Messages : 128
▌Année : 6eme

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: Quand on joue avec le feu ... [Léonora] Ven 16 Sep 2016, 21:03

    Décidément, pas moyen de trouver quoi que ce soit dans ce maudit sac. Tahanie, peu pressée de déserter le lieu de sa charmante rencontre, était d'autant plus ralentie par sa recherche intempestive du paquet de cigarettes qui lui avait valu de rentrer dans Nolan quelques minutes plus tôt. La belle s'agaçait de voir qu'elle n'échappait pas au fameux cliché selon lequel toute femme avait le don de glisser tout et n'importe quoi dans son sac. Une brosse à cheveux, les parchemins sur lesquels elle prenait des notes, sa baguette, une pince à épiler, une culotte ?! Qui pouvait bien se balader avec une culotte de rechange dans son sac si ce n'est Tahanie ? Vous me direz, c'est peut-être bien la personne qui serait la mieux à même de s'en servir. En effet, vous seriez étonnés de voir comme cela peut être utile, dans certains cas. Mais je m'égare.

    Tout en continuant sa recherche pou le moment infructueuse, Tahanie comptait mentalement les secondes qui s'écoulaient depuis qu'elle avait quitté le beau Gryffondor. Combien de temps mettrait sa furie de meilleure amie à venir l'incendier ? A voir le regard que Léonora avait lancé à la jolie brune quand celle-ci s'était penchée à l'oreille du beau brun, la foudre n'allait pas tarder à tomber. A cette pensée, Tahanie sourit. Elle aimait la confrontation. Mieux, elle avait toujours adoré les confrontations dans ce château, d'aussi loin qu'elle se souvienne. A part, peut-être, en première année où la petite Weatherly s'était faite discrète. Depuis Tahanie avait bien changée. Rien n'était comme avant et la demoiselle n'aurait su dire si c'était un mal ou un bien.

    Enfin, Tahanie entendit une voix familière l'apostropher par son nom de famille. Le nom de son père, un patronyme qu'elle détestait au plus haut point. Léonora ne savait vraiment pas y faire pour s'attirer les sympathies de la jolie Gryffondor. Celle-ci, sage et docile contrairement à l'accoutumée, s'était arrêtée comme le lui avait demandé sa comparse. Ou, plutôt, elle venait enfin de mettre la main sur son paquet de clopes. Ce n'était pas trop tôt ! Tandis que Tahanie glissait précieusement le Graal dans la poche droite de sa robe de sorcier, Léonora Oliveira arriva à sa hauteur. Enfin, plutôt une bonne tête au dessus de la hauteur de Tahanie. C'était ça le principal problème d'être petite et menue, tous les autres vous regarde de haut. Et je ne vous parle même pas de l'impression que donnaient les grandes perches d'1m80 quand elles venaient s'embrouiller avec la petite Tahanie. Des mères grondant leur enfant, ridicule.

    Mais revenons à Léonora, dont la colère valait bien celle de douze femmes réunies. Si ses yeux avaient pu foudroyer Tahanie sur place, cette dernière n'aurait pas donné cher de sa peau. Mais, heureusement, la demoiselle ne pouvait que la fusiller du regard. Étrangement, Tahanie était impatiente d'entendre ce qu'elle avait à dire. Et elle ne fut pas déçue. L'anglo-portugaise était tellement énervée qu'elle ne se rendait même pas compte de l'absurdité de ses propos. Aucune cohérence, aucune réfléxion, Tahanie reconnaissait bien là son ennemie. On aurait dit une donzelle orgueilleuse faisant la leçon à la maîtresse de son homme. Alala, cette manie de toujours accuser la femme quand c'est l'homme le fautif ... Bien que, présentement, Tahanie était effectivement bien plus en faute que Nolan. Il n'empêche que ce dernier ne s'était pas effarouche, loin de là, et l'andalouse tenait à le faire savoir. Calmement, avec un sourire fort peu de circonstance mais assez arrogant, Tahanie referma son sac avant d'ouvrir la bouche.

    - Léonora, quelle charmante surprise ! Oh pardon, j'ignorais que c'était ton cop... Attends, mais oui ce n'est PAS ton copain ma grande. J'suis pas sûre qu'il est besoin d'un caniche tel que toi comme chien de garde, il est assez grand pour me dire qu'il n'est pas intéressé. Mais, crois le ou non, il avait plutôt l'air emballé. Comme quoi, de vous deux c'est lui qui possède les goûts les plus sûrs.

