[Fête de noël] L'heure du changement a sonné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1613
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Mer 22 Oct 2014, 20:36

Une fois la plus grosse partie de la foule passée, elle se mit presque à courir vers Luce. Et finalement, elle se jeta à son cou. Il lui avait tellement manqué. Toute cette semaine, depuis le baiser qu’ils avaient échangé, elle avait espéré l’avoir à ses côtés. Mais non, il devait aller en cours, et les professeurs et Directeur ne lui avaient pas vraiment demandé son avis. En fait, elle était surprise qu’ils n’aient pas convoqué Luce pour l’écouter, comme il avait été en partie témoin de tout ça. Sans doute allaient-ils le faire, une fois la procédure lancée ? Peu importait, en cet instant. Tout ce qui comptait, c’était Luce. Et ses lèvres contre les siennes. Car oui, sans même s’en rendre compte, juste parce qu’elle en avait envie, elle l’avait embrassé. Elle se moquait bien de ce que les autres penseraient. D’elle. De lui. D’eux. Elle avait besoin de lui. Et… Et elle lui était profondément reconnaissante, pour tout ce qu’il avait fait. Il était trop tôt pour parler de ce qu’elle ressentait en réalité, même si elle avait de plus en plus de mal à nier l’aimer. Ses mains posées sur les joues de l’étudiant, elle fit durer le baiser, pendant quelques secondes, au moins. Puis, elle rouvrit les yeux, s’attendant presque à le trouver, éberlué, à le fixer, sous le choc. Redescendant sur ses talons, puisqu’elle s’était mise sur la pointe des pieds pour l’embrasser, elle se recula légèrement, et laissa ses mains quitter ses joues pour redescendre jouer nerveusement avec les boutons de sa chemise. Elle devait parler. Parle ! C’était le moment. Mais elle se sentait soudain timide. Les mots ne venaient pas. Mais elle devait parler. Comment dire ce qu’elle avait à dire ? Par quoi commencer ? La serre ? Ou directement… « J’ai… J’ai réussi… à parler. » Elle avait complètement oublié le monde qui les entourait. Elle avait aussi oublié la musique. Elle n’avait même pas levé la voix, alors peut-être ne l’avait-il pas entendue… Mais elle avait parlé. Et elle se sentait très fragile à présent. Qu’allait-il dire ? Qu’allait-il arriver ? Elle avait parlé. Si cette semaine, elle l’avait passée un peu comme dans le brouillard, l’ampleur de ce qu’elle avait fait lui revenait, comme si elle se prenait un train. Elle avait parlé. Qu’allait dire son tuteur ? Et les gens ? Dans son regard apparut la peur. Serre-moi fort, que je ne me brise pas en mille morceaux…
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Jeu 30 Oct 2014, 15:11

Il avait à peine eu le temps de faire un tour visuel et d'avancer dans la pièce bondée de monde pour la trouver. Son regard se focalisa sur elle s'avançant à sa rencontre qu'une poignée de secondes avant qu'elle ne se pende à son cou. L'attention était plus que plaisante, il va sans dire. L'impression d'avoir manqué. Autant qu'elle lui avait manqué. Automatiquement, presque par réflexe, il avait entouré ses bras autour d'elle pour l'accueillir comme il se doit. Luce, protecteur ? C'était peu dire. Et on venait de lui rendre enfin sa plus précieuse protégée. Son coeur s'était emballé, encore qu'avec les vibrations de la musique il ne savait pas définir la cause.

Les lèvres de Vesper avaient un léger goût de bierraubeurre. Remarque totalement inutile et incongrue au possible, mais le jeune embrassé n'avait plus rien en tête de toute manière, à part ça. La fête ? Il n'entendait plus vraiment le brouhaha. Les gens autour, ceux qui les regardaient surpris, en colère ou simplement les ignorant ? Il était seul au monde avec elle dans ses bras. Le reste, il s'en foutait royalement. En une fraction de seconde, la semaine horrible qui venait de passer lui semblait inexistante elle aussi. Il était heureux. C'est bêtement simple, comment une personne peut calmer tout un chapelé d'émotions d'un doux baiser.

Bien entendu, il avait été surpris d'une telle démonstration d'affection en pleine fête de Noël, mais quelque part il en était tellement fier ! Il restait un mec, et tel un coq il souriait et bombait presque le torse. Ou il le faisait réellement ? Le poufsouffle ne le faisait pas vraiment consciemment alors dans ce cas. Il était bien là, avec elle dans ses bras. Même si elle s'était légèrement reculée, il ne l'avait pas lâché et sentait le creux du dos fin contre ses paumes. Elle semblait anxieuse, et se doutait du pourquoi. Bien que totalement à coté de la plaque cette fois-ci. Luce pensait naïvement qu'elle avait encore cette sombre idée en tête… celle de rentrer chez son tuteur. Et lui avait bien cogité en son absence. Absence dont il ne savait pas encore la raison, et qui aurait sûrement changé le plan qu'il avait en tête.

Seulement voilà, il pensait devoir le faire avant même de savoir, pour qu'elle ne se défile pas à nouveau. Avec la musique assourdissant la voix de la serpentarde, il ne l'entendit effectivement pas. Et ne vit même pas ses lèvres bouger, puisque déjà il lui disait d'attendre et cherchait à choper sa baguette d'une main, quittant son visage des yeux. L'autre main toujours appuyé dans le dos de la brune, il se saisit de son précieux attribut de sorcier et murmura rapidement une formule en pointant celui-ci entre eux deux. Le sort, qu'il avait trouvé dans un poussiéreux grimoire de la bibliothèque (c'est qu'il avait eu le temps de fouiller!), créa une petite, toute petite perle de lumière blanche qui virevolta autour d'eux par deux fois avant d'aller mourir sur sa main toujours en contact avec Vesper.

Il ne l'avait pas testé, et c'était risqué. Il l'avait peut-être loupé même. Néanmoins, ça avait été plus fort que lui quand il avait lu les effets dans le vieux livre de sortilèges anciens. Elle ne pourrait plus fuguer sans lui. Il lui était lié. S'il s'était pas planté… Rehm...

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Arbitre

avatar

    Grand Maître du Terrain


▌Messages : 12
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Jeu 30 Oct 2014, 15:11

Le membre 'Luce D. Flowright' a effectué l'action suivante : Place au hasard

'Sortilège' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1613
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Sam 08 Nov 2014, 21:32

Elle avait parlé. Oui, elle avait raconté à Luce ce qu’elle vivait depuis qu’elle avait douze ans. Ce n’était pas nouveau. Mais elle avait parlé. Encore. Après s’être confiée à son cousin, qui n’était autre que le Directeur de la maison Serpentard, elle avait raconté encore son histoire au Directeur de Poudlard, puis à un avocat et enfin à une assistante sociale. Elle avait parlé. Pour lui. Parce que si elle ne voulait pas épouser cet homme que lui avait choisi son tuteur, et qui lui aurait certainement permis de continuer d’exercer son emprise sur elle, elle voulait encore moins quitter Luce. Pour lui, elle avait trouvé le courage de parler. Et elle venait de le lui dire.

