[FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1614
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Mer 26 Aoû 2015, 18:36

Mars. Deux mois s’étaient écoulés depuis les vacances et la confrontation avec son tuteur. Deux mois qu’elle attendait des nouvelles de son avocat. Deux longs mois. Cinquante-neuf jours environ. C’était long. Pour elle du moins. Car le Directeur de Poudlard lui avait dit, au détour d’un couloir, pour tenter de lui rendre un peu de patience, que la justice, cela prenait du temps. Surtout dans des dossiers si délicats. Surtout que c’était sa parole contre celle de son bourreau. À part Luce qui l’avait rencontré, personne n’avait rien remarqué. Elle en avait bien parlé à Callie, après le premier été, mais… Cela faisait longtemps, encore une fois ce serait sa parole contre celle de son tuteur, et en plus, elle ne s’était pas plainte jadis. Avec un soupir, elle se leva de sa chaise en bibliothèque. Elle y était venue pour travailler sur un devoir mais elle ne parvenait pas à se concentrer. Plus le temps passait, moins elle tenait en place, plus elle s’impatientait. La croirait-on ? Ou passerait-elle à l’avenir pour une enfant gâtée et menteuse ? Cette mauvaise réputation ne la changerait pas trop de celle de salope en chaleur et sans cœur mais elle craignait que son tuteur ressorte blanchi de cette affaire et n’obtienne le bon rôle. Car il n’était pas bon. Loin de là, même. Après avoir remis le livre qu’elle avait tenté d’utiliser à sa place, elle se dirigea vers la sortie et poussa la lourde porte de bois.

Avant de se figer, et de se cacher derrière un large poteau de pierre. « Si j’te dis ! Il parait que Vesper est cocue ! C’est bien fait pour sa pomme, si tu veux mon avis ! Elle l’a cherché, en draguant tous ces mecs ! C’est bien fait pour elle, que Luce voie Angel. En plus, ils vont carrément mieux ensemble. Une Serpentard et un Poufsouffle, sérieusement ! » « Mais tu les as vus, Luce et Angel, ensemble ? » « Pas moi, mais Lucy m’a dit qu’elle les avait vus se disputer, à l’écart des autres, et qu’ils avaient l’air vachement proches. Et tu sais bien, Lucy ne se trompe jamais quand il s’agit d’histoires de cœur. » Luce et Angel ? S’adossant au mur froid, Vesper sentit son cœur se décomposer. Luce. Il était le seul à qui elle se soit confiée. Le seul en qui elle avait confiance. Elle l’avait appelé à l’aide. Et il était venu ! Alors même qu’elle avait toujours été détestable avec lui, il était venu ! Et depuis, il n’avait cessé de l’aider et d’être là pour elle. Il ne pouvait pas lui faire ça. Ces commères devaient se tromper, c’était obligé. « En plus, ils iraient trop bien ensemble. » Cette dernière réflexion lui fit l’effet d’un poignard que l’on tournait dans la plaie. Iraient-ils bien ensemble ? Peut-être. Sans doute.

Toujours mieux que Luce et moi…

Elle s’était fait avoir en beauté. Les larmes lui coulant sur les joues, elle quitta sa cachette et s’élança vers son dortoir. Ne voir personne. Elle ne voulait voir personne. Et surtout pas Luce. Ni Angel. Le regard embué de larmes, elle fixait le sol. Personne ne devait remarquer son état. Les gens la regardaient déjà bien assez, depuis le retour des vacances de Noël. Elle détestait leurs regards curieux et emplis de pitié. Elle détestait la faiblesse qu’elle ressentait. Et elle détestait Luce.

Luce, qu’elle venait de heurter, en tournant dans le couloir. Les livres et parchemins qu’elle serrait contre sa poitrine atterrirent au sol et elle s’accroupit rapidement pour les ramasser. Elle devait partir, vite.
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Sam 29 Aoû 2015, 15:33

Déambulant dans les couloirs, Luce se rendait à sa salle commune. Il cherchait Maxence, pour lui demander un truc. Il venait de le chercher à travers le parc, car celui-ci était censé avoir un cours en extérieur. Etant donné qu’il était encore seul, sa chasse n’avait pas été fructueuse, et c’est les joues rougies par le vent de Mars que le blondinet retrouva le calme du château. Il s’était stoppé quelques millièmes de secondes avant l’impact, à quelques pas du tournant du couloir. Cela n’avait pas duré longtemps, Luce n’avait eu le temps que de reconnaitre la crinière brune de sa petite amie avant que cette dernière ne le bouscule, apparemment préssée ou préoccupée. Il n’avait pas croisé son regard, ne savait donc pas qu’elle avait pleuré. Et savait encore moins que cela était en partie de sa faute, indirectement.