    Tahanie s'arrêta un instant, observant son adversaire. Elle aurait bien aimé avoir d'aussi beaux yeux que cette dernière, d'un beau bleu clair. Mais après tout, les yeux noirs n'étaient-ils pas ceux qui envoûtaient le plus la gente masculine ? Avec un tableau de chasse tel que le sien, Tahanie était en droit de se poser la question.

    - Au fait, personne ne me donne d'ordre.


    La Rouge et Or avait prononcé cette dernière phrase d'un ton beaucoup plus froid ce coup ci. Il fallait que Léonora se fasse une raison : plus elle interdirait à Tahanie de s'approcher de son meilleur ami et plus celle-ci ressentirait le besoin irrésistible de se rapprocher de lui. Ah, les femmes, ces anges aux dessins de diablesses. Au royaume de Satan, Tahanie était la reine.
Revenir en haut Aller en bas
Léonora Oliveira

avatar



▌Crédit : Dean
▌Messages : 669
▌Année : 6e année

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: Quand on joue avec le feu ... [Léonora] Jeu 22 Sep 2016, 22:11

Le calme qui se dégageait de l’attitude nonchalante de sa camarade de maison avait le don d’agacer d’autant plus Léonora. Ce qu’elle pouvait sembler fausse en se donnant ses airs de grande princesse… Sérieusement, les deux jeunes filles étaient radicalement opposées et leurs caractères était irrémédiablement incompatibles. Surtout en pareille situation. Qui se reproduisait régulièrement. L’impulsivité de la portugaise n’était plus à prouver depuis longtemps, et pourtant elle ne savait toujours pas y résister. Surtout quand l’andalouse prenait ce ton impertinent, limite mielleux.

Se contenir pour ne pas lui sauter au cou restait encore dans ses cordes mais lui arracher les yeux la démangeait clairement. Pourtant, elle se contenta de serrer les poings dans son dos, et gardait un sourire faux sur le visage alors que l’autre jeune femme pointait le défaut essentiel à sa mise en garde. A savoir le fait qu’elle n’avait aucun droit sur Nolan… Il est vrai qu’elle n’était pas sa copine, mais une amie qui se préoccupait de lui, elle ! Même malgré lui s’il le fallait, comme à l’instant. Et dans pareil cas, la benjamine Oliveira n’avait plus grand chose à faire de ses propres sentiments, ne se préoccupant que de la personne cher à son coeur. Raison surement pour laquelle la pique sur ses goûts déplorables selon sa camarade mua son sourire crispé en un rictus amusé. Soit, si elle le disait. Cela lui faisait une belle jambe.

Elles se jaugèrent un instant, prunelles claires contre prunelles sombres. Leurs iris reflétaient encore bien mieux leur disparité que toutes leurs joutes verbales. Les plus poétiques pourraient aller jusqu’à une comparaison du bien et du mal, du noir et du blanc, le yin et le… Bref, je vous l’épargnerai. Ce qui était sûr, c’est qu’une légère pointe de jalousie inconsciente animait toujours Léo quand elle voyait Tahanie se mouvoir, parler, aguicher. Loin du garçon manqué dans sa manière de se vêtir, l’adolescente était tout de même plus politiquement correct. Jupes au dessus du genou, mais pas plus haut. Décolletés pas vraiment plongeants. Fringues un peu rock. Ce look lui convenait mais elle n’était aucunement douée pour ces jeux de séduction dans lesquels l’autre brune excellait. Cette dernière reprit la parole, relançant la joute.

Ce n’est pas un ordre, mais un conseil. Je n’ai pas la prétention d’être sa copine ou de vouloir l’être, je sais juste qu’il n’est pas fait pour toi. Il reviendra à la raison, tu perds ton temps. Prends ça comme tu le souhaites, mais je t’aurai prévenu.