Sauf qu’il ne semblait pas l’avoir entendue. Ou alors… N’avait-il pas compris ce qu’elle avait dit ? Non, il cherchait quelque chose dans sa poche et lui demandait d’attendre. Qu’allait-il faire ? Allait-il les faire transplaner ailleurs ? Elle fronça les sourcils. Comme il murmurait quelque chose, une formule qu’elle ne connaissait pas, avec la baguette pointée entre eux, elle leva un regard perplexe vers le Poufsouffle. Une petite bille de lumière, soudain, sortit du bout de la baguette et se mit à tourbillonner autour d’eux, avant de disparaitre dans son dos. Il n’y avait pas de doute là-dessus, ils n’avaient pas transplané. Ils étaient toujours à la fête, et elle croisa quelques regards surpris, ou même éberlués, posés sur eux. Alors qu’était ce sort ? Les sourcils froncés, elle regarda Luce. Elle voulut lui demander ce qu’il venait de faire, mais la musique lui sembla plus forte encore qu’auparavant. Alors, elle lui prit la main et l’attira un peu plus loin. Où elle avait l’espoir d’avoir plus facile à se faire entendre. « Tu m’expliques ? C’était quoi ce sort ? » Puis, pourquoi l’avait-il lancé alors qu’elle venait de lui dire avoir enfin trouvé le courage de tout raconter à une adulte ? Avait-il réussi à son coup ? Ou avait-il raté ? S’il avait raté, c’était peut-être un sort qui leur aurait permis de s’entendre parler malgré le brouhaha environnant ? Il avait probablement raté son sort… Après tout, elle ne sentait aucun effet… Pas de démangeaisons, pas de picots, pas de pustules sur le nez… Du moins, elle l’espérait…
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Mer 12 Nov 2014, 14:08

Il ne lui avait pas laissé le choix avant de lancer ce sortilège. Mais elle n'aurait pas voulu qu'il le lance de toute manière, il le savait. Parce que ça faisait plus d'un mois qu'elle lui rabâchait les mêmes choses. Parce qu'elle lui disait qu'il fallait qu'elle aille à ce mariage où elle serait la mariée en deuil. Parce qu'elle lui disait qu'il fallait qu'il vive heureux sans elle. Qu'il ai un métier, une femme, des enfants. Parce qu'elle n'avait pas voulu qu'il se mette a nouveau en danger pour elle. Pour toutes ces raisons, il savait qu'elle aurait refusé cette incantation. Et c'était pour toutes ces raisons qu'il ne lui avait pas donné le choix pour une fois.

Et il était donc totalement logique qu'elle ai ce regard interrogateur fixé sur son doux visage. Il lui sourit, légèrement penaud, comme prêt à se faire engueuler même s'il assumait totalement sa bêtise. Elle fronça les sourcils et avant qu'il n'ai pu dire quoi que ce soit, elle l'attira un peu à l'écart pour parler semblait-il. Il la suivit bien docilement, évidemment. Dire qu'il n'avait toujours pas conscience qu'elle avait tout dit, qu'elle était bien plus libre qu'il y avait à peine une semaine. Malgré l'éloignement de la source de tintamarre, la musique semblait omniprésente dans toute la pièce. C'était une fête après tout, aussi grande la pièce fusse-t-elle. Il devina donc, plus qu'il n'entendit, sa question. Un sourire fier s'invita sur ses lèvres, surement parce qu'elle ne semblait pas encore sur le point d'exploser. Et qu'il avait une petite idée de comment lui annoncer ça de manière princière et romantique.

Je vous l'accorde, tout est relatif.

A partir de maintenant, je te lâche plus d'une semelle. Plus de fugue comme cette semaine sans moi… Je me suis inquiété…

Le murmure (poussé pour être audible malgré la musique) au creux de l'oreille de la brune aurait presque sonné comme un truc vachement émouvant, si le boxon sonore n'avait pas gâché l'effet. Il s'était penché vers elle pour se faire entendre et en avait profité pour lui coller un bisou sur la joue tout innocemment. Puis il rajouta : Tu étais où ?
Revenir en haut Aller en bas
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1613
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Sam 15 Nov 2014, 15:02

Ok. L’air coupable de Luce ne lui disait rien qui vaille. Qu’avait-il fait ? Quel était ce sort qu’il avait prononcé ? Qu’avait-il fait ?? Plus les secondes passaient, plus Vesper s’inquiétait. Aussi l’attira-t-elle dans un coin, espérant ainsi l’entendre plus aisément. Pourquoi avait-il prononcé ce sort alors qu’elle venait de lui raconter avoir tout avoué ? Ca n’avait aucun sens. A partir de maintenant, je te lâche plus d'une semelle. Plus de fugue comme cette semaine sans moi… Je me suis inquiété… Quoi ? La brune fronça les sourcils. A partir de maintenant… Du sort ? En quoi le sort l’empêcherait-elle de fuguer ? Puis, elle n’avait pas fugué, cette semaine, elle venait de le lui expliquer ! N’avait-il pas… Oh. Toutes ces pensées cessèrent quand il se pencha vers elle, lui déposant un baiser sur la joue, au passage. Instinctivement, elle leva la main vers l’endroit où ses lèvres avaient frôlé sa peau, comme il se reculait après lui avoir demandé où elle était passée… Mais, mais… Elle venait de le lui dire ! Retrouvant ses esprits, elle le fixa, abasourdie. « Mais, enfin, je viens de te le dire ! Tu ne m’as pas entendue ? » S’il ne l’avait pas entendue… Et que ce sort avait pour conséquence qu’elle ne pourrait pas fuguer… Quel était, précisément, son effet ? Foutue musique ! Finalement, cet endroit n’était peut-être pas le plus approprié pour avoir une discussion sérieuse et importante… Elle soupira et ses épaules s’affaissèrent. Puis, elle se hissa sur la pointe de ses pieds et posa ses mains dans la nuque de Luce, comme pour s’y raccrocher. Ses lèvres s’approchèrent de son oreille, à son tour, et elle reprit. « Je venais de te dire… J’ai parlé. » Elle se mordilla la lèvre et reprit. « A Jeremiah… Au professeur Berkley… Je lui ai tout dit… Enfin, presque… » elle lui avait épargné les détails. Voulant s’assurer qu’il avait bien compris de quoi elle parlait, elle se recula un instant pour l’observer. Puis elle revint vers son oreille. « Je… Je ne pars plus. » Et à son tour, elle déposa un baiser sur sa joue, lentement, doucement. Et rougit, fortement. Pour lui, elle avait trouvé le courage de parler. Sans lui, jamais elle n’aurait osé. Sans lui, elle ne serait même pas revenue à Poudlard en septembre. Elle lui devait beaucoup, énormément. Et elle doutait de pouvoir un jour le remercier suffisamment. Grâce à lui, elle était libre. Et heureuse. Comme elle ne l’avait jamais été. Des larmes, de joie, de bonheur, lui montèrent aux yeux et elle détourna les yeux, pour ne pas qu’il les voie.
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Mar 18 Nov 2014, 13:56