« Ah, Vesper ! »

Quelle était la probabilité pour qu’ils se heurtent de la sorte ? Par pur harsard, qui plus est. Oh, il aurait pû croire qu’elle l’avait fait exprès dans d’autres circonstances, pour rigoler sur une situation faussement créée. Le taquiner. Mais à la manière dont elle se précipita pour ramasser ses affaires en ayant à peine avisé qu’il s’agissait de lui, il sentit que ce n’était pas intentionnel. Automatiquement, il se baissa à sa suite pour l’aider à rassembler les quelques affaires éparpillées au sol

« ça va, tu n’as rien ? » demanda-t-il d’abord machinalement sans la regarder vraiment. Il lui tendit alors la micro-pile qu’il avait ramassé et s’attarda sur le visage qu’elle semblait vouloir lui cacher. Qu’avait-elle ? Il y avait longtemps qu’elle ne lui avait plus fait ce coup là. « Vesp’ ? » Soudainement, le regard du Poufsouffle s’assombrit, redoutant le pire devant ce silence pourtant court. Il s’inquiéta sans savoir quoi que ce soit, juste par réflèxe. Parce qu’il savait d’expérience qu’elle était dans tous ses états en général quand son terrible tuteur refaisait parler de lui. « Tu as des nouvelles de l’affaire ? Il ne t’as pas à nouveau contacté ? » Ses questions laissaient clairement transparaitre son angoisse naissante. Il l’observait, mais la jeune fille de son coté donnait l’impression de vouloir disparaitre aussi vite qu’elle était apparue.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1614
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Lun 31 Aoû 2015, 16:26

Si ça allait ? SI CA ALLAIT ? Il osait lui demander si ça allait ? Elle n’en revenait pas. Quel… Mufle. Bien sûr, il ignorait qu’elle était au courant. Il avait dû prendre ses précautions pour que sa relation avec Angel ne se sache pas. Mais malgré tout, on les avait surpris. Et elle… « Vesp’ ? » Vesp. Alors qu’elle avait confiance en lui, alors qu’elle lui avait tout dit, qu’elle lui avait montré la Vesper que personne ne connaissait, alors qu’il l’avait soutenue, alors qu’ils… En l’entendant l’appeler par son diminutif, elle serra les mâchoires. Lui reprenant ses affaires des mains brusquement, elle se redressa. Chassant les larmes de ses joues, elle releva fièrement la tête. Alors qu’elle lui avait montré ses faiblesses, il l’avait trahie. La tristesse et la douleur cédèrent la place à la colère. Et alors qu’il s’inquiétait que son état fut lié à son tuteur, elle plongea son regard dans le sien. S’il pensait qu’elle souffrait à cause de son tuteur, il se trompait. C’était à cause de lui. Lui qu’elle avait pris pour son sauveur. Lui, qu’elle avait appelé à l’aide. Lui, à qui elle faisait confiance. Lui qu’elle... Aimait. « Cesse de faire semblant, Luce. » Elle n’était plus dupe, à présent. Pourquoi avait-il fait cela ? Pour se venger d’elle et de tout ce qu’elle lui avait fait subir, pendant leur cursus à Poudlard ? Pour venger toutes ses victimes et l’humilier devant toute l’école ? Dire qu’elle avait cru en lui, dire qu’elle avait pensé qu’il voulait vraiment l’aider. Pourquoi l’aurait-il voulu ? Ils se détestaient. « Tu voulais quoi ? Te venger ? M’humilier ? Quelle idiote j’ai été. Il n’y avait aucune raison que tu sois gentil avec moi, j’aurais dû le savoir. » Oh oui, elle s’était bien trompée. « Et dire que j’avais confiance en toi… Ne m’adresse plus la parole. Ne m’approche même plus. Je te déteste. » Refoulant les larmes qui menaçaient de couler de nouveau, elle se détourna et reprit son chemin vers les dortoirs des Serpentard. Elle s’était bien fait avoir. Mais les autres filles avaient raison. Elle l’avait bien cherché, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Mer 02 Sep 2015, 14:00

S’il avait pu la voir venir celle là, il ne l’aurait surement pas cru possible. Le retour dans le passé qu’il se prit de plein fouet lui laissa la sensation d’un véritable coup de massue. Violent, et tellement soudain qu’il en restait tout pantois. Il avait remarqué que quelque chose n’allait pas, mais l’intuitif Flowright était bien loin du compte ! Comment pourrait-il en être autrement, alors même qu’il n’avait pas toutes les cartes en main pour comprendre les récriminations qu’elle lui adressa presque agressivement. Il avait raté un épisode, et un sacré morceau apparemment !

Récapitulons. Il avait commencé à s’inquieter alors qu’il lui tendit ses livres. Et ça dérapa à cet instant, ladite “Vesp” lui reprenant sauvagement des mains les livres. Parce qu’ils s’étaient percutés et que ceux-ci étaient tombés au sol ? Il n’avait même pas fait attention aux titres… Non, cela ne ressemblait pas à la nouvelle Vesper. Mais étrangement à l’ancienne Blackwood, bien plus habituée à rejeter ses fautes sur quiconque se trouvait alentour à ce moment là. Alors que la jeune adulte s’était tout aussi brusquement relevé, il l’avait suivit du regard mais trop surpris était resté accroupi quelques secondes de plus. Il avait alors évoqué les premières inquiétudes qui lui traversaient l’esprit.