Le ton de la rouge et or s’était adouci en entendant celui plus tranchant de sa comparse. Même s’il n’y avait pas de quoi fanfaronner, elle sentait qu’elle avait toute l’attention de sa vis à vis. Qu’elle soit prise au sérieux ou non, il n’était plus nécessaire d’aboyer pour se faire remarquer.
_________________
~

Boulot T.T
Revenir en haut Aller en bas
Tahanie Weatherly

avatar



▌Crédit : .cranberry
▌Messages : 128
▌Année : 6eme

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: Quand on joue avec le feu ... [Léonora] Sam 24 Sep 2016, 20:33

    Malgré la courtoisie apparente que les deux jeunes femmes essayaient de mettre autant dans leurs paroles que dans le ton de leur voix, la tension entre les deux Gryffondor de sixième année était palpable. Elle l'avait toujours été, depuis leur première année sans ce château, si les souvenirs de Tahanie étaient exacts. Les deux demoiselles n'étaient encore que des enfants à l'époque mais il n'est plus à prouver que les enfants peuvent être extrêmement cruels. Bien que studieuse, la petite Weatherly avait attiré l'attention sur elle dans son dortoir avec son piercing au nombril et ses cigarettes qu'elle fumait à la fenêtre. Léonora, comme les autres, ne s'était pas faite prier pour juger durement la gamine. On avait dit de Tahanie qu'elle se donnait un air de rebelle, qu'elle était prétentieuse et arrogante et surtout pas fréquentable. Il n'y avait peut-être pas que des mensonges là dedans.

    Toujours est il que la haine entre les deux adolescentes avaient eu le temps de mûrir en presque 6 ans de dortoir commun, tant et si bien qu'on aurait pu la croire inscrite dans leurs gènes. Tahanie n'y était pas pour rien, loin de là. Mais c'était parfois à se demander si le fondement de cette inimitié n'était pas des plus futiles en réalité ... Comme se disputer pour un garçon, par exemple. Tahanie soutenait le regard haineux de Léonora, même si cela lui imposait de lever la tête. Cet échange était si intense que des lasers auraient pu surgir de leurs pupilles et se percuter en une explosion monumentale. Avec un sourire hypocrite en prime.

    L'anglo-portugaise jugea utile d'indiquer à Tahanie qu'elle perdait son temps avec Nolan, comme si c'était important, comme si la petite risquait de perdre quelque chose en s'approchant trop près du meilleur ami chéri. Tahanie n'avait strictement rien à perdre, encore moins quand il s'agissait séduire un garçon et d'autant plus quand ce dernier était aussi naïf. Le seul intérêt que la lionne avait trouvé à sa proie était les liens qui l'unissaient à la demoiselle Oliveira. Son charme naturel était juste un bonus. Les paroles de sa comparse prêtaient vraiment à sourire, d'autant plus que cette dernière essayait de faire passer ses avertissements pour des conseils bien avisés, presque amicaux. La bonne blague !

    Tahanie enleva son index de la mèche de cheveux qu'elle avait entouré autour de lui et rejeta ses cheveux noirs en arrière. Ce qu'elle venait d'entendre ne lui avait fait ni chaud ni froid, à part l'amuser un peu peut-être. Il était évident que Léonora voulait protéger son ami, c'était naturel. Tahanie aurait sûrement fait de même si elle avait eu un ami aussi proche, mais encore aurait-il fallu qu'elle fusse disposée à laisser entrer quelqu'un dans sa vie. Pour le moment il en était hors de question. L'andalouse prenait ce dont elle avait besoin puis jetait la personne. Les gens habitant ce château ne l'intéressaient pas, ils avaient voulu la juger sans la connaître alors elle faisait de même. Mieux, elle ne faisait même pas attention à eux.

    - C'est tellement adorable de ta part de me prévenir que je risque d'être possiblement éconduite par ton ami ... Mais rassure toi, mon petit cœur s'en remettra je pense. Tu ne sais rien de moi alors il n'est pas impossible que Nolan soit mon âme sœur après tout.


    Tahanie se retint de rire à la fin de sa phrase, tant ce qu'elle venait de dire lui semblait idiot. La demoiselle s'amusait tellement avec ce crêpage de chignon qu'il était presque possible qu'elle renonce à Nolan au final, ayant eu son lot de divertissement pour la semaine. Oh et puis non, il n'y avait aucune raison de priver le garçon d'un bon moment en charmant compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Léonora Oliveira

avatar



▌Crédit : Dean
▌Messages : 669
▌Année : 6e année

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: Quand on joue avec le feu ... [Léonora] Jeu 20 Oct 2016, 21:55

Vraiment, cette attitude de m’as-tu-vu que se donnait Tahanie la rendait totalement antipathique pour la seconde gryffondor. C’était toujours trop. Ses regards, ses mains dans les cheveux, ses coups de tignasse langoureux… Si cela marchait sur la gente masculine, Léo avait envie de l’étrangler à chacun de ces petits détails. A croire qu’elles n’auraient jamais pu être amies, même avec beaucoup d’efforts des deux cotés. Sa baguette la demangeait vraiment, et nul doute qu’elle aurait trouvé milles et une façon de ridiculiser tous ces artifices que se donnait sa comparse de maison. Mais pour le moment, la joute restait purement verbale.

