[FINI] Revue de presse [Kina/Louis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Louis Hawthorne

avatar



▌Pseudo : Sushi
▌Crédit : me
▌Messages : 826
▌Année : Neuvième
▌Spécialisation universitaire : Commerce

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: [FINI] Revue de presse [Kina/Louis] Mar 21 Oct 2014, 13:30

Ce n’était pas tant un Gryffondor qu’une limace qui s’engagea derrière le portrait de la Grosse Dame cette après-midi-là. Février continuait de faire régner son froid glacial sur le château, et aller se geler les miches sur un terrain de Quidditch, passe-temps qui ravissait pourtant Louis Hawthorne d’ordinaire, était devenu une épreuve surhumaine. D’autant plus surhumaine que les entraînements universitaires étaient bien plus rudes que ceux qu’on imposait aux élèves du cycle normal, et qu’il avait encore failli cracher ses poumons un nombre incalculable de fois. Il aurait dû s’y être habitué, maintenant, pourtant, mais le sentiment d’être à la traine ne l’avait pas quitté depuis le début de l’année et les intempéries ne gâchaient rien à l’affaire : entre la purée de pois dans laquelle ils devaient manœuvrer, le Souaffle humide qui glissait sous les doigts et le vent, c’était à qui provoquerait un accident le premier. Le seul avantage à cette météo impitoyable étant qu’une fois l’entraînement terminé, ses coéquipiers se retrouvaient tout aussi effondrés que lui, sans qu’on puisse plus vraiment distinguer les différences de niveau…

Le plus étrange dans cette histoire, c’était sans doute qu’en match, là, Louis continuait d’être un poursuiveur solide, comme l’avait prouvé leur match contre Serpentard quelques mois plus tôt. A n’y rien comprendre. A ce stade-là, il n’aurait même pas su dire si ses difficultés en entraînement relevaient du physique ou du le mental. Peut-être aurait-il bien fait de rajouter un peu de musculation à son temps libre, mais là tout de suite la pensée même lui donna envie de s’évanouir. Assez. Assez pour aujourd’hui. Il avait suffisamment contribué à la gloire future de sa Maison pour s’approprier le canapé de la cheminée. Ce fut sur cette pensée positive qu’il pénétra dans la Salle Commune, cheveux mouillés lui collant encore au front, enfoncé dans un épais sweat à capuche gris frappé du symbole de Ste-Mangouste. Hé bah, il n’y avait pas grand monde, ici … Soit les honnêtes gens avaient cours à cette heure-là, soit l’imminente Saint-Valentin taillait sérieusement dans les effectifs rouges et or. Mais peu importait. Le canapé au coin du feu était libre, et c’était tout ce qui comptait vraiment.

Il balbutia un vague salut pour la forme, puis se laissa tomber dans le canapé dans un bruit sourd qui fit sursauter l’assemblée. Rien à faiiiire. Même le « Hawthorne, chaussures ! » que lui balança un rabat-joie non identifié ne réussit pas à lui faire bouger le visage du coussin dans lequel il s’était enterré : il se contenta de faire glisser ses chaussures de ses pieds, sans ajouter un mot. Ouais, ouais, Hawthorne, chaussures. Il remua vaguement pour corriger sa posture, ramenant ses pieds vers lui, et émit un vague grognement lorsque ses muscles endoloris se rappelèrent à son bon souvenir. Remarque, ils faisaient moins mal qu’au sortir du terrain… La chaleur douillette du feu avait même tendance à calmer un peu les courbatures. A moins que ce ne soit le fait de s’affaler enfin qui apaisait tous les maux … Oh oui… La seule chose qui manquait à son bonheur là tout de suite, c’était le paquet de biscuits qui l’attendait sagement dans son dortoir. Mais il était siii loiiiiiin, et les coussins du canapé étaient siiiiii confortaaaables… Il gigota pour attraper sa baguette dans la poche de son jean, se redressa à moitié, puis entreprit d’invoquer ses gâteaux. Etrange comme le réflexe d’utiliser la magie ne lui revenait que lorsqu’il avait la flemme de bouger, pas vrai ?

- Accio biscuits. Accio Chococrunch. Accio goûter ? Accio truc à manger ! Acciooooo ? Houuu-houu ?

Une jeune fille aux cheveux méchés lui jeta un regard courroucé, mais il l’ignora royalement. Bon, tant pis. Il reprit sa position initiale. Il tenterait d’apitoyer un petit élève de première pour aller lui chercher plus tard… Pour l’heure, il allait plutôt continuer d’admirer le plafond. Plan qui fut aussitôt mis à mal par un rire connu qui le fit se redresser aussitôt … Et se prendre de plein fouet le paquet de gâteaux en pleine face. Il avait mis le temps à arriver, celui-là. Il prit tout de même la peine de s’en fourrer un dans la bouche avant de beugler comme un damné sur-enthousiaste :

- Kchina ! Kchina, pfar ichi !