A sa dernière question, la réponse qu'il arriva à décrypter lui fit marquer un temps d'arrêt. Il hocha négativement la tête, pour lui faire comprendre qu'il n'avait pas entendu effectivement. Qu'aurait-il dut entendre ? Apparemment, quelque chose d'important, il le sentait enfin. Il faut dire que l'anxiété et l'agacement qui émanait d'elle, sûrement totalement inconsciemment, lui arrivait enfin en plein visage, l'aidant. Luce la regarda abdiquer à… à quelque chose sûrement intérieur, et attendit patiemment qu'elle lui crache le morceau, à nouveau certes. Elle préféra se pendre a son cou -il n'allait pas s'en plaindre cela dit- et se pencha légèrement pour la laisser dévoiler ce nouveau secret au creux de son oreille.

L'air abasourdi qu'avait arboré Vesper quelques instants plus tôt se répercuta sur ses propres traits. Ce qu'elle dut voir avant de continuer en lui annonçant qu'elle avait donc renoncé à partir vers ce mariage.

Oh.

Ce fut la seule syllabe que son cerveau accepta d'abord de fournir. Voilà qui changeait effectivement la donne. Et son merveilleux plan prenait alors une tournure totalement grotesque et même un peu problématique. Aie. C'est le délicat bisou sur sa joue qui lui fit réaliser l'importance de cette révélation. Les larmes de la serpentarde, il ne les vit pas. Pas de suite, trop emporté dans la vérité de ce qu'elle venait de lui dire. Elle était libre, elle avait parlé, ce pourri finirait au fond d'un trou (oui, il était confiant en cet instant). Il était content, pour elle ! Il ne douta pas un instant de ce qu'elle venait de lui dire, il y avait plusieurs mois maintenant qu'il savait qu'elle ne plaisantait jamais sur ce sujet.

Ce n'est que lorsqu'il réalisa qu'elle ne le regardait plus qu'il glissa sa main sous le menton de la jeune fille pour l'inciter a tourner la tête. Les perles aux coins de ses yeux déclenchèrent le mode attendri chez le jeune Flowright et il lui sourit tendrement.

Allez, pleure pas c'est une excellente nouvelle ! Il continuait de parler fort pour qu'elle l'entende bien. Je suis heureux pour toi, si tu savais ! Il lui embrassa le front avant de la serrer fort contre lui. C'est génial. Pas sur qu'elle ai entendu ce dernier murmure, mais peu importait à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1613
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Mer 19 Nov 2014, 20:45

L’air incrédule – et peut-être un peu gêné ? – de Luce aurait eu de quoi la faire rire. Si seulement Vesper n’avait pas été en train de parler d’un sujet si sérieux que celui de ses aveux. Elle avait parlé. Enfin. Alors que depuis des mois il tentait de la convaincre de le faire, et que depuis des mois, elle refusait, n’ayant pas le courage de tout raconter, de tout avouer… Elle avait enfin trouvé le courage de le faire. Grâce à lui. Depuis une semaine, elle ne cessait de rencontrer de nouvelles personnes, à qui elle devait à nouveau raconter son histoire. Mais elle savait qu’elle n’avait encore vu que le sommet de l’iceberg. Pour l’instant, elle ne l’avait pas encore revu, lui. Son tuteur. Elle savait, pourtant, qu’elle devrait le confronter. Ce serait sa parole contre la sienne. Et elle craignait plus que tout cet instant. Que se passerait-il si on ne la croyait pas ? Comment réagirait-elle une fois devant lui ? Aurait-elle le courage de lui tenir tête ? De garder la tête haute ? Elle en doutait, et ça l’effrayait. Si la plupart des élèves de Poudlard la pensaient froide, hautaine, sans cœur, ce n’était pas la réalité. En fait, pour certaines choses, elle était restée l’enfant de douze ans à qui on avait arraché, d’une horrible manière, son innocence. Sentir les bras de Luce autour d’elle, lui fit un bien fou. Serrant fort les paupières, elle passa ses bras autour de sa taille et ses mains se serrèrent autour de sa chemise. Elle inspira profondément son parfum rassurant, puis tourna la tête et posa la joue contre son torse, entendant son cœur battre dans sa poitrine. C'est génial. Oui. Ou pas. « J’ai peur… » Qu’allait-il advenir à présent ? Quand devrait-elle le voir ? Qui serait avec elle ? Luce pourrait-il l’accompagner ? Cette semaine, sans lui, avait été très dure. Mais s’il pouvait être là, elle craindrait moins d’avoir à confronter son tuteur. Et après ? La croirait-on ? Si on la croyait, où irait-elle vivre ? Dans le manoir dont elle avait hérité, et dans lequel elle n’avait plus remis les pieds depuis la mort de ses parents ? Chez Jeremiah ? Encore fallait-il qu’il accepte de la prendre chez lui ! Et si on ne la croyait pas, qu’arriverait-il ? Serait-elle cataloguée à vie comme une horrible menteuse ? Devrait-elle retourner vivre chez lui ? Un frisson la parcourut. Tant de questions demeuraient sans réponse… Elle avait l’impression que la pièce tournait autour d’elle, et que le sol se dérobait sous ses pieds, tant elle était effrayée.
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Lun 24 Nov 2014, 14:13

Combien de temps restèrent-ils comme ça, enlacés dans les bras l'un de l'autre ? La musique autour n'était plus qu'une petite mélodie à peine présente. Et les gens dansant, gigotant, s'agitant aux alentour n'étaient plus là. Si si, je vous assure que pour le jeune homme comblé que Luce était en cet instant, tout le reste n'existait plus. Enfin elle avait suivit son conseil – il était toujours de bon conseil d'ailleurs – et avait réussi à briser le silence dans lequel elle était prisonnière. Petit à petit, elle avait pris confiance, s'était détachée assez de son tortionnaire pour d'abord lui parler, puis ensuite pour parler à d'autres. Il était fier ! Fier d'elle et de ses progrès. Bien sur, il n'était pas naïf au point de croire que le plus dur était derrière, bien au contraire. Cependant, il se réjouissait de cette énorme étape de franchie.

Ainsi appuyée contre lui, il sentit son murmure comme s'il avait résonné au plus profond de ses entrailles. Malgré la musique, il en avait compris le sens. Ou peut-être simplement était-il sur la même longueur d'onde, pensant à la même chose et déduisant ce qu'elle avait marmonné. Lui aussi avait peur, pour elle. Il comprenait qu'elle puisse être terrifiée. Il allait lui falloir encore plus de courage qu'elle n'en avait eu jusque là pour faire face à ce qui l'attendait maintenant. Il la serra d'autant plus fort, souhaitant bêtement lui donner tout le courage qu'il avait pour l'aider.