Le poufsouffle commençait à bien connaitre sa petite protégée et quelque chose ne tournait vraiment pas rond. Et malgré toute l’attention qu’il lui portait, elle n’avait pas toujours la confidence facile. Cependant, elle semblait rageuse, et les larmes qu’elle essuya bien vite ne semblait pas de tristesse. Mais quoi alors ? Alerte, il se redressa alors pour l’observer de toute sa hauteur. Qu’avait-elle ? Leurs iris se mélèrent et le blondinet n’y vit rien de bon… Ceux de la belle étaient durs et sévères. Elle semblait lui en vouloir personnellement. Idiot, il ne comprenait pas cette animosité soudaine à son égard. Il était revenu des mois en arrière, quand ils s’affrontaient encore pour une histoire de justice.

Ce qu’elle lui cracha au visage, il ne s’y attendait pas. Il resta là comme un con, incapable de comprendre où elle voulait en venir. Faire semblant de quoi ? Il n’avait jamais été faux avec elle… Silencieux, il n’eut pas à attendre plus de deux secondes avant qu’elle explicite d’avantage… bien que ce ne soit pas vraiment plus clair pour lui. Jamais il n’avait voulu l’humilier ou se venger de quoi que ce soit… Ils avaient eu des querelles certes, mais il n’était pas rancunier. Leurs joutes lui avait suffit pour se calmer sur l’instant. Et elle lui avait en effet fait confiance en lui racontant tout ça… Il aurait été bien en dehors de ses propres actes passés s’il lui avait fait le moindre mal… L’incompréhension se lisait dans les yeux et sur le visage de l’étudiant. Et la douleur. Elle disait le detester.

Elle ne pouvait parler que sous la colère, n’est-ce pas ? N’est-ce pas ? Abasourdi et accusant le coup, il la laissa tourner les talons sans la moindre reaction. Heureusement il se repris bien vite et trois secondes après il la rattrapait et se maintenait à présent à sa suite.

« Attends ! Qu’est-ce que tu as ? Qu’est-ce que tu me reproches Vesper ? Sans plus réfléchir et ne tenant aucunement compte de ce qu’elle venait de lui interdire, il lui saisit le coude pour la contraindre à se retourner vers lui. Arrête-toi et dis le moi en face ! Je ne te comprends pas ! » se plaignit-il sur un ton bien trop remonté lui aussi. La colère était souvent contagieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1614
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Sam 05 Sep 2015, 17:22

Ce qu’elle avait ? Ce qu’elle lui reprochait ? Il osait le lui demander ? Enfin, peut-être avait-il l’espère qu’elle n’ait pas découvert le pot-aux-roses ? Avec un rire cynique, elle secoua la tête puis baissa de nouveau les yeux pour le regarder. Dire qu’elle l’aimait. Encore maintenant, elle l’aimait. Parce que le vrai amour ne pouvait s’oublier en un instant. Parce qu’il était le premier qu’elle ait vraiment aimé. Et parce que peut-être avait-elle encore l’espoir qu’au fond cette histoire ne soit pas vraie ? « Lâche-moi Luce. » Aussitôt, elle tira sur son bras pour se libérer de son emprise. Celle de sa main autour de son coude du moins.

Si seulement cela avait été possible pour l’emprise qu’il avait sur son cœur. Oh que c’était niais. Réveille-toi, Vesper. Il s’est joué de toi. Il t’a fait croire qu’il était de ton côté, qu’il t’aimait, et dans ton dos… « Je suis au courant de tout. Alors tu n’as plus besoin de faire semblant. Tu m’as bien eue. Dire que j’ai cru que tu m’aimais. Dire que j’ai changé pour toi. Dire que je te faisais confiance… » Ce que ça faisait mal ! Même ce que son tuteur lui avait fait subir ne lui avait pas fait aussi mal. « Cacher quelque chose à Poudlard n’est pas facile. Je sais de quoi je parle. On vous a vus. » En repensant à cette conversation qu’elle avait surprise, Vesper sentit les larmes lui monter de nouveau aux yeux. « Elle en a de la chance. » Comme son menton se mettait à trembler, elle se détourna et, serrant toujours ses livres contre elle, se remit en marche. Plus vite elle serait chez les Serpentard, plus vite elle serait tranquille. Ou presque. Mais au moins, elle pourrait aller se terrer dans son dortoir, et se cacher sous sa couette. Comme quand elle était petite. À moins qu’elle ne s’en aille ? Qu’elle quitte Poudlard ? Après tout, elle était adulte, comme Luce le lui avait lui-même fait remarquer. Au moins, elle pourrait ne plus jamais le revoir. Il lui suffirait d’aller où il n’irait pas la chercher.
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Mer 16 Sep 2015, 14:39

Le monde lui tombait sur la tête depuis quelques secondes. Abasourdi, il ne comprenait vraiment pas ce qui lui était reproché par la serpentarde. A l’instant même où il avait saisi la jeune fille par le coude, cette dernière l’avait retiré avec vigueur. Comme si leur contact l’avait brûlé. Et ce ton vindicatif pour lui parler. Elle était clairement hors d’elle, et la sensation d’injustice qu’elle provoquait alors chez lui le mettait doucement dans le même état. Surtout que même si ses paroles accusatrices le mettait lentement sur la voie, il ne comprennait pas. Et ça l’irritait au plus haut point. Qu’elle puisse croire qu’il l’avait trahit, d’une façon où d’une autre.