Il lui fit de la place à ses côtés, le visage rayonnant, et poussa hâtivement quelques coussins qui tombèrent par terre. Voilà bien quelque chose qu’il n’avait même pas osé espérer, tiens, pouvoir passer du temps à ricaner avec sa meilleure amie. Requinqué, d’un seul coup, il vint frotter la tête contre son épaule comme une grande bestiole affectueuse et eut un petit rire avant de murmurer d’une voix suppliante, comme un petit enfant :

- Viens, on se pooooose.

Ce fut alors qu’il tirait sur la manche de sa Kina d’amour que son regard s’accrocha à un magazine qui traînait par terre. D’ailleurs, il était plutôt étonnant qu’il l’ait loupé jusque-là, étant donné la dominante de rose agressif qui en couvrait la couverture… Spéciale St-Valentin oblige. Jusque-là, il avait été trop explosé pour y faire attention, mais maintenant qu’il lui était tombé sous les yeux … Il fallait quand même avouer que ça promettait. Entre Comment envoûter votre sorcier sans magie, 5 sortilèges pour une peau parfaite, et Les jeunes Aurors les plus mignons du Ministère - et encore, il en passait et des meilleures - ça volait quand même très très haut. Et c’était bien sûr sans parler de Gideon Rubinrot, joueur de Quidditch allemand au physique avantageux, qui lui envoyait des clins d’œil sous sa pluie de paillettes depuis tout à l’heure. Il rosit légèrement. Tiens, il existait encore, celui-là.

- Hé, c’est toi qui lis Sorcière-Hebdo ? Ça a l’air bien transcendant.

Il coula un regard complice vers Kiriena. Il la connaissait suffisamment pour savoir qu’ils n’allaient pas tenir trois secondes avant de commencer à lire tous les articles et faire tous les tests débiles.

Une.

Deux…


Dernière édition par Louis Hawthorne le Sam 25 Avr 2015, 14:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kiriena E. Storm

avatar



▌Pseudo : Rinne
▌Crédit : Jerem'
▌Messages : 1151
▌Année : 7ème

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] Revue de presse [Kina/Louis] Dim 26 Oct 2014, 12:10

Beuh. Encore un devoir à faire. Ce n’était pas vraiment que Kiriena soit mauvaise élève non… Il y avait même des matières dans lesquelles elle aimait vraiment faire ses devoirs ! Si, si vraiment ! Le problème, c’est que pour certaines autres… Hé bien, disons simplement que « ça la bottait moyen » comme avait coutume de dire sa petite sœur depuis quelques temps. Mais même les cours chiants pouvaient devenir amusants si Jeremiah était là. Pareil pour les devoirs. Oui… Mais Jerem était à son entraînement de Quidditch. Tout comme Louis. Pareil pour Rosalia. Merlin pourquoi avait-elle des amis si cool mais si stupides à la fois ?!

Le Quidditch… Ce sport de malades mentaux. Ils ne pouvaient pas aimer quelque chose de plus normal ? De plus sain ? Comme… Comme… Euh. Comme le tricot tiens ! En plus, ça au moins, c’était utile. Plus que de se prendre une balle débile dans la tête en tout cas. Non, sérieusement, elle ne comprenait pas ce qu’ils trouvaient à ce truc qu’ils appelaient un sport. D’ailleurs ça n’en était même pas un ! C’était du suicide. Et du suicide de masse en plus. Sauf qu’on ne savait pas très bien si quelqu’un allait mourir, ni quand, ni qui. Un truc de sadique quoi. Pire que certains cours. Ou devoirs, pour en revenir au sujet principal.

Totalement désabusée par les entrelacs d’encre qui dessinaient des rosaces sur son parchemin au lieu des vingt centimètre de dissertation demandés, Kiriena poussa un profond soupir et abandonna l’idée d’avancer. Rangeant ses affaires en vrac dans son sac, elle quitta la bibliothèque d’un pas lent pour retourner dans sa salle commune. Le bruit, la chaleur des couleurs, les discussions animés, rien de tel pour la remettre de bonne humeur ! Elle laissa même échapper un léger rire lorsqu’un paquet de gâteau passa dans la salle en volant. Et son sourire s’élargit quand son propriétaire la héla joyeusement, la bouche pleine.

Louis. Elle en aurait presque couiné de joie tandis qu’il lui faisait de la place. Ça c’était une soirée qui s’annonçait divine finalement ! Mieux encore ! Elle glissa ses doigts dans les cheveux de son meilleur ami pour lui frictionner le crâne et se laissa entraîner à sa suite sur le canapé, acquiesçant joyeusement.

« Oui, oui, oui, posons-nous ! Tu sais que j’ai failli mourir d’ennui tout à l’heure ? »

Elle n’eut pas le temps de continuer sa plainte qu’elle remarqua que l’attention de Louis s’était portée ailleurs. Elle gonfla les joues, s’apprêtant à râler lorsqu’elle avisa le titre du magazine que le rouge venait de récupérer. Ah ouai quand même. Ooooh et c’était qu’il était mal du tout le gars sur la couverture !

« Hé, c’est toi qui lis Sorcière-Hebdo ? Ça a l’air bien transcendant.
- Totalement carrément ! Pourquoi, tu veux que j’le le prête ? Rétorqua-t-elle aussitôt.
»

Blague à part… un magazine de filles… sur la saint-valentin… avec des tests… Le regard de Louis en disait assez long sur la suite des évènements et ils se regardèrent un instant.

