[FINI] Comment dire... [Edina & Léo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Léonora Oliveira

avatar



▌Crédit : Dean
▌Messages : 669
▌Année : 6e année

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: [FINI] Comment dire... [Edina & Léo] Jeu 27 Nov - 15:17:11

... Non mais j'te jure ! Il paraît qu'elle mange les grenouilles crues et encore vivantes ! C'est Bester qui l'a dit l'autre jour au dîner !

Léonora regardait l’énergumène s'agiter et soupira. Il pensait sérieusement qu'il convaincrait son auditoire avec ça ? Ou était-il juste atrocement crédule et complètement stupide pour tomber dans le panneau de ce crétin d'Henry Bester ? Tout le monde savait que ce menteur chronique cherchait avec minutie ce genre de remarques idiotes pour se faire remarquer de ses pairs. Quand on avait pas de charisme, fallait compenser autrement. Le souci, c'est qui lui n'avait même pas de quoi compenser… Il en était pathétique. La jeune Oliveira hésita à reprendre Rodric Stefson, le railler ou l'ignorer. Sa conscience lui disait de suivre la dernière option, et le regard de Nolan aussi d'ailleurs. Regard qu'elle ignora effectivement, pour rétorquer à l'âne qui avait bêtement répété la fausse rumeur à propos de l'étrange, certes, prof de botanique.

Et il t'as pas aussi dit qu'elle raffolait des gâteaux aromatisés au sang d'hyppogriffe en sirotant une petite infusion de limaces rosacées le soir à la tombée de la nuit ?

L'incrédulité qui se peignit sur les trait de son interlocuteur ne la laissa pas de marbre, et elle s'en amusa. Le fait qu'ils soient en plein dans un couloir, attendant le prochain cours avec l'excitation d'un bulot valétudinaire ne semblait pas entrer dans ses préoccupations soudaines. Pas plus que le regard levé au ciel de son meilleur ami. D'autres élèves, sûrement avides de spectacle, s'étaient rapprochés pour entendre la suite du débat. Si bien que Léo en oublia le monde au-delà de son groupe de fan de curieux.

Tu déconnes… marmonna Rodric sans grande conviction, prêt à croire. Il ne lui manquait pas grand-chose. Et pour ça, la chipie n'en était pas à son coup d'essai et elle adorait faire marcher les gens, toujours gentiment bien sur ! Ou pas… mais ça c'est souvent qu'ils l'avaient cherché !

Mais bien sur que non ! embraya-t-elle, le visage sérieux mais l’œil pétillant d'anticipation à sa bêtise. Je l'ai vu un soir tremper les bestioles encore frétillantes dans un verre d'eau bouillant. Tu aurais du contempler ça, avec le reflet de la pleine lune sur sa peau, c'était vraiment fascinant ! Du coup, au moins on peut être surs que c'est pas un loup-garou ! Mais tu trouves pas qu'elle ressemble carrément à un vampire en manque d'hémoglobine ? En plus, elle ne va jamais au soleil, c'est pas une preuve ça ? Fais gaffe quand tu te balades seul la nuit, elle pourrait te… Sauter dessus ! La fin de sa phrase avait été dite avec un peu de mise en scène, histoire de bien finir sa petite entourloupe. Au fur et à mesure qu'elle avait débité ses paroles, elle avait vu le visage de son camarade se décomposer. Elle en rigola, sans remarquer les œillades de Nolan, à coté d'elle.

HJ:
 

_________________
~

Boulot T.T
Revenir en haut Aller en bas
Edina Corvo

avatar



▌Pseudo : Edina Corvo
▌Messages : 110

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] Comment dire... [Edina & Léo] Ven 28 Nov - 10:23:38

"Je l'ai vue un soir tremper les bestioles encore frétillantes dans un verre d'eau bouillant..."

Je venais de revenir de l’infirmerie, quelques potions venait d'être périmée et je consultais encore la liste pour être sure de savoir ce dont j'avais besoin. J'étais concentrée, si bien que je n'avais pas fais attention tout de suite à la conversation entre les deux jeunes étudiants.