Silencieux mais lui barrant volontairement le passage dans l’attente d’une explication, il l’écoutait déblatérer en accusant clairement le coup. Lui aussi se sentait trahit qu’elle puisse croire apparemment quelque chose qu’elle lui reprochait. Jamais il ne faisait semblant, encore moins avec elle. Le pensait-elle réellement sans coeur pour se servir de ses malheurs et des sévices abominables qu’elle avait subit pour se venger de conneries de gamins ? Il la trouvait injuste, et aurait cru d’elle qu’elle soit capable de savoir qu’il n’était jamais fourbe dans ses affrontements. Même si les deux adolescents ne s’appréciait que depuis peu de temps, il lui avait assez prouvé que s’il avait un truc à reprocher à quelqu’un, il le faisait en face ! Merde ! Qui avait vu quoi, et surtout qui avait colporté des conneries à travers le château ? Une fille était dans l’histoire… et la manière dont elle lui indiqua que cette demoiselle avait de la chance le mis dans la bonne direction. Crise de Jalousie ?

« De qui tu parles… marmonna-t-il, cherchant qui pourrait être l’origine de cette prise de tête. Elle en profita pour le contourner et fuir à nouveau. Merde Vesper ! Reste là ! » s’écria-t-il en la rattrapant encore une fois. Et si elle ne se souvenait pas de son tempérament franc et justicier, elle se souviendrait surement de son entêtement quand il était en colère. Et il l’était. Il l’arrêta plus brusquement que la première fois et la coinça près du mur du couloir pour qu’elle ne puisse plus se faufiler entre ses griffes avant qu’il n’ai eu le fin mot de toute cette histoire. Une statue était à la gauche de la jeune femme, et il se tenait près à l’empêcher de partir sur sa droite. Elle allait lui parler et pas à demi-mot cette fois.

Il la toisait de ses prunelles claires, cherchant surement la meilleure manière de la pousser à tout cracher cette fois. Il inspira, respira fortement, laissant transparaître son agacement. Une. Deux secondes. « Je ne sais pas qui a vu quoi, ni qui colporte des conneries à travers le château sur mon compte. Je ne sais pas qui devrait avoir de la chance, ni pourquoi. Mais je suis vexé que tu me crois capable de me venger de je ne sais quoi… Si j’avais du me venger un jour de toi, j’aurai eu sept ans pour le faire, et serait bien vil de me servir de tes malheurs maintenant, alors que je me suis autant impliqué que toi. Tu m’en penses vraiment capable ? Si c’est le cas, c’est que toi non plus, tu ne me connais pas. » Il faisait référence à une vieille conversation, avant que toute leur histoire commence vraiment. Ou plutôt par laquelle elle avait commencé, quand la brune lui avait reproché de ne pas la connaitre. Et il avait accepté le défi, il avait appris à la connaitre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1614
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Dim 11 Oct 2015, 22:23