C’est un éclat de rire sincère, et sincèrement moqueur qui répondit à l’aguicheuse lorsque cette dernière parla de son "petit coeur" et d’âmes soeurs. Aucun risque, il n’y a pas besoin de te connaitre pour savoir que tu n’as pas de coeur… tu te donnes assez de mal pour le prouver régulièrement. Oh, si elle avait eu quelqu’un d’autre en face, elle aurait peut-être creusé plus loin pour voir ce qui ce cachait derrière depuis longtemps. Elle le faisait d’ailleurs souvent avec d’autres élèves… Mais pas avec l’andalouse qui partageait son dortoir. Un dortoir c’est exigüe, aucune intimité réelle, elle n’avait pas besoin de fouiller, Tahanie était tout le temps comme ça. Tu n’as pas intérêt à jouer avec lui, et si par malheur tu deviens la cause de sa souffrance… alors tu me le paiera. Le ton était affirmé mais toujours cordial. Une menace ? Clairement pourtant. Léonora se redressa tout en menaçant donc sa chère ennemie. Tu n’as même pas idée de tout ce qu’il pourrait t’arriver…

Puis, elle recula tout en gardant sa vis-à-vis dans son champ de vision. Un pas. Puis deux. Les mains dans le dos, elle souriait innocemment. Si elle ne savait pas aguicher à la manière de l’autre brune, elle savait fort bien faire sa tête d’ange. C’est que les bêtises, ça la connaissait, et il fallait bien donner le change aux préfets ou encore à son père quand elle se faisait pincer chez elle. Quant à ses vengeances… Un groupe d’élève tourna à l’angle proche d’elles et Léonora en profita pour reculer encore, prête à partir.

Tu sais, il n’est pas rare que des accidents arrivent… Fait attention à toi.

HJ:
 

_________________
~

Boulot T.T
Revenir en haut Aller en bas
Tahanie Weatherly

avatar



▌Crédit : .cranberry
▌Messages : 128
▌Année : 6eme

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: Quand on joue avec le feu ... [Léonora] Dim 08 Jan 2017, 20:44

    "Tu n'as pas de cœur", ces mots résonnaient dans la tête de Tahanie. Elle les avait déjà entendu, il n'y a pas longtemps de ça. Oh, ce n'était pas exactement la même phrase, mais le sens était identique. La Gryffondor se revoyait encore dans la salle commune des Rouge et Or, face à un Jeremiah Firestone lui balançant en pleine figure qu'elle ne comprenait rien aux sentiments. Le jeune homme avait un don pour baisser toutes les barrières de Tahanie, faisant tomber ses défenses une à une jusqu'à briser sa carapace. Aussi, ce jour là, elle avait été très affectée par cette remarque. Mais, aujourd'hui, face à cette peste de Léonora, la remarque glissait sur elle comme de l'eau sur les plumes d'un hippogriffe. Si l'Andalouse avait pris à cœur chaque remarque sur sa petite personne qu'elle avait entendu, il y aurait fort à parier qu'elle ne serait plus de ce monde. Étonnamment, elle avait la faculté assez étonnante de rebondir après chaque critique assassine en agissant de sorte que la prochaine soit encore pire. C'était sa façon à elle de garder la tête hors de l'eau, sans doute.

    Léonora continuait pourtant ses méchantes remarques qui tournaient petit à petit en une franche menace. Comme si cela importait à Tahanie, comme si elle croyait pouvoir faire peur à la brune. Le problème étant que, plus on menaçait Tahanie pour l'empêcher d'agir et plus celle ci en avait envie. Autant dire que l'anglo-portugaise était mal partie. Et puis, que pouvait-il réellement lui arriver ? Tahanie n'en avait effectivement aucune idée. D'une part, il n'y avait quasiment rien qui lui tenait à coeur dans ce château. D'autre part, il lui semblait qu'elle touchait le fond depuis si longtemps que rien de pire ne pouvait lui arriver. Et, quand bien même ce serait le cas, quelle importance ?