C'est norm…

Un coup dans les côtes le coupa dans son élan. La bousculade accidentelle leur fit faire un pas de coté et le blondinet lâcha quelque peu sa protégée pour se retourner vers l'importun qui avait osé les déranger de la sorte ! Malotru ! Néanmoins, l'inconscient s'était déjà fait la malle avec ses potes, ne l'ayant visiblement pas fait exprès. Après tout, ils étaient à une fête, comme s'en rappela soudainement le poufsouffle, et forcément avec la densité de monde dans les parages, c'était une chose assez peu rare. Il soupira et reporta son attention sur Vesper, retrouvant instantanément sa bonne humeur.

Il faut qu'on fête ça alors !

Et déjà, il commençait à la prendre par la main pour l'amener vers ce qui semblait être la source de vie de la fête. Les cubes en glace à l'autre bout de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Louis Hawthorne

avatar



▌Pseudo : Sushi
▌Crédit : me
▌Messages : 826
▌Année : Neuvième
▌Spécialisation universitaire : Commerce

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Lun 24 Nov 2014, 19:01

[Vient d'ici.]

Il en était rendu à s’accaparer un bol de chips quand un petit rire retentit derrière lui. Et voilà, on y arrivait… Oui, il avait pris Miller dans ses bras, c’était vachement marrant, maintenant est-ce que le monde pouvait lâcher l’affaire ? Mais le groupe de jeunes filles qui gloussaient regardait ailleurs. Visiblement, la source de leur agitation était un petit couple enlacé tout mignon, qui ne demandait rien à personne. Bof. Il ne voyait vraiment pas ce que ça avait d’intéressant, ça pullulait, dans les soirées, ces bêtes-là. Inutile de s’exciter le potiron, et en ce qui le concernait il trouvait ses chips bien plus intéressantes que les jeunes qui se suçaient mutuellement le visage. Il jeta un autre regard blasé en arrière. Après, ils étaient choupis, hein, tant mieux pour … Woh woh woh attendez une seconde. Retour arrière. VESPER ?

Ah bah tout de suite il comprenait mieux que ça fasse sensation. Vesper et Luce. Comme beaucoup, il avait entendu la rumeur, mais il avait juste pensé que Vesper continuait son shopping à travers les étudiants du château, rien de plus, rien de moins… A croire qu’il s’était trompé, parce qu’il ne l’avait jamais vue comme ça. Accrochée au cou d’un beau mec lambda, oui, bien sûr. Souvent à moitié allongée dessus, d’ailleurs. Mais là, c’était autre chose. Ça avait l’air super … Super tendre. Jamais il n’aurait cru associer cette fille à ce mot, mais il n’en trouva aucun autre. Alors là … Il ne savait même pas comment réagir. Si on lui avait seulement dit que la Miss était capable d’être tendre, il aurait probablement ri au nez du naïf en question. C’était qu’il avait essayé, figurez-vous, alors il était bien placé pour savoir qu’elle préférait griffer jusqu’au sang et laisser ses jouets en plan une fois le business terminé. … Parce que, bien sûr, s’il ne l’avait pas faite fondre, personne d’autre ne le pourrait jamais. Il roula des yeux à sa propre arrogance.

Roh, et puis merde. Justement, tout ça était derrière lui, et ça faisait bien longtemps que Vesper avait perdu de sa mystique à ses yeux, alors autant être content pour eux, non ? Beaucoup plus lumineux à présent, Loulou reposa ses chips pour arroser deux verres à shots de whisky. Où étaient les deux Bisounours ? (Louis ne savait pas exactement ce qu’était un Bisounours, mais il avait suffisamment entendu le terme le désigner pour savoir que c’était un truc mignon.) Ah, bah, ils venaient par là, justement. Ils étaient parfaits, ces gamins.

Ce fut donc d’un pas dansant qu’il vint les intercepter, leur mettant les verres dans les mains avant même qu’ils aient pu piper un mot, visiblement ravi de pouvoir se changer les idées en jouant les hôtes envahissants.

- Heyyy, le nouveau petit couple ! Roh là là, qu’ils sont mignons. Avalez-moi ça tout de suite, c’est une fête étudiante, pas un monastère.

Il se glissa derrière eux et passa la tête dans le mince espace qui les séparait, les entourant de ses bras. Dire qu’il était presque sobre. Qu’est-ce que ça allait donner quand il se serait sifflé toute une bouteille, ça, bonne question. … En tous cas ça allait passer à la postérité, ça c’était sûr.

- Alors, racontez tout à Tonton Loulou. C’est un miracle de Noël, ou vous faites juste votre coming-out ?


Revenir en haut Aller en bas
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1613
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Dim 30 Nov 2014, 21:13

Fêter ça ? Comment diable voulait-il qu’elle fasse ça ? Certes, ils étaient à une soirée mais… Mais il lui restait tant de choses à faire. Tant de choses à envisager ! Soudain, la frappant de plein fouet, un peu comme l’élève plus jeune avait heurté Luce, brisant leur tendre étreinte, la faisant presque paniquer l’espace d’un instant, elle réalisa qu’elle ne savait pas où elle allait passer les vacances de noël. Peut-être ici, en fait, comme chaque année. L’idée lui parut étrange. Pourtant, elle passait les vacances de Noël, chaque année, à Poudlard. Cela n’aurait pas dû l’étonner. Mais elle s’était tellement préparée à l’idée de quitter les lieux, pour toujours… Luce, quant à lui, retournait probablement chez lui. Il retrouverait son père, et sa sœur. Suivant Luce, sa main dans la sienne, elle sourit légèrement, en visualisant la jeune moldue. Mais bien vite, son sourire s’effaça. Louis, un Gryffondor avec qui elle avait couché une fois, venait de leur fourrer un verre dans leurs mains libres, avant de les contourner. Sa tête s’interposa alors entre celle de Luce et la sienne. Et ses bras les entourèrent. Aussitôt, le corps de la Serpentard se crispa. Pas tant qu’elle était dégoutée par le Gryffondor. Quoique… Mais... Eh bien... Ils avaient couché ensemble! Et après ce qu’elle avait vécu, elle avait en réalité fui les contacts humains le plus possible, sauf quand elle les recherchait. Ce qui avait été le cas, l'autre fois, quand ils s'étaient envoyés en l'air dans les douches mais qui n’avait pas été le cas, cette fois.