De qui elle parlait ? De qui elle parlait ? DE QUI ELLE PARLAIT ? Il osait ? Secouant la tête, elle leva les yeux au ciel. Il osait faire semblant de ne pas voir de quoi elle parlait. Et cela la blessait plus que cela aurait dû. Elle avait cru… Avoir trouvé… Quelqu’un en qui elle pouvait avoir confiance. Et… Elle s’était bien trompée. Alors même qu’elle avait découvert le pot-aux-roses, et le lui avait fait savoir, il continuait de nier et de jouer le rôle du gentil Poufsouffle qui aime tout le monde, y compris les Serpentard. Bah ça ne prenait plus. Elle ne se laisserait plus duper. Et pour bien le lui montrer, elle se détourna et se remit en marche. Mais c’était sans compter sur son caractère têtu et déterminé. Une nouvelle fois, il lui attrapa le bras, mais elle ne parvint pas à se libérer cette fois, et finit coincée, contre le mur, entre une statue et Luce. Putain de statue de merde. Et la salle sur demande ? Elle ne pouvait pas apparaitre dans son dos, non ? Sous le choc, elle leva les yeux vers lui, la panique se mêlant à la colère et à la souffrance. Si elle l’avait vu gentil, et protecteur, jamais elle ne l’avait vu autant hors de lui. Et cela lui noua la gorge. Par réflexe, elle regarda derrière son épaule, après des témoins possibles. Mais ils étaient seuls. Cela arrivait-il seulement à Poudlard ? Bordel. Enfin, peut-être était-ce mieux, dans un sens. Suffisamment de rumeurs couraient déjà sur son compte, autant ne pas rajouter celle d’une dispute violente avec son Poufsouffle de petit-ami. Petit-ami ? Ex ? Le cœur serré, elle baissa la tête et ferma les yeux. « Je ne sais pas qui a vu quoi, ni qui colporte des conneries à travers le château sur mon compte. Je ne sais pas qui devrait avoir de la chance, ni pourquoi. Mais je suis vexé que tu me crois capable de me venger de je ne sais quoi… Si j’avais du me venger un jour de toi, j’aurai eu sept ans pour le faire, et serait bien vil de me servir de tes malheurs maintenant, alors que je me suis autant impliqué que toi. Tu m’en penses vraiment capable ? Si c’est le cas, c’est que toi non plus, tu ne me connais pas. » Elle n’aurait pas dû l’écouter. Elle aurait dû se boucher les oreilles, ne pas laisser ses mensonges la pénétrer et semer le doute en elle. Mais c’était trop tard. Et était-ce seulement des mensonges ? Ce n’était pas son genre. Il avait raison. Elle le savait. Mais le lui entendre dire… Avec cette même phrase qu’elle lui avait dite, l’année précédente, avant de l’appeler à l’aide… Elle fut submergée. La tête toujours baissée, elle sentit les larmes monter, et se laissa glisser le long du mur, atterrissant sur le sol, assise, prostrée, en boule. Elle ignorait si c’était vrai, ou s’il disait vrai. Elle était partagée entre peine, doutes, et confiance. Amour. Elle se sentait si stupide. Si fragile. Elle n’aimait pas cela. Pire encore, elle s’en voulait de douter de lui, alors qu’il avait tant fait pour elle. Et en même temps, s’il la trompait bel et bien avec Angel, pourquoi le lui avouerait-il si son but était de lui faire mal ? Elle avait beau savoir tout ce qu’il avait fait pour elle, elle ne pouvait s’empêcher de songer qu’elle ne méritait pas tant de gentillesse, qu’elle ne le méritait pas. Après tout le mal qu’elle avait fait, pourquoi était-il gentil avec elle ? « Angel. C’est elle… Qui a de la chance. » Ou est censée en avoir, selon les deux filles dont elle avait surpris la conversation. Reniflant très élégamment – ou pas – elle releva la tête, tentant de retenir ses larmes. « Il parait que tu t’es disputée violemment avec elle… Et que vous aviez l’air très proche… Comme un couple… » Le menton tremblant, elle leva les yeux vers lui et le fixa, le regard troublé par les larmes qui s’amoncelaient. « Au fond, j’peux même pas t’en vouloir… J’l’ai bien mérité… » Et elle était ridicule, à pleurer ainsi, en plein couloir.
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Mer 04 Nov 2015, 22:07

Malgré le regard changeant de sa belle lorsqu’il la bloqua dans un recoin du couloir, Luce ne s’était pas départi de sa colère et ne l’avait pas laissé filé. Pourtant elle lui avait raconté ce qu’elle avait vécu, la violence qui avait accompagné ses étés depuis si longtemps. Et il s’était employé depuis lors à faire attention pour ne pas la brusquer ou la braquer. A être doux et attentif. Il fallait croire qu’être lui même victime d’injustice le rendait beaucoup moins altruiste envers la personne injuste. Et encore, il était fort à parier qu’il pouvait être bien pire si ce n’avait pas été une fille. Les gens calmes étaient souvent les pires quand la colère explosait. Et le blond ne prit pas de pincettes en lui faisant un monologue remonté pour qu’elle crache le morceau.

Elle ne le regardait pas, et il ne put voir les larmes arriver immédiatement. Heureusement peut-être, sinon il se serait dégonflé et n’aurait pas eu les explications suivantes. Le pouvoir des larmes était terriblement efficace sur lui. Le silence se fit d’abord, puis il l’observa se deliter sous ses yeux, recroquevillée sur le sol. En d’autres circonstances, il aurait surement été le gentleman qui la retient, qui accompagne sa chute, qui s’inquiète. Pas à cet instant. A cet instant, il la regarde de haut, attendant qu’elle daigne lui répondre. Il la laisse accuser le coup sans en rajouter. Il appuya son dos sur la statue, elle ne s’enfuirait surement plus maintenant. Il croisa les bras et attendit.

Puis un prénom. Qu’il connaissait fort bien, étant son amie depuis si longtemps. Elle avait de la chance par rapport à lui ? Comment les rumeurs avaient-elle déformé l’amitié qu’il portait à l’autre poufsouffle ? Le reniflement n’étant pas des plus discrets, il pu comprendre beaucoup plus rapidement qu’elle pleurait surement. ça, et la voix tremblante. Ses yeux croisèrent ceux humides de la verte en contrebas. Il y avait été un peu fort, mais elle n’aurait pas parlé sans ça. Même si le fait de le constater et d’avoir un debut de réponse fit retomber sa colère aussi vite qu’elle était montée. Il faudrait peut-être qu’il pense à gerer ça, il se savait pas aussi impulsif. La suite vint alors qu’il la couvait du regard. Ils s’étaient en effet engueulés… Et sans parler d’un couple, oui ils s’étaient fait deux bonnes scènes de ménages amicales. Il remettait les morceaux ensemble, enfin… Ok. L’auto-flagélation dont elle ponctua sa revélation finirent d’atténuer son humeur massacrante.