Un.

Deux.

Tr…

Kina lui attrapa la revue des mains pour l’ouvrir à une page au hasard.

« Hey ! Regaaaaaaaarde ! ‘Que peut-il bien vous trouver ?’ On le fait ? On le fait ?! »

Sans vraiment attendre, elle garda le doigt pointé sur le test et commença à lire.

« Question une : Quelle est votre couleur préférée. Le vert. Le bleu. Le rose. … C’est quoi cette question débile ? Et pourquoi y’a même pas rouge ? Puis j’vois pas le rapport, tu choisis pas ton copain ou ta copine selon les couleurs qu’il aime si ? »

Elle secoua la tête en levant les yeux au ciel.

« Bref. Question deux : Le matin vous êtes plutôt. Fraîche et dispo. Grognonne et inabordable. Affamée mais affable. »

Cette fois encore, elle releva les yeux sur le Gryffondor, sachant pertinemment ce qu’il allait répondre à son sujet. Et déjà prête à lui tirer la langue s’il osait.

_________________
*°*Les humains se comprendraient beaucoup plus facilement s'ils
ronronnaient
lorsqu'ils sont heureux...*°*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Louis Hawthorne

avatar



▌Pseudo : Sushi
▌Crédit : me
▌Messages : 826
▌Année : Neuvième
▌Spécialisation universitaire : Commerce

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] Revue de presse [Kina/Louis] Lun 03 Nov 2014, 00:12

Un grand sourire aux lèvres, Louis remua un peu pour se caler contre sa meilleure amie, ignorant totalement le concept d’espace vital, et loucha sur le fameux magazine. Vraiment un autre monde, hein, ce genre de torchon. Il n’était même pas sûr que les rédactrices elles-mêmes sachent vraiment quel était le but du truc. A moins que la vacuité du contenu ne soit son argument de vente principal, ce qui était possible aussi, étant donné la manière dont Kin’ et lui avaient sauté sur l’occasion de ricaner… Enfin bref. Il délaissa sa critique de la presse féminine pour prêter attention à la page qu’avait choisi sa compagne de canapé. Comment ça, Que peut-il bien vous trouver ? C’était un peu masochiste, comme question, non ? Si le garçon en question était intéressé, pourquoi aller lui chercher des poux dans la tête en se demandant pourquoi jusqu’à plus soif ? Voilà qui était typiquement féminin, parfaitement gratuit… Et étrangement tentant. Oui, même lui, il se demandait bien ce que le mystérieux « il », pronom complètement vide de sens dans son cas, pouvait bien lui trouver. Par fierté, il se donna tout de même la peine de pousser un petit rire méprisant à la mention du titre … Puis partit dans une profonde réflexion pour répondre à la première question, répétant les propositions dans sa barbe pour mieux faire son choix.

- Vert, bleu ou rose…

Mais il n’eut pas le temps de prendre cette décision lourde de conséquences, que déjà Kina l’invalidait en grognant, lui arrachant un petit rire attendri. S’ils s’arrêtaient à chaque question jugée débile, ils en avaient pour la nuit, poussin. Il ne fit cependant aucun commentaire, et la laissa passer à la question suivante… Dont les réponses étaient tellement transparentes qu’il lui suffit de hausser les sourcils en direction de son interlocutrice pour lui faire passer le message. A vrai dire, il était convaincu que n’importe quel membre du trio aurait pu répondre à la place des deux autres, mauvaise foi exceptée… Dommage que Jeremiah ne soit pas là.

- Oh, t’es grognonne. T’es grognonne et je suis affamé, met-moi une étoile. Le prend pas mal ceci dit, c’est mignon, la manière dont t’es grognonne le matin. C’est genre…

Il rabattit la capuche de son sweat sur sa tête, ferma les yeux très fort, adopta la moue boudeuse propre à sa Gryffondor femelle préférée, et prit une petite voix nasillarde pour imiter ce qu’il avait déjà pu voir des milliers de fois. D’ailleurs, les vacances d’hiver approchant à grand pas, il allait pouvoir y assister encore, au fascinant spectacle de Kina Storm qui descendait dans la cuisine de sa maison en pyjama, les yeux encore tout brouillés de sommeil et les cheveux en bataille, pour dire quelque chose du genre…

- « Han, ça va, Loulouuu, laisse-moi deux minutes pour émergeeeer, dégage un petit peu. »

Pas sûr qu’elle apprécie tellement l’imitation mal fichue, mais ça n’empêcha pas le grand plaisantin de rire de nouveau, tout en lui plantant un baiser sur le front. Il doutait fortement qu’elle lui en veuille, vu la pelletée de gentilles vacheries qu’ils s’envoyaient à la minute, mais un petit bisou pour marquer qu’il l’aimait quand même ne pouvait pas faire de mal. Il profita de l’élan pour passer le bras autour de ses frêles épaules, et pointa à son tour le doigt sur le test.