    Tahanie observa sa comparse reculer sagement, prenant un air des plus innocents. Un vrai visage d'ange, un visage que Tahanie ne serait sans doute jamais arrivée à afficher. L'innocence l'avait quittée depuis beaucoup trop longtemps, sans doute. La jolie rejetonne Oliveira lui adressa une dernière menace ce qui fit presque sourire Tahanie. Presque, car en réalité Tahanie ne souriait jamais vraiment : ses yeux ne quittaient jamais leur éternelle tristesse. L'andalouse ne pu s'empêcher de penser que sa comparse prenait beaucoup trop à coeur cette petite chamaillerie d'adolescentes. Au pire, son petit protégé allait se faire dépuceler en charmante compagnie et, au mieux, Tahanie se désintéressait de lui à la seconde où sa meilleure amie disparaîtrait de son champ de vision. Oui, décidément Léonora était une idiote. Mais ça, Tahanie n'en avait jamais douté.

    - Mais c'est que tu ferais presque peur, gamine. Manque de chance, tu es tombée sur une Gryffondor : l'incarnation même du courage, de la bravoure et de toutes ces conneries.


    Tahanie avait clairement pris un ton dédaigneux en énumérant les "valeurs" de sa maison. 5 ans après, elle se demandait encore ce qu'elle foutait parmi ces arrogants et stupides Gryffondors.

    - Tes menaces, si on peut appeler ça ainsi, ne sont rien d'autre à mes yeux que des encouragements.
Revenir en haut Aller en bas
Léonora Oliveira

avatar



▌Crédit : Dean
▌Messages : 669
▌Année : 6e année

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: Quand on joue avec le feu ... [Léonora] Lun 13 Mar 2017, 14:22

Le sourire qu’afficha l’autre gryffondor à sa dernière menace scella leur échange. Léonora avait dit ce qu’elle avait à dire, et gardait elle aussi les lèvres retroussées en un amical sourire. Tout comme sa comparse cependant, ses prunelles affichait un sentiment différent, et différent de la tristesse dans ceux de Tahanie. Tristesse que l’anglo-portugaise ne pourrait sans doute jamais remarquer d’ailleurs. Quoiqu’il en soit, un passant naïf aurait pratiquement pu croire que les deux jeunes filles étaient amies, mais rien n’était moins vrai.

La prise de parole de la plus petite des deux le confirma dans la seconde. Paroles qui bien entendu ne fit qu’envenimer un peu plus leur antipathie commune. Là où le souci se posait entre les deux, c’était exactement ce que la Weatherly venait d’argumenter. Deux gryffondor, à la tête de caboche se valant clairement. Pas une pour rattraper l’autre en étant plus mature. Répondre au défi n’était pas plus intelligent que de le lancer, evidemment. Un jour l’apprendraient-elles ? Qui sait…

En fin de compte, si aucune ne voulait laisser le dernier mot à l’autre, Tahanie serait la plus coriace puisque ses répliques ne firent que hausser les épaules à la seconde brune. Prends ça comme tu veux… rajouta-t-elle simplement avant de tourner définitivement les talons. Tu pourras pas dire que tu n’étais pas prévenue, lança-t-elle alors qu’elle tournait à l’angle du couloir par lequel elle était arrivée et avait poursuivit son ennemie.

Léonora était une jeune fille adorable la plupart du temps. Mais qui pouvait se montrer exécrable et obsessionnelle quand on la mettait en rogne, ce que Tahanie avait réussi à faire. Il était maintenant impensable qu’elle ne trouve pas une faille à exploiter chez sa camarade. Pour l’honneur. Même si elle ne tentait rien avec Nolan. Tout le monde avait une faille, suffisait de la trouver et de savoir l’exploiter au bon moment… Si la gamine avait le sang chaud des méditerranéens, elle avait aussi la patience anglaise pour mettre un plan à exécution.

HJ:
 

_________________
~

Boulot T.T
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand on joue avec le feu ... [Léonora]

Revenir en haut Aller en bas

Quand on joue avec le feu ... [Léonora]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium Incantatem :: THE CASTLE; STUDENTS' PLAYGROUND :: THIRD FLOOR-