La viande et la chair [Tahanie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Daniel E. Miller

avatar



▌Crédit : Lyra <3
▌Messages : 863
▌Année : 11e
▌Spécialisation universitaire : Politique et Direction Magique
: Préfet

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: La viande et la chair [Tahanie] Dim 18 Mai - 1:23:28

Et c’est ainsi que nous avons besoin du Raetenis Bolipus depuis la Convention de Salem pour maintenir un équilibre plausible avec les Harpies des Andes.

Daniel attendit la dernière virgule essentielle du cour avant de se lever pour partir, et quand le professeur Petibus d’Enchantements et Synthèse pour une Magie Eco-polie commença à les saluer, Daniel était déjà parti en ayant lancé un « Au revoir Professeur » rapidissime. La stricte politesse, lui-même l’aurait admis, mais c’était bien l’avantage d’avoir un prof qui donnait la liste de tous les devoirs à rendre en début de trimestre : on ne s’attendait pas à en recevoir d’autres. Décidemment, ce sort imprononcé qui lui permettait de glisser en ordre toutes ses affaires dans son sac alors qu’il refaisait son lacet était une bénédiction, et il n’avait pas songé en l’apprenant qu’il l’utiliserait autant. Mais que de secondes gagnées à la fin de chaque cours… !

Daniel était véritablement affamé. Il avait pris un petit-déjeuner ridicule parce qu’il s’était levé avec un retard outrageant d’une vingtaine de minutes. Tout son emploi du temps de la matinée avait été chamboulé. Il n’aimait pas ça, il s’était brûlé avec son thé, ce qui l’avait dégouté de ses œufs au bacon, qu’il n’avait de toute façon pas envie de se presser à manger. Le breakfast devait être apprécié convenablement. Ceci étant dit, il n’était pas du tout certain de s’en tenir plus longtemps à ses bonnes manières londoniennes alors qu’il avait été à deux doigts de mâchonner des morceaux de parchemins pour faire passer sa fin, ce qui était considérablement ridicule et cette seule idée l’avait blasée. Il ne pensait plus à rien, il avait faim.

Il ignora royalement un troisième année qui essayait de l’interpeler, ce qui ne lui arrivait absolument jamais outre mesure, mais haussa les épaules en songeant que, n’ayant de toute manière pas mis son insigne de préfet, il y avait peu de chances pour que la requête fut sérieuse. C’était une grossièreté intellectuelle, il s’en voudrait d’ici une petite demi-heure. En attendant, il fonçait à travers les étages pour être parmi les premiers à s’assoir au rang des Serdaigles.

Il n’en était pas loin. Les élèves se pressaient de toute part aux portes de la Grande Salle, s’attendant, se reconnaissant, se saluant, bavassant, terminant rapidement un brouillon, mais n’entrant pas encore. C’est qu’il était encore un peu tôt pour aller manger, à peine midi, et quand on connaissait la truculence des petits déjeunes de Poudlard, il n’était pas étonnant de voir ces grands enfants traîner le pas devant la cantine, préférant d’abord se détendre et se dégourdir les jambes, pour pouvoir manger un peu plus tard et digérer bien tranquillement en cours de Defense Contre les Forces du Mal. Il n’était pas spécialement surprenant que Daniel ne fut pas de ceux-là. Il ne rechignait pas, cependant, à prendre son temps avec ses amis, mais ce jour-là, il avait décidemment bien faim.

Il salua ses compagnons bleus et vint s’assoir près d’une jeune fille blonde, d’à peu près son âge, avec qui il entama rapidement une conversation sur l’énigme de la statue de Rowena Serdaigle de la veille, alors qu’il se servait une grande assiette de soupe de légumes colorés et d’une viande indéfinissable. Il tacha la nappe, n’y prêta pas attention et attaqua goulument son plat à la cuillère après avoir tranché en fins morceaux sa tranche de sait-on-quoi. Il écoutait surtout sa voisine parler, car il avait la bouche pleine, et elle dévia peu à peu sur un devoir de métamorphose, pour lequel Daniel s’empressa de lui donner quelques conseils, maintenant qu’il commençait à remplir son estomac.