- AHA ! Attention à ce que tu vas répondre, jeune fille : Tes meilleurs amis sont plutôt … Drôles et bruyants. Sensibles et à l'écoute. Honnêtes et protecteurs. Hmm... C’est dur de résumer des gens qu’on aime à un seul de ces trucs, genre Jerem’ et toi vous êtes tout ça à la fois …

Il lui glissa distraitement une caresse sur le bras, et lui adressa un regard à la dérobée. Drôles et bruyants, c’était sans doute d’abord comme ça que les autres voyaient les deux blondinets… Mais ce n’était pas forcément ce qu’on remarquait le plus lorsqu’on était proches d’eux. Kiriena, par exemple, était passée championne dans l’art de cacher ses moments de faiblesse, mais elle n’en restait pas moins quelqu’un de sensible à ses yeux. Quelqu’un qui avait peur d’être oublié... Il aurait pu dire exactement la même chose de Jerem’ et de lui-même, à leur manière, à vrai dire. Pareil pour leur tendance à se couver les uns les autres, et à s’inquiéter du moindre changement de comportement. Leur propension à se cacher derrière des blagues … Le trio se ressemblait beaucoup, quand même. Cela aurait peut-être dû l’agacer, ou le lasser, mais il n’arrivait qu’à trouver ça rassurant : toutes les familles se ressemblaient pas mal, après tout.

- Bon, allez, moi je prends sensibles. C’est pas parce que vous le montrez pas à n’importe qui que c’est pas vrai… Ajoute-moi un rond.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kiriena E. Storm

avatar



▌Pseudo : Rinne
▌Crédit : Jerem'
▌Messages : 1151
▌Année : 7ème

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] Revue de presse [Kina/Louis] Ven 19 Déc 2014, 15:46

A moitié écrasée par le Gryffondor lové contre elle, la petite blonde ne semblait pas s’en plaindre, apparemment satisfaite de son sort. De toute manière quand on connaissait le trio, on ne se posait plus vraiment de question sur le concept de respiration ou d’espace vital, les trois étant bien trop souvent avachis les uns sur les autres pour que le reste des rouge et or y prête encore attention. Tout au plus cela faisait-il ouvrir des yeux abasourdis aux premières années en Septembre. Avant que même eux n’en soient complètement blasés après quelques semaines.

Sans rebondir sur le marmonnement de son compagnon puisqu’elle avait de toute manière jugé la question débile, Kiriena passa à la suite. Mais sa menace visuelle n’eut aucun effet sur le plus vieux et répondit aussi sec qu’elle était grognonne au réveil. Mais d’où qu’elle était grognonne ? Elle voulait son petit poing sur son grand nez ?! La moue boudeuse qu’elle afficha en réponse ne parut pas perturber Louis qui continua joyeusement, se moquant jusqu’au bout en l’imitant. Une imitation pas si mal réussit d’ailleurs. Si elle avait été objective… Enfin, s’il avait imité n’importe qui d’autre plutôt, elle aurait éclaté de rire. Là… Là, elle hésita à le virer du canapé d’un coup de pied bien sentit. Juste pour rappeler son statut. Quoi ?! C’était elle LA fille du trio alors elle était forcément un cran au-dessus et ils lui devaient obéissance et respect non ?! Non ? Bon…

N’importe qui d’autre l’aurait faite râler mais c’était Louis… Et un sourire amusé s’étira sur le visage de la blonde qui croisa malgré tout les bras. Pour faire bonne figure. Même si le rire de son camarade était communicatif et que le baiser qu’il posa sur sa tête suffit à la faire sourire pour de bon. Oui, elle était niaise. Lorsqu’il s’agissait de Jerem et Louis s’entend. Et peut-être de quelques autres bien choisis. Mais bref.

Elle s’appuya à son tour contre le rouge lorsqu’il passa un bas autour d’elle et reporta son attention sur le magazine. La remarque la fit ricaner. Un peu qu’elle allait faire attention à ce qu’elle allait répondre ! C’est ça ouais ! Après le tour que lui, il lui avait joué ?! Ben voyons ! Mais le compliment lui fit refermer la bouche sur une remarque bien sentie, toute Kirienesque. Pfff tricheur ! Allez balancer une vacherie après ça ! Elle ajouta un rond au rouge mais continua à réfléchir.

- Bof… Vous êtes drôles, vous être bruyants… Mais j’mets honnêtes et protecteurs moi. Je sais que vous avez été parlé à Raphaël derrière mon dos quand j’ai commencé à sortir avec lui, ajouta-t-elle en levant les yeux au ciel.

Les filles de son dortoir s’étaient abasourdies de la voir juste hausser les épaules quand on lui avait rapporté. Arguant que c’était bizarre et pas sympa mais la blonde avait au contraire trouvé ça mignon. Et quand elle avait posé la question au concerné, Raphaël avait juste éclaté de rire, signe qu’il n’avait pas particulièrement été traumatisé par la fameuse discussion. Pour ce que ça avait réellement duré de toute manière. Et puis c’était toujours agréable de savoir que les autres s’inquiétaient pour vous ! Revenant au test, ils passèrent un moment à être bruyants justement, bataillant sur certains points, éclatant de rire sur la stupidité de certaines questions mais finirent par le terminer et comptèrent les points.