Avaler ça. Nouveau petit couple. Mignons. La gorge de la Vert et Argent se noua. Et elle rougit, timidement. Non de honte d’avoir été vue avec Luce… Elle avait dépassé cela. Mais eh bien… C’était la première fois qu’elle était en couple. Pour de vrai. En embrassant Luce ainsi en public, elle avait révélé à tous leur relation, même s’ils n’en savaient que très peu en réalité. - Alors, racontez tout à Tonton Loulou. C’est un miracle de Noël, ou vous faites juste votre coming-out ? Tout lui raconter ? Je crois pas, non… Gênée, elle détourna le regard, et serra un peu plus la main du Poufsouffle dans la sienne. Son petit-ami. Mon petit-ami… Du coin de l’œil, elle le regarda, le pria silencieusement de prendre les choses en main. Car si l’ancienne Vesper avait une langue de vipère, la nouvelle Vesper… Ne savait absolument pas quoi faire. Maladroitement, elle tenta de se libérer du bras non désiré, le verre d’alcool toujours dans sa main libre. Merde. Son petit-ami, et un ancien coup d'un soir. Ou comment se prendre le passé en pleine figure. Il avait connu l'ancienne Vesper. Il ne savait rien de la nouvelle et réelle Miss Blackwood. Dont le coeur s'emballait, sous le coup de l'anxiété.
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Jeu 11 Déc 2014, 15:44

- Heyyy, le nouveau petit couple ! Roh là là, qu’ils sont mignons. Avalez-moi ça tout de suite, c’est une fête étudiante, pas un monastère.

Luce n'eut en effet pas le temps de dire un seul mot de plus qu'il se retrouva avec un verre de whisky dans sa main libre, l'autre tenant toujours celle de Vesper, et un singe perché sur ses épaules et celles de la jeune fille. La main lové dans la sienne tressaillit au contact du gryffondor envahissant et le blondinet devina sans mal la raison, avec tout ce qu'il savait sur elle. Sa mâchoire se crispa instantanément, prêt à rappeler à l’importun que l'espace vital des gens n'était pas en zone de libre accès comme il semblait le croire. Néanmoins, les mots prononcés quelques secondes plus tôt par ce même encombrant se frayèrent un chemin jusqu'à son cerveau, et il percuta, le sous entendu du monastère, le mot couple posé sur leur relation, l'adjectif mignon. C'était con, mais il se sentit rougir. Quel beau tableau ça devait être pour les autres, Louis l'excentrique dont la tête était coincée entre celles rouges tomate de gêne des deux autres étudiants en commerce.

Ou comment se payer la honte et réaliser. Réaliser que c'était officiel. Tout poudlard, ou ça ne saurait tarder vu l'affluence à cette fête, allait officialiser ça pour eux. Était-ce vraiment officiel ? Et qu'y avait-il vraiment à officialiser ? Même eux n'en avaient sûrement pas conscience jusqu’à cet instant. Sa petite amie ? Il ne savait même pas si cela était correct envers elle, et ce qu'elle traversait. Étaient-ils prêts à être un couple ? Avait-elle besoin de ça en ce moment ? Tant de question que ce simple commentaire soulevait. Questions tout aussi vite balayées par l'injonction suivante de l'autoproclamé « Tonton Loulou ». Il se prenait pour qui lui ? Il était sérieux là ?

La main de Vesper se resserrant, il ne put s'empêcher de d'abord la regarder avant de dire ou faire quoi que ce soit. Elle semblait mal à l'aise, et apparemment pas encline à rentrer dans le lard du rouge et or avec une pique assassine comme elle l'aurait fait pas même un an auparavant. Et comme elle l'avait si souvent fait à Luce en sept ans.

Je crois pouvoir dire sans me tromper que ça te regarde pas du tout. Luce avait tourné la tête vers le poulpe s'accrochant à eux, le sourire un peu moqueur, et avait répliqué sans animosité. Il bu d'une gorgée le verre à shooter pour le tendre entre lui et sa protégée. Tiens. La manœuvre était faite de telle sorte que, normalement, le réflexe du gryffondor devrait le faire lâcher Vesper, puisque c'était cette main la plus proche. C'est gentil, mais ce sera sans commentaire. Il n'attendait plus que Hawthorne la lâche pour la tirer doucement vers lui et l'empêcher à nouveau de poser la main sur elle sans autorisation. Protecteur ? Ou Jaloux ? Ah ça…
Revenir en haut Aller en bas
Louis Hawthorne

avatar



▌Pseudo : Sushi
▌Crédit : me
▌Messages : 826
▌Année : Neuvième
▌Spécialisation universitaire : Commerce

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Jeu 18 Déc 2014, 21:30

Ils n’avaient pas l’air franchement emballés à l’idée de taper la discute, ces gens. Roh, pas la peine d’être timide, y avait pas de mal. Tout ce qu’il voulait, c’était les féliciter à sa manière de s’être posés dans une relation, il n’allait pas les manger, non plus … Louis capta l’échange de regard entre eux, et eut l’impression de rater quelque chose. Bah quoi ? Ce n’était pas comme si c’était un secret, ils venaient de se rouler une pelle en pleine soirée étudiante ! Ou était-ce lui, le problème ? Est-ce que Vesper avait dit à son nouveau copain, pour les douches ? Voilà qui n’aurait pas été très stratégique de sa part, et il doutait fortement qu’elle ait tenu à lui donner la liste de tous les beaux mecs avec qui elle avait couché. Daniel excepté, bien sûr. Si les rumeurs étaient vraies, ce qui n’était pas totalement certain non plus… Enfin bref. Il ne comprenait pas le problème, et le geste maladroit qu’esquissa la jeune fille pour se dégager lui soutira un regard surpris. Surpris, et un peu incrédule, aussi. Genre, sérieusement ? Il avait lâché l’affaire, d’accord, mais niveau contact, ils avaient fait tellement pire que son geste de recul le vexa un peu. Elle ne s’en était pas plainte, ce jour-là, à son souvenir …

Il s’apprêtait à lui rafraîchir la mémoire d’un sous-entendu bien placé lorsque son petit ami reprit la parole. … Ah ouais. Il l’avait oublié, l’espace d’une seconde d’ego masculin mal placé, mais ce n’était pas une raison pour foutre la merde non plus. Sa bonne humeur revint aussi vite qu’elle était partie, et il haussa joyeusement les épaules à la remarque du Poufsouffle. Bien sûr que non, mais depuis quand ce genre de détails empêchait-il un Gryffondor curieux de demander, ça … La rapidité avec laquelle Luce se fit le shot parvint cependant à le distraire de leur vie privée, car il ignora royalement la conclusion de Luce sur le sujet, ses yeux faisant des allers-retours entre le verre et celui qui venait de le vider d’un coup, et laissa échapper un petit rire impressionné. Hé bah dis donc, il fallait se méfier des jaunes et noirs qui ne payaient pas de mine ! Pas trop mal, Flowright, pas trop mal. Il récupéra le verre sans même y réfléchir, lâchant Vesper au passage, et contourna machinalement le petit couple pour le poser dans un coin.

- Mais dis donc, c’est que t’as une sacrée descente, L. Flowright ! Un vrai Gryffondor !