Bien trop occupé, il ne vit pas la fine silhouette de Tahanie passer dans son dos. Et pourtant.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tahanie Weatherly

avatar



▌Crédit : .cranberry
▌Messages : 127
▌Année : 6eme

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: La viande et la chair [Tahanie] Mar 1 Juil - 19:09:49



Tahanie
&
Daniel

    Tahanie n'était pas du matin, vraiment pas. Se lever si tôt pour se rendre à des cours dont elle se fichait royalement était presque une torture pour la jeune femme. Cela avait surtout pour effet de mettre Tahanie d'humeur grincheuse pour toute la matinée. Dans ce cas là, rares étaient ceux qui pouvaient adresser la parole à la belle sans risquer d'être attaqué verbalement. Oui Tahanie avait vraiment un sale caractère, d'après son géniteur elle le tenait de sa mère. Quoi qu'il en soit, ce fichu caractère ne l'empêchait pas de se plier aux règles de l'école, c'est pourquoi Tahanie s'était rendue plus ou moins sagement à ses cours de la matinée. D'abord Histoire de la Magie, au moins ce cours avait le mérite de donner l'occasion à Tahanie de prolonger sa nuit. Le professeur n'était pas trop pénible et la laissait faire ce qu'elle voulait tant qu'elle ne perturbait pas la classe. Les deux heures de cours laissèrent donc le loisir à la demoiselle de dormir, se limer les ongle, se recoiffer ... Bref tout sauf être attentive au cours.

    Le second et dernier cours de la matinée était la Métamorphose. Les choses devinrent plus intéressantes pour la jolie Gryffondor. En effet, en plus d'être l'un des seuls cours qui l'intéressent, la Métamorphose était l'une des spécialités de Tahanie. Ce qui peut paraître étonnant au premier abord, car cet art nécessite une maîtrise de soi et un suivi parfait de la méthode établie or Tahanie est connue pour ses frasques et son mépris des règlements. Cela lui avait d'ailleurs valu un accrochage avec l'un des préfets il y a quelques jours. Mais ce n'est pas le sujet. Derrière cette apparence exubérante il était quasi impossible de se douter de la grande maitrise d'elle même que possédait Tahanie. Cela lui permettait de réussir ses métamorphoses quasi du premier coup et de faire partie des meilleurs élèves de ce cours, en pratique du moins.

    Tahanie n'excellait jamais dans la théorie, préférant perdre son temps avec des garçons plutôt qu'avec ses parchemins. C'est ce qui a d'ailleurs déclenché son petit débat explosif avec un préfet de Serdaigle, Daniel Miller. Tout ça parce qu'il avait surpris la demoiselle hors de son dortoir la nuit alors qu'elle rejoignait une compagnie des plus charmantes. Bien sûr, impulsive, la demoiselle ne s'était pas laissée faire et l'altercation s'était soldée par la promesse de nombreux points enlevés et d'une punition exemplaire. Comme si elle n'avait pas assez de problèmes en ce moment voilà que Tahanie se baladait désormais avec une épée de Damoclès au dessus de la tête. En effet, au moindre écart elle risquait d'être convoquée car le corps professoral commençait à se douter de certaines choses ... Pour l'instant elle n'avait pas eu d'écho concernant cette affaire, aussi pensait-elle que rien n'était encore fait.