- Alors… Toi tu as plus d’étoiles. Et donc « L’homme de ta vie craque complètement sur ton côté énergique. Toujours de bonne humeur, tu sais rallier les troupes et trouver le point positif de chaque situation. Entourée d’amies, tu n’hésites pas à rendre service et distribue autant les sourires que la joie autour de toi. » C’est pas faux en fait… Y’a pas que ça mais bon. Et pour moi c’est « Ta sensibilité »…. Okay. « L’homme de ta vie craque complètement sur ton côté sensible ». Ils se sont pas foulés pour le début des commentaires dis donc. Bref. « Tu caches ta fragilité mais celle-ci ressort parfois et fait de toi quelqu’un qu’on a envie de protéger. A l’écoute des autres, tu es de bons conseils et sait apaiser les tensions et redonner le sourire autour de toi. » C’est moi où c’est quand même grosso modo la même chose ?

Levant les yeux au ciel, la Gryffondor feuilleta quelques pages, passant devant plusieurs photos de fringues tendances pour s’arrêter sur l’interview du gars en couverture.

- Hum… Giedon Rubinrot. Je ne sais pas qui tu es chéri mais t’es sacrément bien foutu !

_________________
*°*Les humains se comprendraient beaucoup plus facilement s'ils
ronronnaient
lorsqu'ils sont heureux...*°*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Louis Hawthorne

avatar



▌Pseudo : Sushi
▌Crédit : me
▌Messages : 826
▌Année : Neuvième
▌Spécialisation universitaire : Commerce

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] Revue de presse [Kina/Louis] Lun 29 Déc 2014, 17:21

Cela faisait très longtemps que Louis ne s’était pas senti aussi bien. Le feu crépitait, sa meilleure amie contestait tout ce qu’il osait répondre à sa place, ses biscuits au chocolat fondaient gentiment, et il n’aurait pas pu être plus ravi d’être là. Certes, se rendre compte qu’elle avait totalement grillé leur petite visite de mafieux protecteurs à Raphaël lui avait un peu donné envie de s’enterrer sous les coussins… Mais ça n’avait pas franchement l’air de la perturber plus que ça, alors il s’était contenté de regarder ailleurs en se mordant les lèvres, l’air honteux, et c’était passé comme une lettre à la volière. Non pas qu’il ait tellement honte en soi, remarquez. Il pouvait comprendre que le concept soit théoriquement un peu flippant, mais dans la pratique, ils s’étaient juste contentés de rejoindre Raphi’ dans le dortoir qu’il partageait avec Louis, de lui dire de faire gaffe au cœur de leur meilleure amie, et puis très vite et il ne savait plus trop comment la conversation avait dérivé sur la sale manie qu’avait Rognon de grignoter les draps.

Rien de bien sérieux. L’affaire lui sortit de la tête aussi vite qu’elle était entrée, et il concentra enfin toute son attention sur les graves questions que lui posait Sorcière-Hebdo. Certaines le laissèrent un peu perplexe - il dut laisser Kina décider pour lui quel genre de maquillage il portait en soirée - mais il se dépatouilla tant bien que mal des autres, et ils arrivèrent bien vite au bout du test. Pas trop tôt d’ailleurs, le suspense commençait à le tuer, là. Il tapota un roulement de tambour artisanal sur l’accoudoir du fauteuil. Et le mystérieux garçon qui hantait supposément ses pensées lui trouvait … De l’énergie ? Hmouais. Ce n’était pas si mal, comme réponse, mais il s’attendait à quelque chose d’un peu plus sexy, quand même. Ou d’un peu plus absurde. Là, ça tombait plus ou moins juste, alors il ne pouvait ni se la péter en disant qu’il aurait fait une merveilleuse fille, ni hurler de rire devant la bêtise du truc. A dire vrai, le seul détail qui sauva le navire de son indifférence totale fut la confirmation de Kina, qui donna soudainement au petit texte insipide une valeur immense. Elle le trouvait vraiment toujours de bonne humeur, gentil et serviable ? Tu distribues la joie autour de toi … Lou se sentit bêtement heureux, d’un coup, et le « y’a pas que ça » l’acheva complètement.

C’était fou d’être aussi sensible aux compliments, quand même, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Pas avec elle. Alors il se laissa sourire jusqu’aux oreilles, touché, et écouta sagement son résultat à elle. Bah … Pareil, en fait, ça tombait plutôt juste. Rien de bien original, mais ces résultats étaient écrits pour contenter tout le monde, en même temps… Bon, hé bien voilà, le mystère était levé, leurs mecs respectifs pouvaient dormir sur leurs deux oreilles, et les magazines pour filles étaient toujours des torchons qui se nourrissaient des complexes des adolescentes. Rien de bien nouveau sous le soleil, en somme. Il réprima un bâillement dans la paume de sa main tandis que sa Gryffondor préférée passait les pages de mode. Hrm, il aurait pu s’endormir, confortablement installé comme ça. Le prochain sujet avait intérêt à se révéler tout aussi captivant que le premier si elle ne voulait pas qu’il se mette à piquer du nez…

Le nom qu’elle prononça maladroitement le fit se redresser aussi sec. Oh, non… De tous les joueurs de Quidditch d’Europe qu’ils auraient pu gracieusement désaper pour leur numéro de Saint-Valentin, il avait fallu que ça tombe sur lui, quoi. Logique, quand on y pensait, vu son palmarès impressionnant dans les classements de joueur les plus sexy de la Ligue. Mais quand même, merde, quoi ! Il lança au jeune homme qui mordait le col de son T-shirt un regard coupable. Dire que Kina ne le connaissait même pas. Il marmonna la réponse malgré lui, sans pouvoir seulement penser à s’en empêcher :

- Gideon Rubinrot, le plus jeune attrapeur à intégrer l’équipe d’Allemagne. Record de vitesse pour France-Allemagne la saison dernière, vingt-trois prises de Vif décisives, attitude exemplaire.