Il laissa échapper un petit rire en attrapant une poignée de noix de cajou salées, puis continua la bouche pleine, leur faisant face cette fois-ci, les laissant se coller l’un à l’autre autant qu’ils le voulaient. Et ils le voulaient certainement, parce que c’était dur à détacher, les amoureux. Limite si ça ne faisait pas un bruit de cracker quand on les forçait à se séparer. Bop. Et ensuite ça se retrouvait, comme deux aimants. Pffff… D’accord, d’accord, il était un peu jaloux, voilà. Pas de Luce – même si Vesper n’avait jamais cessé d’être canon, il en était conscient – mais des deux. Cela faisait des années qu’il n’avait pas eu de relation sérieuse, et nager dans le souvenir de Maggy ne lui suffisait plus. Alors les voir se traîner d’un bout à l’autre de la salle en ronchonnant presque, alors qu’ils avaient trop de chance, ça lui faisait un peu mal au cul, quand même. Pas au point de leur laisser voir, il était micro-chauffeur de salle, pas déprimeur public, mais quand même.

- Bon, checret défenche, d’accord, mais vous allez bien dancher, quand même ? C’est Noël, les gens, vivez un peu !

Ayant dit ça, il entama une petite danse pour les encourager, chantant en playback les paroles du tube sorcier qui explosait présentement les enceintes de la Salle Oubliée du Savoir. La bouche pleine, c’était loin d’être sexy, mais peu importait. Il se serait volontiers ridiculisé en beauté pour les voir enfin se lâcher. … Surtout que Vesper n’avait toujours pas souri, et qu’il le prenait comme un affront personnel.

Il monta les danses débiles d’un cran. Oh, elle allait rire. Sur son honneur de petit kéké Sang-Pur, elle allait rire.

Revenir en haut Aller en bas
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1613
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Dim 21 Déc 2014, 14:07

Reprends-toi, Vesper. Reprends-toi ! Détournant légèrement la tête de l’autre côté, elle ferma les yeux et tâcha de se calmer. Une pique assassine, un sourire mauvais, un sourcil levé, ce n’était quand même pas bien compliqué ! Pourtant, si jadis, ces réactions lui venaient naturellement, comme un réflexe bien ancré, ce soir… Il lui était plus difficile de concilier ses deux vies. Pourtant Luce connaissait plus sur elle que quiconque. Il savait qui elle était. Qu’il s’agisse de la Vesper-à-la-langue-de-vipère, ou de celle qu’elle était au fond, fragile, blessée. Je crois pouvoir dire sans me tromper que ça te regarde pas du tout. Soulagée que Luce ait répliqué, elle leva les yeux au ciel, discrètement. Puis tourna la tête vers lui, dans l’idée de lui envoyer un regard reconnaissant, mais se figea en le voyant vider son verre d’une traite. Eh bien, eh bien. Voilà un Luce qu’elle n’avait pas l’habitude de voir. Mais elle n’allait pas s’en plaindre. Surtout parce que, récupérant le verre vide, Louis avait relâché Vesper ! Celle-ci, vite fait, en prenant néanmoins soin de ne pas sembler trop pressée, retourna vers Luce et se blottit sous son bras libre, relâchant la main qu’elle avait gardée prisonnière jusque-là. Passant un bras dans le dos du Poufsouffle, elle posa sa main au niveau de la ceinture de son pantalon et respira enfin profondément, soulagée. Dire que quelques mois plutôt, elle le repoussait sans cesse, ayant trouvé en lui un adversaire redoutable…

- Bon, checret défenche, d’accord, mais vous allez bien dancher, quand même ? C’est Noël, les gens, vivez un peu !

Le visage toujours neutre, Vesper aussi un sourcil, l’air de dire « j’crois pas, non… ». Secret défense, ça par contre, clairement. Quoique. A cet instant, elle était loin de réaliser que, à Londres, les rumeurs allaient bon train sur l’arrestation de son tuteur. Elle était aussi loin de réaliser que bientôt, tout le monde sorcier saurait, ou presque, puisque son tuteur travaillait au Ministère. Et qu’avec les vacances, la plupart des élèves de Poudlard allaient rentrer chez eux… Non, pour l’instant, elle ne pensait pas à tout cela, elle se contentait d’observer Louis danser… Si on pouvait appeler cela « danser ». Et dire que j’ai couché avec lui… Mal à l’aise, elle leva la tête vers Luce et s’en écarta quelque peu. « Je… Je vais aller… Aux toilettes… Je… Reviens. » Sans attendre, elle s’écarta de lui, mais après un mètre parcouru, elle se sentit tirée vers l’arrière. Après avoir poussé un petit cri de surprise, qui lui avait échappé, elle s etourna pour voir qui avait osé.
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Mar 23 Déc 2014, 19:37

Pourquoi étaient-ils si surpris qu'il arrive à avaler si vite un si petit verre d'alcool ? Il n'était pas un dévergondé notoire mais il savait boire, et en plus il pouvait se vanter de boire bien contrairement à d'autres qui se levaient le lendemain sans se souvenir comment ils étaient arrivés où ils se réveillaient. Le regard en va-et-vient du gryffondor titilla sa fierté de mââââle. Eh oui, Monsieur ! Pensait-il qu'il aurait pas le cran de le faire ? Luce était loin d'avoir peur des défis quand il savait être non dangereux et injuste. Sa remarque le fit rire à son tour, tellement il ne savait pas à quel point il était proche de la vérité...

Qu'est-ce que tu crois ?! J'en aurais été un génial ! Le choixpeau a longuement hésité entre les deux maisons à ma répartition... expliqua-t-il ensuite dans un clin d'oeil complice. Oui, Luce Flowright aurait pu être un Gryffondor aussi digne de sa maison qu'il l'était de Poufsouffle.

Quoiqu'il en soit, sa ruse marcha et Vesper profita de la diversion pour venir se blottir contre lui. Bien joué. Vesper-Luce, 1, Louis, 0 ! Quoi ? Ce n'était pas un match ? Oui bon, si vous le dites. Quoiqu'il en soit, et même si leurs mains se séparèrent, il l'avait tout contre lui, et c'était à présent son bras qui lui entourait les épaules. Et c'était tout ce qui comptait, n'en déplaise à l'amuseur publique. Et à tous les autres jaloux s'il y en avait. Le sourire de Luce était flamboyant de satisfaction, ainsi placé à coté de sa belle, la main de cette dernière finissant le tableau des amoureux en se plaçant sur sa hanche. Il était heureux, et elle le semblait aussi. Que demander de plus ?

- Bon, checret défenche, d’accord, mais vous allez bien dancher, quand même ? C’est Noël, les gens, vivez un peu !

Sans se consulter, les deux enlacés eurent la même expression du « j’crois pas, non… » à l'évocation de la danse. Enfin, pour le moment il n'en était pas question. Étrangement, sauf danse collé serré, le jeune Flowright n'avait strictement aucune intention de la lâcher pour danser... comme cet énergumène devant eux. Louis était ridicule, et devait le savoir vu son visage amusé et ses mimiques de faux chanteur en playback. S'il n'arriva pas à faire rire la serpentarde, il fit mouche sur le poufsouffle qui éclata d'un petit rire avant de préciser, histoire de clôre la séance question d'un : On verra, on va vivre oui ça c'est sur. Surtout lorsqu'on savait que quelques heures plus tôt il pensait encore devoir trouver un moyen d'éviter un mariage arranger pire que la mort. Donc c'était plutôt de bon ton comme remarque, même si le rouge et or ne s'en doutait pas le moins du monde.