"...Tu aurais du contempler ça, avec le reflet de la pleine lune sur sa peau, c'était vraiment fascinant !..."

Mes petites chéries carnivores ont fait des petits bébés aujourd'hui ! Rien que cette idée me mettait dans une humeur terriblement joyeuse que je croyais que rien ne pouvais entacher. Je saluais quelques élèves présents qui, assez curieusement, se mettaient à avoir un regard faussement effrayer ou a pouffer de rire. Qu'est ce qui se passait là bas ?

"...Du coup, au moins on peut être surs que c'est pas un loup-garou ! Mais tu trouves pas qu'elle ressemble carrément à un vampire en manque d'hémoglobine ?..."

Un vampire ? Où cela ? J'eus la confirmation que c'était de moi qu'ils parlaient grâce aux coups d’œils désespéré d'un camarade à l'intention de la petite Miss Oliveira, l'interlocutrice. Durant mon enfance, c'était l'appellation préférée des amis de ma sœur, je vois donc que les insultes n'ont pas évolués d'une année sur l'autre. Bon, ce genre de chose, j'y étais plus qu'habituée, et puis, j'avais envie de jouer un peu aujourd'hui ...

"...En plus, elle ne va jamais au soleil, c'est pas une preuve ça ? Fais gaffe quand tu te balades seul la nuit, elle pourrait te… Sauter dessus !

J'aimais déjà cette petite. Quel sens du théâtral !

Je me plantais derrière le groupe d'étudiant, les bras croisés sur ma poitrine, mon éternel sourire serein en place, préparais une répartie et dit d'une voix douce.

"Oh non ma chère, il est bien trop jeune !"

J'entendis des ricanements derrière moi, preuve certaine que je n'avais pas encore perdue la main pour faire rire les étudiants. Cela ne servait jamais à rien de démentir les rumeurs qui courait sur vous. Il fallait se les approprier et les mener où on voulait qu'elles soient.

Je regardais l'un après l'autre les étudiants du groupe. Outre Mademoiselle Oliveira, il y avait ce cher Monsieur Stefson, celui là je le connaissais pour alimenter pas mal de bruit de couloir.

Bon, un gros dilemme se posait à moi : soit je faisais comme à mon habitude et n'allait absolument pas relever, c'est ce que mon instinct me dit de faire ... cependant, mes supérieurs et collègues m'avaient mis en gardes contre ma manie d'être toujours trop gentille, qu'il fallait se faire respecter or je ne pouvais pas continuer d'afficher l'étiquette de la prof qui se laissait toujours faire ... Je soupirais.

Je regardais les deux incriminés, s'il y en avait un qui avait du surement provoquer le débat sur moi-même, l'autre l'avait simplement alimenté. Et puis, je ne pouvais décemment pas punir un élève sur de simples suppositions ou sur une réputation.

"Mademoiselle Oliveira, voulez-vous bien me suivre un instant s'il vous plait ?"

J'avais simplement décidé de lui confier une petite corvée sans rien dire sur l'affaire. Si elle le prendrait comme punition, et bien soit, sinon, et bien ce sera toujours quelque chose que je n'aurais pas à faire. Ce n'allait pas être quelque chose de bien méchant, exactement comme les bruits de couloirs qu'elle venait de proférer en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Léonora Oliveira

avatar



▌Crédit : Dean
▌Messages : 669
▌Année : 6e année

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] Comment dire... [Edina & Léo] Lun 8 Déc - 14:34:17

Elle aurait dut pourtant faire attention au regard insistant de Nolan. Cependant, elle ne s'en rendit compte que bien trop tard. Tout à son effet de style pour faire paniquer son benêt de camarade serpentardien, elle rigola quelques secondes avant d'entendre une voix derrière elle s'élever. Loin de percuter que l'enseignante sur laquelle elle venait de déblatérer toute une salve de clichés qu'elle ne croyait même pas, elle renchérit tout naturellement toujours à l'attention de Stefson :

Ahah, pas de bol pour toi, t'es pas… à… son… goût… … oups ?