Il se laissa à son tour glisser au sol, et lui pris la main delicatement. Bon, elle semblait plus à même à écouter, et lui à raconter ce qui avait mené à cette rumeur stupide. Stupide parce que ça faisait pratiquement un mois qu’il ne parlait plus vraiment à la rouquine. « Arrête de dire des bêtises, je crois pas au karma personnellement. Enfin, pour cette histoire... comme beaucoup de rumeurs, y’a une part de vérité et une part de fantasme. Il la regardait pour lui prouver sa sincérité. Je me suis effectivement disputé avec elle, mais tu sais à quel sujet ? Il haussa un sourcil avec un air assez entendu et enchaîna. Toi… toi et moi… Nous, et cette relation qu’elle ne veut pas comprendre. Et ces reproches qu’elle te fait alors qu’elle n’est pas plus exempte de reproche. Angel est mon amie, mais on se parle plus parce qu’elle veut pas en démordre, elle est persuadée que t’as un truc derrière la tête. Que tu as usé d’un elixir, rajouta-t-il pour alléger l’atmosphère et faire sourire sa petite amie. Oh, ce n’était aucunement une déclaration ou quoi que ce soit. Mais il n’avait rien à se reprocher dans l’histoire, donc il préférait être honnête et lui dire. Après, la réputation d’Angel a surement fait le reste de la rumeur, mais cette partie est fausse. »
Revenir en haut Aller en bas
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1614
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Sam 07 Nov 2015, 21:49

Voilà. C’était dit. Elle avait expliqué ce qu’elle avait entendu. Et à présent, elle ne pouvait plus faire qu’attendre que le couperet tombe. Pourtant, loin d’avoir l’air coupable et apeuré qu’elle ait découvert son secret, Luce se laissa tomber à ses côtés et lui prit la main. Un instant, elle songea qu’elle aurait dû le repousser. Après tout, il s’était moqué d’elle… Selon ce qu’elle avait entendu. Mais elle n’en avait aucune envie. Elle aimait sentir ses doigts autour des siens. Arrête de dire des bêtises, je crois pas au karma personnellement. Enfin, pour cette histoire... comme beaucoup de rumeurs, y’a une part de vérité et une part de fantasme. Voilà. Le couperet était tombé. Il y avait donc du vrai… Sentant son cœur se serrer, elle détourna la tête et ferma les yeux. Pour autant, elle ne bougea pas la main. Dire qu’elle s’était laissée persuader qu’elle devrait avoir honte de douter de lui… Quelle idiote… Alors qu’elle luttait contre de nouvelles larmes, son menton se remit à trembler. Je me suis effectivement disputé avec elle, mais tu sais à quel sujet ? Était-ce là le seul élément de vérité dans ce qu’elle avait entendu ? L’espoir s’insinua dans ses veines, jusqu’à son cœur, et elle releva la tête vers Luce. Ils s’étaient disputés à cause d’elle. D’eux. Angel est mon amie, mais on se parle plus parce qu’elle veut pas en démordre, elle est persuadée que t’as un truc derrière la tête. Que tu as usé d’un elixir Soulagement et culpabilité se mêlèrent en elle. Soulagement, parce qu’Angel et lui n’étaient qu’amis. Et culpabilité parce que, à cause d’elle, ils ne se parlaient plus. Fronça les sourcils, elle déglutit pour chasser la boule qui s’était installée dans sa gorge. « Je n’ai pas utilisé d’élixir… » Evidemment, il le savait, elle n’en doutait pas. Mais autant repartir sur une base neutre pour discuter. « Ni… De sort, ou de magie, en général… » Elle n’avait même pas usé de l’alcool ou de ses charmes, avec lui. Elle avait juste… été honnête. Vraie. Pour la première fois depuis des années. Après, la réputation d’Angel a surement fait le reste de la rumeur, mais cette partie est fausse. Avec un soupir, elle tourna la tête vers leurs mains jointes et serra celle de Luce dans la sienne. Ainsi donc… Il disait vrai ? A moins évidemment qu’il ne mente, et ne tente de sauver sa revanche ? Non, c’était ridicule. Cela ne lui ressemblait pas. Il avait raison. Le croire capable d’une telle mesquinerie, c’était mal le connaitre. Mais plutôt que de le dire, elle se laissa aller contre lui, posant le front sur son épaule. Quelques instants, elle resta immobile et silencieuse, se contentant de digérer tout ce qui avait été dit, et savourant son contact rassurant à ses côtés. Jeremiah avait raison. Il était sa force. Et cela la motiva plus encore à se faire tatouer. « Je suis désolée… Je… J’ai juste… » Eu peur. De le perdre. De se retrouver seule.
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Mar 17 Nov 2015, 22:56

Un sourire amusé avait effleuré un instant ses lèvres quand elle s’était sentie obligée de préciser que les insinuations de sa “rivale” fantasmée par des idiotes étaient fausses. Même s’il ne pourrait surement pas s’en rendre compte si ça avait vraiment été le cas, il n’avait évidemment aucun doute la dessus. Parce qu’il n’y avait pas que du vent dans leur relation. C’était pas un jeu de séduction, d’attraction ou de défi entre eux. Ce n’était pas les coups d’un soir ou d’un mois dont était friante la poufsouffle et dont avait abusé la serpentarde également. Y’avait des fondations, une histoire de confiance, un secret échangé dans le noir, là où les confidences étaient plus faciles et sincères. Un secret gardé sauf urgence vitale. Oui, il en avait parlé à Andrei, et à des personnes compétentes, plus compétentes que lui. Mais il ne pouvait le crier à Angel comme argument solide, elle n’avait pas besoin de le savoir. Là aussi, c’était une histoire de confiance amicale. Elle lui faisait pas confiance, il ne lui parlait plus. Il n’en souffrait pas, étrangement.