    Après son cours de Métamorphose, Tahanie se dirigea tout naturellement vers la Grande Salle comme un certain nombre de ses camarades. Elle n'avait pourtant pas très faim, en réalité elle n'avait jamais faim. Elle se contentait de picorer dans son assiette en donnant l'illusion de manger, pour qu'on la laisse tranquille. De toute façon personne ne s'occupait de son sort et cela lui allait parfaitement. Lorsqu'elle entra dans la salle, peu d'élèves étaient déjà attablés. Mais l'un d'entre eux attira directement l'attention de la jeune femme. Un jeune homme brun était installé à la table de Serdaigle en grande discussion avec une petite blondinette. Baste la blonde, c'était le damoiseau qui intéressait notre Tahanie. Elle passa la main dans ses longs cheveux ondulés, remis un coup de gloss nude sur ses lèvres et s'avança vers la table de sa démarche féline. C'était le moment ou jamais de régler ses comptes avec Daniel Miller, aussi la demoiselle s'arrêta derrière lui et se pencha doucement à son oreille pour lui murmurer avec un sourire :

    - Puis-je vous parler, Monsieur le Préfet ?
Revenir en haut Aller en bas
Daniel E. Miller

avatar



▌Crédit : Lyra <3
▌Messages : 863
▌Année : 11e
▌Spécialisation universitaire : Politique et Direction Magique
: Préfet

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: La viande et la chair [Tahanie] Dim 13 Juil - 12:04:10

Daniel avait plongé ses yeux dans le regard de la jeune personne qui lui parlait. Il se sentait un peu fatigué par sa matinée de cours, ce qui, certainement expliquait cette attention. Il ne se sentait pas spécialement d’humeur à monopoliser la parole. Mais écouter, ça, ça ne lui avait jamais posé de problèmes. Il adorait ça, même si en l’occurrence la conversation portait alors sur l’élevage des taupes musquées, dont le museau était massivement utilisé en cours de potions de cinquième année. Révoltant pour beaucoup d’élèves, Daniel n’avait porté sur le débat qu’un œil sceptique et lointain, peu enclin qu’il était à défendre les animaux. C’était sur l’odeur desdites queues qui le dégouttait le plus. Cependant l’engouement de la Serdaigle l’hypnotisait dans son engourdissement affamé. En bon aiglon, il adorait les passionnés. Et cette fille-là parlait si bien qu’il en avait gardé sa cuillère en l’air, à mi-chemin entre la soupe et le menton. Il était quasiment convaincu.

C’est alors que s’éleva dans son dos la voix vaporeuse de Tahanie. Daniel ne la connaissait pas suffisamment pour la reconnaitre à sa voix mais, en jeune homme sympathique, il se retourna pour faire face à son interlocutrice. Et ce visage, comme beaucoup d’autres, il le connaissait. Il aurait eu du mal, en tant qu’homme, à oublier ce teint frais quoique pâle, ces lèvres roses délicatement entrouvertes, gourmandes, comme n’aspirant qu’aux baisers… Daniel n’était pas spécialement du genre à se faire hanter par un regard séduisant, mais de là à ne rien voir, figé dans l’indifférence…. Il n’eut aucune difficulté à la reconnaître, même s’il ne lui avait jamais beaucoup parlé auparavant. Tahanie Weatherly, mouton noir de la salle des préfets. Son cas avait été examiné à de maintes reprises en réunion, mais Daniel n’y avait jamais prêté une grande attention. Après tout, le nom n’était qu’un nom, et la donne semblait tout d’un coup changeait lorsque son fin minois lui apparut, au détour d’un bon repas de décembre. La première chose à laquelle Daniel pensa, ce fut de se demander ce qu’une aussi jolie fille lui voulait. Sans avoir à se remémorer tristement l’épisode « Vesper », Daniel ne s’était jamais senti particulièrement à l’aise en présence des jolies filles, et même s’il était plus sûr de lui – et certainement plus beau – aujourd’hui qu’au jour de ses quinze ans, sa maladresse ne le quittait pas.

Mais heureusement, on l’appelait « préfet ». Ça le situait dans son rôle, dans ses fonctions, ça le calmait. Ainsi, quels qu’aient pu être ses a priori au sujet de la jeune fille, il n’y songea pas sur le moment et se concentra pour pouvoir répondre à toutes ses questions et dispensait ses conseils, comme il savait si bien le faire. Il avait encore la bouche plein de souple qu’il avala avant de s’essuyer rapidement les commissures des lèvres avec sa serviette.