Sentant la brune à ses côtés prendre du recul, il tourna son regard clair vers elle avant de relâcher son étreinte pour la laisser s'en défaire en douceur. Ok, pas de problème... rajouta-il à son explication et ses iris la fixèrent quelques secondes avant de se focaliser de nouveau quelques secondes de plus sur Louis. Puis sur le bar. Un autre verre lui disait bien. Il voulu s'en approcher, et arriva à faire deux pas avant de rencontrer une légère résistance. Étrange. Forçant un peu, il sentit comme un fil le tirant en arrière. Tout comme Vesper au même moment, il se retourna pour voir ce qui le retenait de la sorte. Et croisa son regard tout aussi étonné que lui.

Et ça fit tilt. Le sort. … Boulette ? Ce ne devait pas être si court... ce ne devait pas être si solide. Les yeux rond de surprise qu'il arborait n'étaient pas pour rassurer la jeune femme, pour sur. Afin de vérifier, il tenta un pas en arrière, forçant, pour voir... Pour vérifier sa théorie... Si c'était bien ça... ils étaient mal ! Là, ils avaient un problème.

Revenir en haut Aller en bas
Louis Hawthorne

avatar



▌Pseudo : Sushi
▌Crédit : me
▌Messages : 826
▌Année : Neuvième
▌Spécialisation universitaire : Commerce

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Sam 27 Déc 2014, 00:22

Si Vesper était aussi inaccessible que jamais, Luce, lui, récupéra tous les suffrages de Louis en moins d’une seconde. Bon, déjà, le fait qu’il ait lui aussi oscillé entre jaune et rouge le rendait sympathique, il fallait bien l’avouer… Même si techniquement parlant, dans son cas, le Choixpeau n’avait jamais vraiment hésité, juste évoqué Poufsouffle. Mais peu importait. Ce qui importait, c’était qu’il avait d’office une certaine bienveillance pour cette maison, et que savoir que son camarade avait nagé entre celle-ci et la sienne lui donnait l’impression de le connaître un peu mieux. Ou de comprendre soudainement qu’ils se ressemblaient plus qu’ils n’y paraissaient. Donc voilà, il y avait ça, déjà … Et puis le fait qu’il rit à ses bêtises, forcément, ça marchait toujours… Il lui envoya un sourire radieux, ravi qu’il se révèle bon joueur face à ses incessants asticotages de Gryffon casse-pieds, et continua de rebondir sur place quelques secondes avant de s’arrêter doucement au départ de la jolie brune de service. Au risque de se répéter, bah quoi ? Est-ce qu’il l’avait mise mal à l’aise avec ses danses ? Elle ne pouvait plus gérer sa sexitude ? Il l’avait connue plus coriace que ça, si c’était un truc du genre.

- … J’ai dit quelque chose ?

Croisant le regard de son soupirant, il haussa les épaules. Bof. Il n’avait pas l’impression d’avoir quoi que ce soit à se reprocher, alors les sautes d’humeurs typiquement féminines de la Serpentarde ne le concernaient plus, de près ou de loin. C’était le problème de Luce, désormais, ce genre de trucs. Voilà au moins un truc qu’il ne regrettait pas trop, tiens, devoir déchiffrer les coups de folie de sa copine et deviner ce qu’il avait bien pu faire de mal cette fois-ci. Non, non, il n’allait certainement pas pousser la question plus loin, merci bien. De toute manière, si son mec lui-même ne s’en inquiétait pas plus avant, ça ne devait pas être bien grave, autant reporter son attention sur le buffet et les discussions de comptoir. Le nouveau chéri s’intéressait-il au Quidditch, tiens ? Ou aux rumeurs sur le prof de Marketing ?

Il s’apprêtait à mettre le jaune et noir au courant de ce qui était prétendument arrivé entre leur prof commun et une tatoueuse magique du Chemin, lorsque que quelque chose d’étrange arriva. Il mit quelques secondes à comprendre que quelque chose retenait Luce vers l’arrière, et … Et Vesper aussi, visiblement, car les deux amoureux se jetaient tous deux des regards paniqués. Qu’est-ce que c’était encore que cette histoire ? Il fronça les sourcils. Est-ce que leur magie les avait liés sans qu’ils s’en rendent compte ? Certes, quand il était petit, sa mère lui avait souvent raconté que l’amour comportait une part innée de magie, mais de là à scotcher tous les petits étudiants qui craquaient les uns pour les autres, il y avait un monde, quand même … Il s’approcha un peu, franchement curieux à présent, observa Luce tenter de tirer sur le lien, puis décida d’expérimenter à son tour, et s’avança pour passer entre eux. Nan, ça devait être immatériel, parce que …

- Oumpf !

Quelque chose lui était rentré dans l’estomac, et il tâtonna autour de ses abdominaux. Qu’est-ce que … Il y avait quelque chose sous ses doigts. Ce n’était pas aussi tangible qu’une corde, car il ne pouvait pas resserrer sa main autour sans qu’elle se mette à vibrer, mais ce qui était sûr, c’était qu’elle l’empêchait d’aller plus loin…

- Ouais, il y a un truc. Quelqu’un vous a fait une mauvaise blague, les gens !

Peut-être aurait-il été plus crédible dans sa réplique compatissante s’il n’avait pas à moitié pouffé de rire en la disant. Mais il n’avait pas pu s’en empêcher. Il avait beau ne pas connaître le sort et ne pas savoir qui avait bien pu sortir une idée pareille, il fallait quand même avouer que ça tenait du coup de génie, et il repartit presque aussitôt dans un grand rire tonitruant, lâchant le lien magique pour se tenir les côtes dans son fou rire. Attacher ensemble les deux tourtereaux, quoi, quel Gryffondor avait eu cette idée fantastique ? Dire qu’ils étaient de maisons différentes, et que la jeune fille venait d’exprimer le besoin d’aller aux toilettes… C’était la connerie la plus monumentale qu’il avait vu depuis un moment, et il eut beaucoup de mal à s’arrêter de hoqueter dans son poing pour articuler, toujours hilare :

- C… C’est pas m-moi, je vous p-promets !
Revenir en haut Aller en bas
Vesper G. Blackwood

avatar



▌Crédit : Moi-même
▌Messages : 1613
▌Année : Huitième
▌Spécialisation universitaire : Commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Mar 30 Déc 2014, 22:02

Cette impression d’être tirée vers l’arrière, d’être attachée par un fil et de ne pouvoir avancer… Ce n’était pas normal, et ce n’était pas rassurant. Ce qui ne l’était pas non plus, c’était le regard de Luce, tout aussi abasourdi que Vesper l’était. Elle n’avait donc, a priori, pas rêvé. Luce, d’ailleurs, le lui confirma comme il tentait de reculer pour vérifier le lien qui les retenait. Et les empêchait de trop s’éloigner. What… Is… This ? Le cerveau complètement bloqué, un peu comme un de ces ordinateurs moldus qui aurait buggué, elle continua de fixer Luce qui semblait se décomposer à vue d’œil.