A part les séances photos limite hot, mais étant donné que ça ne faisait que les rendre plus populaires encore au grand public, il doutait fortement que les Allemands s’en plaignent. Il eut un léger soupir, puis se rendit enfin compte du silence qui avait suivi son petit résumé.

- Oh, euh, j’étais fan de lui quand j’étais plus jeune. Mais oui, il est beau mec. Enfin c’est ce que disent les filles.

Les filles, et un Louis ado très perturbé qui n’avait jamais compris pourquoi ou comment les photos de son idole lui déclenchaient des frissons partout. Un Louis ado qui n’ouvrait ces pages-là de son magazine de sport magique qu’au Lumos, tard le soir, pour être sûr que ses parents n’allaient pas transplaner dans sa chambre par surprise. Qui loupait un battement de cœur lorsque la photo d’un certain joueur germain lui souriait et qui parfois, parfois, aurait bien voulu être une fille. Mais jamais il n’aurait avoué ça à qui que ce soit.

Etre trop fan de quelqu’un, déjà, en soi, ça la foutait un peu mal. Même son grand enthousiasme pour les acrobaties de Jeff Bishop, pourtant totalement innocent, lui avait valu des remarques désobligeantes. Alors si quelqu’un savait jusqu’où était allé son fanatisme … Encore, sexualiser une joueuse, ça paraissait normal à tout le monde dans ce petit monde machiste. Mais un autre garçon... Un autre garçon. Un autre garçon, quoi, merde ! Même aujourd’hui, des années après avoir classé ce sentiment comme l’expérimentation mentale vaseuse d’un jeune garçon paumé un peu trop ouvert d’esprit, cette pensée terrifiait complètement Louis Hawthorne.

Mais là maintenant, il ne pouvait plus rien y faire. A part prier pour que sa Kina d’amour tourne les pages le plus vite possible, et qu’elle ne pose pas trop de questions.
Revenir en haut Aller en bas
Kiriena E. Storm

avatar



▌Pseudo : Rinne
▌Crédit : Jerem'
▌Messages : 1151
▌Année : 7ème

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] Revue de presse [Kina/Louis] Mar 20 Jan 2015, 15:26

Après avoir passé un petit moment à se rincer l’œil regarder les photos du joueur de Quiddich, la blonde releva le nez pour jeter un regard à son meilleur ami, apparemment gêné par les pages. Oui, bon, peut-être que lui ne voyait pas vraiment ce qu’il y avait à voir mais, elle, elle comprenait bien le but de cette interview ! Parfaitement bien même. C’était tellement simple… La majorité des filles regardaient les photos et les garçons cherchaient des idées pour devenir comme lui. Sorcière Hebdo avait tout compris ! Bravo au sorcier qui s’occupait de la communication car le boulot était carrément bien rodé !

D’ailleurs cette petite photo dans le coin droit était certainement pour quelque chose dans la majorité des soupirs qui s’étaient élevés du groupe de filles feuilletant le magazine quelques jours plus tôt. Et Kina en aurait bien croqué, du joueur de Quidditch tiens ! Elle qui trouvait pourtant le jeu toujours aussi stupide, barbare et complètement dingue. Jeu qu’elle n’aurait d’ailleurs été voir pour rien au monde, quel que soit le beau gosse tenant le souaffle. Ja-mais-de-la-vie.
Bref. Elle s’intéresserait peut-être au Quidditch dorénavant. Uniquement dans les pages de Sorcière Hebdo. Et en parlant de quelqu’un qui s’y intéressait… Louis avait l’air de sacrément bien le connaître ce fameux jeune homme !

- Wow… Tu en sais des choses dis donc ptit Loup ! Je confirme il est beau gosse ! Tu saurais pas s’il est célibataire, s’il aime les jeunettes ou s’il est plutôt gay par hasard ?

Le ton était joyeux, un brin moqueur et la question n’était pas du tout à prendre au sérieux. Mais le Gryffondor avait balancé ses infos avec tellement d’assurance que, pour un peu, elle n’aurait pas été surprise qu’il connaisse aussi la pointure du joueur ! Quoique ça, c’était sûrement marqué quelque part dans le Sorcière Hebdo (que voulez-vous, les filles aiment les informations capitales).
Reportant les yeux sur Gideon qui lançait des œillades à tout va (à se demander s’il jouait au Quidditch pour le sport ou pour les filles que cela lui ramenait certainement), Kiriena pencha la tête avec curiosité.