A mesure qu'elle avait rétorqué, elle avait réalisé… elle avait hésité, elle avait espéré avoir mal compris, puis elle s'était retourné lentement pour voir la dite prétendue vampire derrière elle. Et là c'était sur, c'était la boulette. Le visage toujours aussi neutre de sa professeur était indéchiffrable et son attitude ni mauvaise ni bonne. Pas même un regard noir ou un morceau de sourire. Si bien que Léonora ne su pas définir l'humeur de celle-ci, et donc par logique ce qui l'attendait comme punition. Aie. Alors qu'Edina semblait faire un tour de contrôle des fautifs, la petite gryffondor incendia du regard son ami, qui se contenta de hausser les épaules. Il n'avait rien à se reprocher apparemment, mais la brune lui en voulait de ne pas lui avoir fait comprendre de manière plus évidente la présence de l'adulte. Rah, elle était bonne pour des heures de colles… et avec la prof de botanique, elle ne se faisait pas d'illusion sur la présence de plantes dans la sentence.

Le regard aux prunelles si sombres qui se posa sur elle fit baisser la tête à Léo quelques secondes, se sentant fautive. Surtout qu'elle ne le pensait pas le moins du monde, enfin pas en totalité même si l'étrangeté de la botaniste interpellait sa curiosité. Cependant, l'injonction de Miss Corvo la surpris et elle obéit, non sans avoir jeté un rapide regard désespéré à son meilleur ami qui, encore une fois, haussa les épaules du genre « démerdes-toi toute seule ». Sympa les copains pffff !

Oui, Professeur ? osa-t-elle, une fois toutes deux à l'écart des derniers curieux. Du coin de l’œil, elle vit cependant Nolan rabrouer l'autre paon qui pensait déjà avoir échappé à la punition contrairement à elle. Bien fait ! Elle savait comment le gryffondor calme pouvait avoir la répartie facile, même si de là où elles étaient, elle n'avait rien entendu. Vu la tête de cet abruti de Rodric...


_________________
~

Boulot T.T
Revenir en haut Aller en bas
Edina Corvo

avatar



▌Pseudo : Edina Corvo
▌Messages : 110

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] Comment dire... [Edina & Léo] Ven 12 Déc - 9:51:34

"Oui, Professeur ?"

Je subodorais qu'elle le prenais d'ores et déjà comme une punition. Pourquoi les choses ne devaient-elles pas être plus simple ? Vivre et laisser vivre. Mais on avait manifestement décidé que des élèves qui parlaient dans le dos de leur professeur était impolis et, du même coup, punissable. Pendant que ces pensées fusèrent dans ma tête, j'eus conscience que mon regard porté sur la jeune fille amenée à l'écart devait avoir eu des lueurs de compassion. Je me repris bien vite, sinon, j'allais me surprendre à m'excuser auprès d'elle.

"Je cherchais une assistante pour ..."

Mince, quelle allait être la corvée que j'avais prévu elle ? Rien, évidemment. Je soupirais.

"... m'aider à couper mes plants de Croqueuses Sauvages. Elles se débattent et il me faudrait une personne supplémentaire pendant que je fais diversion."

Voilà, c'était pas mal, ce serait intéressant et éducatif, et puis s'occuper de mes chéries était un bonheur pour tout le monde, du moins, je l’espérais.

Dans le pire des cas, même si cette jeune personne ne nourrit pas une passion pour la botanique, cela évitera à mes petites croqueuses d'envahir toute une partie de ma serre au point de ne laisser aucune chance aux autres.

"... m'aider à couper mes plants de Croqueuses Sauvages. Elles se débattent et il me faudrait une personne supplémentaire pendant que je fais diversion."

Je me penchais légèrement afin de voir les camarades de la jeune Léonora, je ne su dire s'ils débattaient de ce qui venait de se passer ou s'ils étaient déjà passé à autre chose, cependant, ils se turent immédiatement. C'est juste ce que je voulais, un peu de silence.

"Tu viendras me rejoindre après les cours. Ce n'est pas bien compliqué, tu verras. Et puis..."