Le sort.

Pouvait-il s’agir de ce sort qu’il avait utilisé un peu plus tôt, avant qu’elle ne puisse lui dire – de manière efficace tout du moins – qu’elle ne quittait plus Poudlard ? Plus de fugue, avait-il dit… Luuuuce… et Louis qui était toujours là et n’avait rien manqué ! Et qui tentait à présent d’avancer… Oh merde. C’était tangible ! Ce n’était pas qu’eux ! Si seulement ils avaient été les seuls à ressentir les effets de ce sort ! Ouais, il y a un truc. Quelqu’un vous a fait une mauvaise blague, les gens ! Vesper rougit. Une mauvaise blague ? Se pouvait-il que… Elle reporta son attention sur Luce, en espérant trouver dans son regard la réponse à sa question muette. Vesper sursauta en entendant Louis éclater de rire puis le fixa. Elle ne voyait pas du tout, ce qu’il y avait de drôle ! Elle voulait s’isoler, aller au petit coin, et… Oh. L’image de Luce devant attendre de l’autre côté de la porte des toilettes s’imposa à elle et elle dut se mordre la lèvre pour ne pas, à son tour, éclater de rire. Non, Vesper, cela n’a rien de comique ! Fermant les paupières, elle tenta de se contrôler. Ne pas rire, ne pas rire. Cela dit, il va aussi y avoir un souci pour la nuit… Il faudra dormir ensemble… Cette fois, Vesper rougit et baissa les yeux, honteuse d’avoir seulement songé à cela.

- C… C’est pas m-moi, je vous p-promets !

Après avoir dégluti – péniblement – Vesper releva la tête et, dans l’espoir de ne pas attirer plus les regards vers eux, s’avança pour rejoindre les deux jeunes hommes, et surtout Luce, puisqu’il semblerait qu’ils soient reliés par un fil invisible mais bien réel. Nerveusement, elle regarda autour d’eux, histoire de voir si des gens les observaient. Elle mourait d’envie de demander à Luce ce qu’il en pensait, si c’était là la conséquence du sort qu’il avait jeté un peu plus tôt, et en même temps, la présence de Louis l’en empêchait. Mais elle ne pouvait décemment pas lui demander de les laisser seuls, ce ne serait pas très poli. Vesper, polie ? C’était la meilleure… "Luce... tu as, hem... Une idée?"
Revenir en haut Aller en bas
Luce Flowright

avatar



▌Crédit : Lysk
▌Messages : 510
▌Année : huitième
▌Spécialisation universitaire : commerce magique

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné Mar 13 Jan 2015, 15:10

Un sort loupé. Ça arrivait, non ? Bon, la bonne nouvelle, c'était qu'elle ne pouvait effectivement plus prendre ce maudit train qui l'aurait ramené chez son tuteur sans lui. La mauvaise… la mauvaise c'était qu'apparemment elle n'irait pas loin sans lui en fait. Et inversement. Vraiment pas loin, puisque qu'ils étaient à peine à quelques pas l'un de l'autre. Où avait-il pu rater la formule ? Était-ce le fait qu'il tienne trop à elle qui avait exagéré l'effet ainsi ? La magie était inconstante, et parfois guidée par les sentiments… Se pouvait-il que ce fut le cas ? Ou alors une mauvaise prononciation de la formule, il n'était pas non plus à l'abri d'avoir mal compris ou recopié cela…

Mais le pire se produisit quelques secondes à peine après que les tourtereaux ne se soient aperçu du lien, lorsque le gryffondor omniprésent le remarqua aussi. Et le testa. Et ne put le traverser. Méga Boulette ! Ça ne pouvait pas… Non ! Ce n'était pas censé être palpable… En tout cas, pas selon la description dans le vieux grimoire... Les regards se croisèrent, d'abord interrogateur de la part de la serpentarde et inquiet de la part du poufsouffle. Le fou-rire sans complexe du spectateur de la scène piqua au vif l'instigateur véritable du sort. Il n'y avait rien de drôle à cette farce… qui n'en était pas une. Bon… ok c'était drôle d'un point de vue externe, et il aurait sûrement été aussi hilare que Louis à cet instant là. Il jeta un œil vers Vesper, qui semblait vouloir s'empêcher de glousser également. Puis le rire l'emporta sur les convictions de l'anglo-grec et il ne put se retenir plus, rigolant un peu à son tour, beaucoup moins bruyamment cela dit. Et pas si longtemps non plus. Ce n'était pas drôle voyons !

- C… C’est pas m-moi, je vous p-promets !

Il aurait pu dire qu'il le savait, mais non. Trop de témoins, trop de culpabilité, trop de sous entendu dans ce lien qui n'aurait pas du être si voyant. Il n'allait pas dire que c'était lui… La brune sembla vouloir limiter les dégats en le rejoignant à nouveau. Il n'y avait même pas pensé, trop abasourdi par sa propre connerie. Mais ça partait d'un bon sentiment ! Il avait voulu… bon certes, il avait voulu l’empêcher de faire ce qu'elle comptait faire… mais pour son bien !

"Luce... tu as, hem... Une idée?" Le penaud pris en flag évita soigneusement le regard de sa copine, une fois n’étant pas coutume. Une idée… bien sur que oui, il en avait une qui scintillait de mille feux dans son esprit, en gros, en rouge ! Impossible à rater.

Possible… marmonna-t-il avant de prendre une décision. Ce n'était pas un lieu pour débriefer, et Louis n'était pas indispensable pour le faire. Aussi reprit-il la parole de manière plus audible en direction du quidditcheur toujours plus ou moins hilare, tout en lui tapant sur l'épaule de manière amicale. Désolé vieux, on va devoir trouver qui a osé… On te laisse, bonne fin de soirée !

Et sans attendre d'accord de la part de l’interpellé, il tourna les talons en embarquant Vesper dans son sillage, la tenant fermement par la main. Direction la sortie. Une fois à l'extérieur de la salle du savoir, il avouerait sa bêtise, et ils trouveraient une solution… A cet instant, Luce n'avait encore aucune conscience des désagréments que cela allait entraîner dans un avenir plus ou moins immédiat. Toilettes… Lit… Porte qui ne peut traverser le lien... Il serait bien assez tôt d'y penser une fois au calme et à l'abri du regard des autres.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fête de noël] L'heure du changement a sonné

Revenir en haut Aller en bas

[Fête de noël] L'heure du changement a sonné

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium Incantatem :: THE CASTLE; STUDENTS' PLAYGROUND :: FIRST FLOOR :: Toilettes Mixtes :: Salle oubliée du savoir-