- Et t’es plus fan de lui maintenant ? Pourtant d’après ce que tu me dis, il a l’air d’être bon non ?

C’est vrai ça, elle n’avait jamais vraiment vu Louis couiner pour une idole, enfin si mais Jeremiah et elle avaient tellement la classe qu’il était bien normal que Louis sautille rien qu’en les voyant entrer dans la même pièce que lui. CQFD. Mais pour ce qui était des idoles « extérieur », nada. Aussi la gamine était-elle curieuse de savoir si son compagnon était toujours aussi fan du fameux Gideon.
Savait-on jamais : peut-être même qu’il planquait des posters de lui sous son lit !

_________________
*°*Les humains se comprendraient beaucoup plus facilement s'ils
ronronnaient
lorsqu'ils sont heureux...*°*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Louis Hawthorne

avatar



▌Pseudo : Sushi
▌Crédit : me
▌Messages : 826
▌Année : Neuvième
▌Spécialisation universitaire : Commerce

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] Revue de presse [Kina/Louis] Mar 27 Jan 2015, 00:03

Louis se recroquevilla derrière son coussin, mal à l’aise. Lui et sa grande gueule. S’il n’avait pas refait les statistiques de Rubinrot par réflexe, Kiriena serait sans doute passée à autre chose, mais voilà qu’elle s’intéressait au sujet, maintenant, et il allait devoir répondre de son expertise mal placée. Il fulmina dans son coussin tandis que sa question montait au cerveau. Qu... Quoi ? Elle avait probablement dit ça pour blaguer, mais il hésita profondément sur la réponse à donner. A vrai dire, la possibilité que le joueur allemand sur lequel son adolescence avait trébuché soit gay ne lui avait même pas effleuré l’esprit. Il n’était même pas sûr que le Louis de cet âge-là sache que c’était un truc qui existait dans le monde. Quant au Louis de maintenant, s’il savait que ça existait dans le monde, il savait aussi que c’était une mauvaise idée de balancer ce genre de mot à tort et à travers, aussi évita-t-il soigneusement le lien logique qui s’établissait dans son esprit et se concentra-t-il sur les replis du coussin. De toute façon, ce n’était que quelques symptômes, depuis longtemps passés. Il n’y avait aucune conclusion à en tirer, aucun rapport avec qui il était maintenant, et passée cette fichue Saint-Valentin il allait se retrouver une copine et oublier cette histoire sordide, voilà. Et si seulement Kiriena pouvait passer à un autre article de ce fichu magazine, tout allait revenir à la normale.

Peut-être pourrait-il commencer par lâcher ce coussin. Il ne s’en était pas rendu compte, mais ses doigts s’étaient crispés dessus. Il jeta un coup d’œil au canapé. Il n’avait même pas le souvenir de s’être détaché de Kina, mais une distance de sécurité s’était creusée entre eux, comme s’il s’était instinctivement reculé, et tout son corps penchait de l’autre côté. Bizarre. Qu’est-ce qui lui avait pris ? Il laissa tomber son bouclier de fortune, se rapprocha de nouveau de sa meilleure amie et inspira profondément. Normal, on avait dit. C’était juste une conversation sur les sportifs dont il était fan, rien de plus. Et Kina faisait visiblement un effort pour mieux suivre ses intérêts, alors elle méritait bien qu’il se force un peu. Il tenta maladroitement une réponse. Mentir le moins possible, mentir le moins possible …

- Oh, tu sais, j’ai grandi.

Pas tant que ça, étant donné les frissons qui agitaient son dos dès que son regard se posait par accident sur les pages grandes ouvertes de Sorcière-Hebdo. Mais il n’avait pas envie d’y penser, et personne n’avait besoin de le savoir, alors il enchaîna sur du technique, espérant la perdre un peu au passage. Ce n’était pas une stratégie très honorable, mais cela la soûlerait sûrement assez pour changer de sujet pronto, alors ça valait le coup.

- Et puis il est vite apparu que j’avais plus un esprit de poursuiveur, de toute façon, alors ça ne me sert à rien de suivre ses techniques et ses entraînements, c’est une partie du match qui ne me concerne plus directement. Je préfère voir Goodwin imiter les autres joueurs, ou Bishop faire ses doubles-vrilles roulées, c’est plus marrant que de voir les chandelles impeccables de Rubinrot…

Il scruta sa réaction. Est-ce que ça allait suffire ? Peut-être devrait-il ajouter quelques noms de figures bien indigestes, quelques marques de balais, ou se lancer sur son projet d’essayer le poste de Gardien l’an prochain… Tiens, oui, peut-être la mention des lourdes protections qui accompagnaient le poste la ferait-elle réagir, elle qui récupérait souvent son crétin d’ami à moitié à poil après les victoires de Gryffondor ? Ou une liste d’équipes inconnues au bataillon, peut-être…

Hmm, oui, ce n'était vraiment pas gentil de sa part de lourder ainsi Kina sur un sujet qui l'ennuyait à mourir. Et garder des secrets lui pesait toujours autant, mais quelles autres possibilités avait-il ? Il n'arrivait même pas à être honnête avec lui-même, à ce sujet. Y penser, seulement, le faisait violemment grimacer. Alors étaler ses premiers émois mal placés en place de grève, très peu pour lui. Peut-être un jour... Quand ils seraient tous les trois mariés, que les sentiments bizarros des garçons pour d'autres garçons seraient un peu moins traités comme une maladie infectieuse et que Gideon aurait cessé d'être célèbre…

Autant dire pas tout de suite.