Oui ?

Il n’avait pas vraiment saisi l’ironie qui pouvait se glisser dans les trois mots « Monsieur le Préfet », pas plus qu’il n’avait senti le rapprochement de Tahanie lorsqu’elle s’était penchée pour lui parler à l’oreille. Il était certainement beaucoup trop naïf pour que ce ne soit pas amusant pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Tahanie Weatherly

avatar



▌Crédit : .cranberry
▌Messages : 127
▌Année : 6eme

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: La viande et la chair [Tahanie] Sam 22 Nov - 20:34:53

    Les hommes, ces êtres ce croyant maîtres de tout alors qu'il est si simple de les mener par le bout du nez. C'est tellement aisé de faire perdre la tête aux plus érudits rien qu'en les frôlant, en leur faisant admirer la démarche féline d'une jolie fille. Chaque homme se croit unique alors qu'en réalité ils sont tous les mêmes, il suffit d'être une femme pour aiguiser leurs sens et les détourner du droit chemin. Les formes féminines pourraient faire passer le plus savant des messieurs au rang d'être primaire aspirant seulement à l'excitation des sens. Et si par bonheur Dame Nature était d'humeur généreuse lors de votre naissance, un joli minois achève de les rendre esclaves de leurs désirs. Lorsque cela arrive, ils ne peuvent rien refuser à la jolie créature qui embrume leurs esprits et ça, Tahanie l'avait bien compris. Elle espérait encore arriver à ses fins aujourd'hui, avec tous les moyens dont elle disposait. Ce petit préfet n'allait pas ressortir indemne de leur discussion, elle en faisait le serment. Impulsive qu'elle était, la demoiselle s'était emportée lors de leur dernière rencontre et s'en voulait. Si une fille qui a du caractère sait séduire les hommes, une demoiselle qui arrive à faire croire à ses derniers qu'elle est à leurs pieds peut tout obtenir d'eux. C'est dans cette optique que Tahanie venait d'aborder Daniel Miller.

    Ce dernier se retourna lentement, Tahanie lu la surprise dans son regard. Il ne s'attendait sûrement pas à la voir en face de lui, mais il savait qui elle était à n'en point douter et, d'après son expression, il n'était pas indifférent au charme de la belle Gryffondor. Cette constatation fit esquisser un sourire à cette dernière : la partie débutait en sa faveur. Tout le monde aurait pu penser qu'un Serdaigle se serait aperçu de l'ironie glissée dans les mots prononcés par la jeune femme, eux qui se croient les plus intelligents et les plus avisés. Toutefois Daniel ne sembla pas s'en rendre compte, ce qui alluma une lueur malicieuse dans le regard si souvent éteint de Tahanie. Ça allait vraiment être un jeu d'enfant ! Le préfet allait vite oublier tout ses devoirs si elle s'y prenait bien, et dieu sait que la belle avait de l'expérience dans ce domaine. Elle allait vite lui faire oublier le discours sans nulles doutes des plus ennuyants que lui débitait la blonde assise à côté de lui ainsi que son repas. Il suffisait d'employer les bons mots, d'user des bons gestes et leur petite altercation passée n'allait plus être qu'un lointain souvenir. Adieu retenue et retrait de points, adieu convocation possible dans la salle des professeurs ou pire dans le bureau du directeur.

    Après que Daniel lui ait répondu d'un "oui ?" poli, Tahanie su qu'elle avait toute l'attention de sa proie. Il fallait faire attention à la tactique employée, les hommes qui savent user de leur cerveau sont souvent les plus imprévisibles. Ses longs et beaux cheveux noirs lui tombaient en cascade sur les épaules après qu'elle se soit penchée, aussi elle les rejeta sur son épaule droite et commença à jouer avec machinalement. Ce geste l'aidait souvent à se concentrer et la rassurait aussi, c'est pourquoi elle le faisait souvent sans s'en rendre compte et sans aucune arrières pensées. Tahanie plongea ses yeux sombres dans ceux de son interlocuteur et se lança, jouant la demoiselle embarrassée :

    - Eh bien ... je repense souvent à notre rencontre l'autre soir et cela m'ennuie qu'elle se soit si mal déroulée. Je n'aime pas que les beaux garçons aient une image négative de moi ... Aussi j'aimerai me rattraper ...