Il y avait aussi Vesper, qui était différente. Qui avait certes dérapé en Octobre, avec Miller, mais qui se faisait discrète depuis. Qui n’avait pas été avec lui comme elle l’était depuis des années avec les autres. Il y avait eu de l’amitié avant, aussi. Certes, toute fraîche, mais tellement puissante. Puis y’avait les instants hors du temps, comme à présent que l’orage était passé. Que le silence suivait cette mise au point. Qu’elle posait son front sur l’épaule du jeune homme. C’était tous ces petits détails qu’Angel ne pourrait pas comprendre avant surement longtemps, quand tous deux lui auraient prouvé la longévité de leur relation privilégiée. Et tous ces petits détails qui confortaient Luce dans son rôle protecteur et aimant taillé sur mesure. Ils restèrent un moment ainsi, en partie cachés par l’imposante statue témoin de leur esclandre et de leur réconciliation.

« La prochaine fois, évite juste de de te monter le bourrichon avant de venir me demander clairement », énonça-t-il dans un murmure alors qu’elle tentait de s’excuser et de justifier, lui sembla-t-il, sa réaction un peu trop vindicative. Il ne savait pas depuis quand elle avait cela en tête, mais l’un comme l’autre étaient apparemment sujet à la colère donc autant ne pas la provoquer trop souvent…
Revenir en haut Aller en bas
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1614
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Mar 24 Nov 2015, 19:26

« La prochaine fois, évite juste de de te monter le bourrichon avant de venir me demander clairement »

Après un soupir, Vesper acquiesça. Il avait raison. Avant de sauter aux conclusions, elle aurait dû lui en parler. En plus, il avait eu raison de lui faire remarquer qu’elle ne le connaissait pas si bien que ça, si elle le pensait capable de la tromper de la sorte. Jamais il ne lui avait donné de raisons de douter de lui. Pendant toutes ces années, il s’était toujours montré courageux, volontaire, protecteur… Il n’était pas fourbe, manipulateur, cruel. « Je suis désolée… » D’avoir douté de lui. De l’avoir cru capable de se moquer d’elle de la sorte.

Brisant le silence, des pas se firent entendre non loin d’eux. Mais si au début de l’année, elle aurait eu tendance à vite se redresser et s’éloigner, elle resta là, contre lui, se moquant bien qu’on les voit ensemble. La personne ne ferait sans doute que passer. « Mademoiselle Blackwood ? » Relevant la tête, sourcils froncés, elle regarda qui donc l’appelait. « Le Directeur souhaiterait vous voir… » Aussitôt, Vesper blêmit. Si le Directeur voulait la voir… Anxieuse, elle tourna la tête vers Luce, le priant silencieusement de venir avec elle. Le Professeur de runes dut comprendre son regard. « Monsieur peut vous accompagner… Mais il devra attendre dans le couloir, je le crains. » Se levant, elle lissa sa jupe puis tendit la main vers Luce.

Plus ils se rapprochaient du bureau du Directeur, plus elle se sentait anxieuse. Avait-il reçu des nouvelles du Ministère ? Avaient-ils rendu leur jugement ? Tremblante, elle dut bientôt quitter Luce. Mais avant de le faire, elle se jeta contre lui, nouant ses bras autour de sa nuque. Mais il fallait qu’elle le relâche… Alors à regret, elle se recula et se détourna pour gagner le bureau du Directeur.

« Mademoiselle Blackwood… Venez vous assoir… » Tremblante, elle songea que le ton du Directeur ne lui disait rien qui vaille. « J’ai reçu des nouvelles du Ministère… Et je crains que… Eh bien les nouvelles ne sont pas très bonnes. Je déplore leur décision, vous pouvez me croire… Mais étant donné qu’il n’y avait que votre parole contre la sienne… Et que certains de ses amis ont témoigné en sa faveur… Ils ont décidé de ne pas le condamner. » Vesper eut soudain l’impression que le sol se dérobait sous elle, la laissant sombrer dans un trou sans fond. Heureusement qu’elle était assise, sinon elle se serait effondrée. « Je ne mets pas en doute ce que vous m’avez raconté. Je suis profondément convaincu de votre sincérité. Malheureusement, les juges ont estimé que ce n’était pas suffisant pour une condamnation… » Vomir, elle voulait vomir. Elle avait besoin de vomir. Et en même temps, elle avait l’impression de ne plus avoir aucune force, et en tout cas pas suffisamment que pour bouger de sa chaise. « Il y a néanmoins un point positif… Ils ont décidé de lui interdire de s’approcher de vous à moins de cinq cent mètres, et il a également interdiction de vous contacter, que ce soit par téléphone, par courrier ou par n’importe quel autre moyen. » Tout ça pour ça. Libre. Acquitté. Elle avait parlé, elle avait raconté, encore et encore, ce qu’il lui avait fait subir et… Rien. Elle allait passer aux yeux de tous comme une fille ingrate, menteuse… « Puis, comme vous êtes majeure, il n’a plus la moindre autorité sur vous. J’ai d’ailleurs demandé que vos biens personnels soient livrés au Manoir Blackwood, dont vous avez hérité au décès de vos parents. Si vous le souhaitez, Monsieur Flowright et vous pourrez y aller, quand vous le désirerez. » Le Manoir Blackwood. Sous le choc, elle leva la tête. Le Manoir Blackwood. Son Manoir. Sa maison. La gorge nouée, elle acquiesça. « Je suis sincèrement désolé, Vesper… Mais ne doutez pas de notre soutien. » Comme un zombie, elle se leva puis sortit retrouver Luce. Quelle journée… Blême, elle avança vers lui, sans rien dire, et se blottit contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper] Jeu 10 Déc 2015, 22:22