Revenir en haut Aller en bas
Kiriena E. Storm

avatar



▌Pseudo : Rinne
▌Crédit : Jerem'
▌Messages : 1151
▌Année : 7ème

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: [FINI] Revue de presse [Kina/Louis] Lun 23 Mar 2015, 22:32

Il avait grandi. Kiriena ricana intérieurement mais l'amusement pouvait sûrement se lire dans ses yeux. Et Louis devait parfaitement bien suivre le cheminement de ses pensées. Grandit oui, mûrit... ça... ça restait encore à voir ! Oui, oui, oui, la remarque était facile ! N'empêche qu'il tendait la baguette pour se faire ensorceler ! Et puis après tout, elle ne l'avait pas dit à voix haute. Même si c'était tout comme au vu du sourire en coin et du petit haussement de sourcil. Typiquement Kirienin. Pourquoi parler si les autres pouvaient vous comprendre d'un simple geste ? Et que ceux qui remarqueraient que les Gryffondors étaient fainéants lui jettent le premier sort ! Le regard bleu resta posé un peu plus longtemps que nécessaire sur son meilleur ami. Juste pour lui faire remarquer que sa réponse était amusante.

Le problème, ce fut lorsqu'il reprit la parole pour lui raconter des trucs à propos du Quidditch. Imiter d'autres joueurs ? Ce n'était pas du plagiat ça ? Des doubles vrilles roulées ? Des chandelles ? Merlin ce sport était décidément plein de surprises. Elle en aurait levé les yeux au ciel si Louis n'avait pas eu l'air tellement sérieux. Tss. Lui, Jeremiah et leur sacro-saint Qudiditch. Comme si essayer de se tuer en balai devait être considéré comme le summum de l'intelligence. Et tous ces abrutis qui se déplaçaient pour aller les applaudir. N'avaient-ils vraiment rien de mieux à faire que de les encourager à aller plus encore loin dans la bêtise ? Et vas-y que je hurle de joie parce qu'il a évité le sol de justesse. Et s'il s'y était fracassé le crâne hein ?! Ils y pensaient à ça ?! L'adrénaline... La beauté du sport. Des mots typiquement inventés pour dissimuler la connerie oui !

Bon... Elle ne pouvait pas le dire à Louis. Pas de cette manière. D'autant qu'ils avaient déjà eu cette discussion et que... s'il fallait l'avouer, elle détestait ce sport parce qu'elle était inquiète chaque fois qu'ils montaient sur un balai. Chaque horrible moment où elle imaginait Lidwine, Louis ou Jeremiah en train de voler, de chuter... Et pire encore. Ils prenaient un malin plaisir à défier le vent et la hauteur sans en voir les conséquences. Elle les voyait pour eux et elle en était terrifiée. D'où sa virulence à détester cordialement ce qu'ils prenaient pour un loisir et qui les mettait en danger. Mais le lui dire encore une fois ne changerait rien. Ce serait un simple dialogue de sourds. Et puis il aimait ça lui. Même si elle ne comprenait pas pourquoi.

Comme il semblait attendre une quelconque réaction de sa part, la blonde lui adressa un sourire qu'elle tenta intéressé. Même si elle était persuadée que Louis le prendrait pour ce qu'il était. De l'affection à son égard tout autant que la plus totale incompréhension. Mais soit. Pour faire bonne mesure, elle ajouta néanmoins.

- Mouais. Sûrement. Et à part ça, ils sont beaux Goodwin et Bishop ?

Oui, parce qu'il fallait bien revenir aux essentiels non ? Beaux ou moches ? S'ils étaient assez stupides pour essayer de se suicider à chaque match et laids en plus... Même leurs photos d'interviews n'auraient plus aucun intérêt !

- Tiens, y'a des recettes de cuisine aussi. Et des recettes de masques pour la peau... Mélasse et potiron à appliquer deux fois par semaine sur le visage pour éviter les rougeurs et avoir une peau lisse et douce comme celle d'un boursoufflet à la naissance.


Un sourire se dessina sur les lèvres de la Gryffondor et elle tourna un regard malicieux vers l'une de ses moitiés.

- On essaie ? Sur Jerem ?

Il fallait toujours un premier ! Et puis au final, ce serait lui rendre service. Il les remercierait lorsque sa peau serait aussi lisse et douce que... Oui, bon, peut-être pas.

_________________
*°*Les humains se comprendraient beaucoup plus facilement s'ils
ronronnaient
lorsqu'ils sont heureux...*°*

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [FINI] Revue de presse [Kina/Louis]

Revenir en haut Aller en bas

[FINI] Revue de presse [Kina/Louis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium Incantatem :: HISTORY IS THE SCIENCE OF WHAT NEVER HAPPENS TWICE :: TIME-TURNER-