    Tahanie se mordit la lèvre inférieure. C'était le moment de passer à l'attaque, de poser les bases de la stratégie. C'était le moment crucial, où ça passe où ça casse. Elle poursuivit :

    - Mais peut-être pourrai-je m'asseoir ..? A moins que je ne dérange ...

    Tahanie baissa les yeux afin de jouer les filles timides et gênées, mais elle ne quittait pas pour autant son interlocuteur du regard. Un regard brillant de malice et de détermination, qui en avait charmé plus d'un. C'était l'instant de vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Daniel E. Miller

avatar



▌Crédit : Lyra <3
▌Messages : 863
▌Année : 11e
▌Spécialisation universitaire : Politique et Direction Magique
: Préfet

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: La viande et la chair [Tahanie] Dim 1 Mar - 16:55:24

C'était terrible pour Daniel, parce qu'il n'avait aucune idée de la soirée qu'évoquait la jeune fille. Et pourtant. La finesse de ces poignets, le brun en cascade de ces cheveux. Oui, clairement, ça lui rappelait quelqu'un, ça ne tombait pas dans le vide comme une plume du haut d'un balcon. Il y avait bien quelque chose, tout n'était pas vain. Mais c'était Vesper qui errait dans son souvenir. C'était avec elle qu'il avait fauté, il en était plus que certain : s'il ne se souvenait pas de cette soirée, de cette nuit, les yeux qu'elle avait levés sur lui en sortant des draps s'étaient imprimés dans sa mémoire. Comme un fer rouge. Toutes les brunes n'avaient pourtant pas le même visage. Toutes les jolies filles ne se ressemblaient pas. Néanmoins...

Est-ce que ça signifait qu'il s'était abimé dans une autre soirée, bien trop arrosée ? Daniel devait-il s'interroger sur une tendance à l'oubli dans l'alcoolisme ? Etait-il victime d'un trouble qu'il s'ignorait ? Quelques mois plus tôt, Daniel aurait balayé ces absurdes pensées d'un revers imaginaire de la main. Il était bien l'élève stable et correcte qu'il avait toujours été. Il n'était pas un enfant à problèmes et il n'y aurait eu aucune raison pour qu'il devienne un ado turbulent ou un étudiant mal dans sa peau. Bien au contraire, il ne s'était jamais senti aussi bien. Mais cette soirée avait bien eu lieu. Il y avait bien eu une fois de trop. Il avait plongé une fois. Pourquoi ne pouvait-il y avoir d'autres fois ? Il allait devoir assumer les conséquences de ces actes, et cela passait par une culpabilité férose et une profonde remise en question.
Assumer. Être responsable. Normalement, c'est ce qu'il savait le mieux faire. C'est ce que disait son insigne qui brillait sur sa poitrine. Pas de problème, lève-toi et assume, Daniel Miller. Par où fallait-il commencer ? Qu'est ce que ça voulait dire ? Fallait-il qu'il s'affiche avec Tahanie ? Est-ce qu'elle attendait quelque chose de lui ? Il était peu probable qu'une fille comme elle cherche à se montrer au bras du préfet de Serdaigle, aussi charmant fut-il avec ses amis. Non. Daniel était perdu. Il ne comprenait pas les tenants et les aboutissants de cette conversation surréaliste. Ou bien peut-être, qu'encore une fois, il réfléchissait trop ? Peut-être qu'il n'y avait rien à déduire ou à attendre du comportement de la Gryffondor. C'était ça, il s'était passé autre chose, ça n'avait rien à voir avec une partie de jambes en l'air. D'ailleurs elle était trop jeune.