Il avait simplement murmuré une petite phrase sans importance alors que des bruits de pas s’était rapproché de leur cocon pour le faire éclater assez abruptement. Dommage, l’instant hors du temps prenait fin avec l’arrivée du professeur de Runes, qui interpela sa camarade avec surement toute la délicatesse dont il était capable… C’est à dire pas beaucoup. Convoquée chez le Directeur ? Hummm, c’était pas très rassurant pour Luce non plus. Malgré toutes ses belles paroles et ses grands discours sur la justice et la vérité, il redoutait également le moment du “verdict”. Et une convocation chez le directeur alors qu’elle n’avait, à sa connaissance, fait aucune vague ne signifiait qu’un rebondissement dans l’affaire. Attendre dans le couloir, il commençait à en avoir l’habitude mais un sourire naquit sur ses lèvres pour accompagner la nouvelle et rassurer sa petite amie. Bien sur qu’il l’accompagnerait, et même si le professeur avait dit le contraire. Il se leva en prenant la main qu’elle lui tendait et tous trois marchèrent d’un pas lent vers le bureau. Un cortège assez atypique, et très solennel. Silencieux.

Les émotions se passaient de mots de toute façon. Les deux élèves, main dans la main, avançaient d’un rythme synchronisé. Chaque échange de regard provoquait un sourire se voulant protecteur chez le jeune homme, ainsi qu’une petite pression douce sur la main qu’il ne lachait pas. Alors même que le but de leur marche n’était pas si loin, Luce eu l’impression que ce fut long. Puis ils arrivèrent devant l’entrée connue des têtes brûlées, et il ne put que receptionner la serpentarde qui se raccrocha à lui comme s’il était la dernière bouée de libre. Il était habitué à présent, et la serra contre lui en lui murmurant qu’il restait là. En lui insufflant toute la force qu’il pouvait produire. La vérité, c’est que lui aussi s’était posé mille questions sur le trajet.

Puis elle disparue, et l’attente commença.

Elle ne fut pas si longue que cela.

Mais à voir son visage quand elle reapparut dans l’escalier face à lui, il sut.

C’était mauvais.

Très.

L’étreinte n’était pas du même accabit que la precedente. Elle semblait soudain à bout de force, blottit contre lui. Il ne dit rien, ne lui posa aucune question. Il était nerveux, il sentait la colère monter, encore. Encore et toujours. Un sentiment d’injustice couplé à de l’animosité envers cet abject personnage qui avait du faire jouer de ses relations. C’était les craintes de Vesper, depuis le début, et il leur avait surement donné raison. Il essaya de ne pas laisser de place à ces sentiments destructeurs là. Il déposa un baiser sur les cheveux bruns collés à lui, et serra les épaules frêles de la gamine qui était revenue, encore plus fragile qu’au début.

Combien de temps restèrent-ils là ? Debout devant le bureau ? Difficile à dire. Ce fut l’occupant dudit bureau qui les ramena à la réalité en sortant de celui-ci. Il les trouva là, plantés devant l’escalier. Son regard d’abord surpris se chargea de bienveillance quand il s’adressa à eux : « Je crois que vous devriez rejoindre votre dortoir, Mademoiselle. Monsieur Flowright, je ne doute pas que vous la raccompagnerez jusque là… Le chemin est encore long et difficile, mais vous verrez, un jour vous arriverez à bon port. Bonne soirée jeunes gens. » Message codé de la part de ce farceur d’Eustache ? En partie, mais le conseil était sage et serieux au fond. Même si Luce n’avait pas encore tous les éléments qui s’étaient dit quelques minutes avant entre lui et Vesper, il ne doutait pas que le vieux fou savait ce qu’il racontait. Et le poufsouffle loin de se douter de la portée réelle de ces paroles le remercia et entraina doucement sa protégée à sa suite, direction le dortoir des Poufsouffle. Oui, hors de question qu’il la laisse seule cette nuit.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper]

Revenir en haut Aller en bas

[FINI] J'avais confiance en toi. [Luce & Vesper]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium Incantatem :: THE CASTLE; STUDENTS' PLAYGROUND :: GROUND FLOOR :: Escaliers & Couloirs-