Mes yeux passèrent de la jeune fille à ses camarades et retournèrent à la jeune fille. J'ajoutais sur le ton de la conversation :

"... Quelqu'un qui n'a pas peur des vampires ne peut pas craindre des morsures de Croqueuses Sauvages."
Revenir en haut Aller en bas
Léonora Oliveira

avatar



▌Crédit : Dean
▌Messages : 669
▌Année : 6e année

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] Comment dire... [Edina & Léo] Mar 16 Déc - 14:43:21

Léonora fut tiré de sa contemplation par la voix de l'enseignante commençant à lui énoncer sa punition. Car oui, la petite anglo-portugaise ne pouvait pas prendre cela autrement. Elle était une gryffondor, elle était un peu téméraire, avait toujours la langue bien pendue, et cette scène n'était pas la première du genre. A chaque fois qu'elle s'était fait surprendre, elle avait écopé d'une punition. Logique donc que cette fois-ci n'y fasse pas exception. C'est donc en silence et avec un air un peu penaud qu'elle écouta ce qu'il l'attendait comme sentence. Cependant, elle nota ce petit soupir, sans savoir vraiment l'interpréter. Est-ce que cela ennuyait tout autant l'adulte que l'adolescente ? Étrange. Encore.

"... m'aider à couper mes plants de Croqueuses Sauvages. Elles se débattent et il me faudrait une personne supplémentaire pendant que je fais diversion."

Croqueuses sauvages ? Se débattre ? Diversion ? Wow Wow Wow ! Elle la prenait pour Indiana Jones là ? Léonora avait eu l'occasion de voir ces films chez Nolan, et au moment où Edina révéla la tâche qu'elle comptait lui confier, la brunette s'imaginait déjà tenter de survivre dans une jungle hostille de « croqueuses sauvages », sorte de plantes géantes avec une grande gueule à dents tentant de la bouffer. Chouette ?! Non. Pas vraiment non. Elle se força a ne pas grimacer à cette perspective, ayant déjà, plus d'une fois encore, expérimenté le « si cela ne vous convient pas, ce sera quatre heures de plus en retenue ! ». Les profs étaient des sadiques sans scrupules !

La jeune fille suivit le regard de son aînée en direction de ses camarades, en grande partie éparpillés. Seuls étaient restés quelques curieux et les protagonistes de la scène. Immédiatement le silence revint, et la rouge et or eut un instant d'immense respect pour l'étrange botaniste. Se faire respecter d'un simple regard, c'était classe ! Néanmoins, ça ne dura pas plus de quelques secondes, que déjà Léo se rappelait que cette même personne l'avait plus ou moins collé, même si le mot n'avait pas été dit.

"Tu viendras me rejoindre après les cours. Ce n'est pas bien compliqué, tu verras. Et puis… Quelqu'un qui n'a pas peur des vampires ne peut pas craindre des morsures de Croqueuses Sauvages."

… C'était de l'humour ? C'était forcement de l'humour non ? Rehm, répondre.
… d'accord Professeur.

La voix de la jeune Oliveira ne su masquer la surprise et l'étonnement qu'une telle touche d'humour provoqua. Il fallait dire que le contraste entre l'apparence stricte et quelque peu austère d'Edina Corvo et toute la malice de la remarque en faisait quelque chose d'encore plus bizarre ! Et un début de sourire s'installa sur les lèvres de Léo. Quelque chose lui disait qu'il y avait bien plus étrange que la garde robe et le teint blafard de cette adulte un peu à part.

Une fois l'accord donné, l'élève encore un peu perturbée et à la fois amusée s'en retourna à ses camarades, attendant le fameux cours qui allait débuter. Elle avait dans l'idée que ça pouvait être peut-être moins chiant que ça n'en avait l'air. Bon, par contre tout aussi musclé, ça elle n'arrivait pas à s'enlever de la tête le chapeau et le fouet du célèbre aventurier moldu... sauf qu'il avait pris les traits de Miss Corvo.




_________________
~

Boulot T.T
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FINI] Comment dire... [Edina & Léo]

Revenir en haut Aller en bas

[FINI] Comment dire... [Edina & Léo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium Incantatem :: THE CASTLE; STUDENTS' PLAYGROUND :: THIRD FLOOR-