Daniel ne pouvait pas soutenir son regard sombre tant qu'il n'était pas au clair sur ce à quoi elle faisait allusion. S'il s'était passé quelque chose de mal, c'était dramatique, mais avoir seulement oublié une élève qui serait venue lui parler, ce n'était pas non plus digne de lui.
L'arrondi de son visage, la courbe de son menton. Ses traits juvéniles, sous ce maquillage de femme. Il fallait attendre et voir de quoi il s'agissait. D'un léger mouvement de la tête, il lui indiqua qu'elle pouvait s'assoir. Ce n'était pas possible de jouer à ça plus longtemps, et même si ça lui brûlait la gorge au point de rendre sa voix bizarrement grave, Daniel tenta :

Je ne suis pas sûr de voir de quoi tu parles... Je ne me souviens pas que nous ne nous soyons quittés en mauvais termes... Tahanie.

Au moins, il se souvenait de son prénom. Il savait pertinemment qu'il était en eaux troubles. Il aurait du lui dire qu'il ne savait pas, admettre son ignorance et sa négligence. Mais il n'osait pas. Il ne savait pas pourquoi, mais il n'osait pas. Il ne parvenait pas à la regarder dans les yeux, il y avait dans son regard du noir, un point obscur et profond dans lequel il se serait perdu s'il s'y était approché. Il préférait fixer son front, comme on lui avait appris à le faire lorsqu'il était angoissé à l'idée de parler à quelqu'un. Il se reprit, lui sourit et lui proposa :

Est-ce que tu veux... boire quelque chose ?

Les autres Serdaigles commençaient à arriver en masse dans la Grande Salle. Ils n'allaient surement pas apprécier qu'un élève d'une autre maison occupe ainsi une place. Ils avaient l'instinct particulièrement grégaire et désagréable lorsqu'il s'agissait du repas, et étaient dotés d'une fixation particulièrement sinistre quant il s'agissait des règlements. Néanmoins, il y avait de l'eau et du jus de citrouille à portée de main, et Daniel n'aurait pas voulu davantage passer pour un goujat que ce qu'il était déjà en train de vivre.

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tahanie Weatherly

avatar



▌Crédit : .cranberry
▌Messages : 127
▌Année : 6eme

• HIDDEN IN ME •
Parchemin d'information(s):
MessageSujet: Re: La viande et la chair [Tahanie] Dim 18 Sep - 15:14:07

    Bien bien bien, maintenant que Tahanie avait établi le contact avec le préfet, il s'agissait de penser stratégiquement. Après tout, c'était comme si elle se livrait à une partie d'échec : il fallait avancer les bons pions au bon moment pour déjouer l'adversaire et lui faire perdre la partie. Évidemment, la première étape consistait à mettre en avant ses atouts physiques. Un jeu d'enfant, en somme. Toutefois, même s'il était évident que Daniel Miller n'était pas aveugle au point de ne pas voir la beauté de la Gryffondor, cette dernière sentait qu'il restait réticent. Les bonnes manières qui suintaient par tous ses pores l'empêchaient sans doute de se laisser emporter par ses hormones. Il faut être honnête : c'est vrai que la demoiselle était beaucoup plus jeune que lui. Quelque chose comme six ou sept ans de moins, ce n'était pas rien. Tahanie en avait vu d'autres, peu d'hommes avaient assez de sens moral pour résister aux avances d'une jolie fille, surtout lors d'une soirée alcoolisée. Mais là, la Rouge et Or était tombée sur un coriace.

    Tahanie scrutait avec attention le visage de Miller, guettant le moindre signe dévoilant ses pensées. Elle le sentait perdu, comme s'il ne savait pas à quelle sauce il allait être mangé. La belle aurait pensé qu'un Serdaigle avait meilleure mémoire. Il évitait soigneusement de la regarder dans les yeux, avait-il peur de se trahir ? En tout état de cause, la partie ne se déroulait pas comme Tahanie l'avait imaginé. Quant à savoir si c'était à son avantage, il était trop tôt pour le dire. La Gryffondor s'était installée à côté de sa proie, dégageant sans ménagement la blondinette qui ne manqua pas de fusiller Tahanie du regard. Ridicule, de toute façon elle allait bien lui rendre son petit préfet : ce qu'elle voulait, c'était quelques minutes pour prendre le dessus, ni plus ni moins. De toute façon, à voir l'air désemparé de l'étudiant, elle avait déjà gagné du terrain. La belle aurait tout donné pour savoir à quoi il pensait en ce moment, quelles hypothèses il formulait sur leur plausible altercation. En réalité, Tahanie était fascinée par l'intelligence, mais elle se gardait bien d'en faire la révélation.

    Enfin, après ce qui parut une éternité à Tahanie, Miller prit la parole. Ainsi elle avait vu juste, le préfet ne se souvenait pas de la menace qu'il avait fait peser sur Tahanie. Celle-ci esquissa un sourire : il ne se rappelait pas l'avoir "quittée en mauvais termes". Peut-être qu'il y avait là un coup à jouer. Miller se souvenait en tout cas de son prénom, c'était un bon point. La demoiselle était donc connue même dans l'aile universitaire du château, c'était plaisant à savoir. Deux choix s'offraient maintenant à elle : 1- Elle faisait comme s'il ne s'était rien passé, prétextant une bousculade ou que sais-je, bref une petite altercation anodine. 2- Elle faisait croire au préfet qu'il s'était passé un truc "grave", genre soirée alcoolisée qui avait dérapé. Le petit deux l'amusait beaucoup à vrai dire, mais elle hésitait encore. Tahanie connaissait le poids d'un mensonge aussi gros et n'était pas certaine d'avoir envie d'en assumer la charge. Qui sait ce qui retomberait sur elle une fois que la supercherie serait révélée.

    Tandis que l'Andalouse élaborait silencieusement un plan d'attaque dans sa tête, le préfet sembla retrouver son bon sens et sa courtoisie. En effet, il lui proposa de boire quelque chose. C'était poli de sa part et ça donnait un autre atout au jeu de Tahanie. Nous étions à l'heure de pointe dans la Grande Salle, si tout le monde la voyait sympathiser avec le Serdaigle la rumeur gronderait tout l'après-midi. Une aubaine ! Tahanie savait, pour l'avoir expérimenté de nombreuses fois, que tout finissait par se savoir dans ce maudit château même si l'information était déformée la plupart du temps. Il y avait fort à parier que bientôt tout le monde dirait que le préfet avait succombé au charme de la lionne. Là, il y avait une stratégie à mener.

    - Je veux bien du jus de citrouille, merci ! C'est vrai qu'il fait une de ces chaleurs. ...

    Tahanie regarda son interlocuteur lui servir un verre tandis que d'autres Serdaigles prenaient place à la table en la regardant soit d'un air mauvais pour les filles, soit d'un air intrigué pour les garçons. La lionne enroula une mèche de cheveux autour de son index et reprit son sourire de circonstance.

    - Je suis contente que pour toi il n'y ait aucun malentendu par rapport à ce qui s'est passé entre nous, j'avais peur que nous n'ayons pas la même vision des choses ...

    La belle était volontairement évasive et s'amusait à laisser planer le doute chez le Serdaigle. Après tout, ce n'était pas mentir que d'omettre volontairement certains détails qui auraient pu clarifier la situation. Tahanie aimait jouer avec le feu, en espérant ne pas se brûler les ailes.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La viande et la chair [Tahanie]

Revenir en haut Aller en bas

La viande et la chair [Tahanie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Imperium Incantatem :: THE CASTLE; STUDENTS' PLAYGROUND :: GROUND FLOOR :: La Grande Salle-